Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Andrey Vasilevskiy, le meilleur espoir du Lightning

mercredi 2012-08-22 / 7:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Le bassin d’espoirs de Tampa Bay s’enrichit lentement, au grand plaisir du directeur général du Lightning Steve Yzerman et du directeur du recrutement amateur Al Murray.

C’est particulièrement encourageant pour une formation qui aura deux postes d’ailier et le poste de centre du troisième trio à pourvoir au prochain camp d’entraînement.

« Nous avons comblé plusieurs de nos faiblesses lors des deux derniers repêchages et par l’entremise du marché des joueurs autonomes », a raconté Murray à LNH.com. « Nous avions des lacunes devant le filet, en défense et au centre. On est aussi allé chercher quelques ailiers. Je crois qu’avec l’embauche de joueurs autonomes sortant des rangs universitaires et juniors et nos deux derniers repêchages, nous sommes parvenus à rééquilibrer notre organisation tout en dénichant quelques espoirs de haut niveau. »

Yzerman a comblé ses besoins à court terme devant le filet et il a aussi planifié l’avenir en réclamant quelques excellents défenseurs lors du repêchage de 2012. En fait, il a sélectionné deux arrières et un gardien de but avec ses trois premiers choix.

30 EN 30

La valse des défenseurs

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com
Le Lightning espère renouer avec le succès grâce à sa défense remaniée. LISEZ

« Pour ce repêchage, on voulait corriger certaines lacunes dans notre organisation et mettre la main sur des gardiens de but et des défenseurs, a admis Yzerman. On ne voulait pas repêcher des défenseurs à tout prix, mais on voulait trouver des joueurs pourvus d’un bon gabarit et dotés d’un bon coup de patin. »

Voici un aperçu des dix meilleurs espoirs de l’organisation :

1. Andrey Vasilevskiy, G : Il s’est d’abord fait remarquer lors du Championnat mondial des moins de 18 ans en 2010 lorsqu’il a mené la Russie au quatrième rang à l’âge de 15 ans seulement. Il a ensuite permis à son pays de rafler la médaille de bronze lors du Championnat mondial des moins de 18 ans de 2011 en accumulant une fiche de 4-2 avec une moyenne de buts accordés de 2,62 et un pourcentage d’arrêts de ,936. Plus récemment, le 19e choix de l’encan de juin dernier a mérité la médaille d’argent aux Championnats mondiaux de hockey junior de 2012 avec une fiche de quatre victoires, deux blanchissages, une moyenne de 2,01 et un taux d’efficacité de ,953.

Murray ne sait pas encore si Vasilevskiy jouera en Amérique du Nord ou en Russie en 2012-13, mais il affirme que toutes les options sont envisagées.

« Andrey a le gabarit (6 pieds 3 pouces, 210 livres) et les habiletés techniques recherchés chez un gardien de but de nos jours, a déclaré Murray. Il a prouvé qu’il avait une bonne force de caractère en étant le gardien numéro un pour la Russie dans plusieurs compétitions internationales, dont les championnats des moins de 18 ans et les Mondiaux juniors à l’âge de 17 ans. C’est un jeune athlète très compétitif. »

2. Slater Koekkoek, D : Koekkoek (6 pieds 2 pouces, 183 livres) a disputé 26 parties avec les Petes de Peterborough dans la Ligue de hockey de l’Ontario la saison dernière et il a amassé cinq buts et 18 points, ce qui lui a permis de prendre le troisième rang chez les défenseurs de son équipe à ce chapitre. Le premier choix du Lightning en 2012 (10e au total) a raté les 42 dernières rencontres de la saison en raison d’une blessure.

« Il possède un coup de patin exceptionnel. Il a un très bon gabarit et c’est un joueur très acharné », a raconté Murray à LNH.com. « Il est plus talentueux qu’on le pense. Il n’a pas eu l’occasion de démontrer toute l’étendue de son talent à l’attaque avec Peterborough, mais on en a eu un aperçu lors du championnat des moins de 18 ans en Allemagne il y a deux ans. S’il n’avait pas été blessé, il aurait été classé beaucoup plus haut avant le repêchage. »

Koekkoek est issu de la prestigieuse Académie Notre-Dame de Wilcox, en Saskatchewan, la même école qu’a fréquentée le capitaine du Lightning Vincent Lecavalier.

3. J.T. Brown, AD : Cet attaquant polyvalent de 21 ans est le fils de Ted Brown, l’ancien porteur de ballon des Vikings du Minnesota dans la NFL. C’était un agent libre très convoité lorsqu’il a décidé de quitter son programme de la NCAA et c’est le Lightning qui a réussi à l’attirer en mars dernier. L’attaquant de 5 pieds 10 pouces et de 170 livres a joué 39 matchs à sa deuxième saison avec l’Université de Minnesota-Duluth l’an passé et il a inscrit 24 buts et 47 points.

Brown, qui a une mince chance de percer l’alignement au camp d’entraînement, était membre de l’équipe qui a remporté le championnat national en 2011. Il avait alors été nommé le meilleur joueur du tournoi.

« Plusieurs équipes ont soumis une offre à J.T. et nous sommes très heureux qu’il ait choisi Tampa Bay, a révélé Murray. Il a terminé la saison avec nous et il a très bien paru sur nos deux premiers trios. J.T. luttera pour un poste régulier avec le Lightning cette année. »

4. Cory Conacher, AG : Il a remporté le trophée Les-Cunningham remis au joueur le plus utile dans la Ligue américaine de hockey après avoir connu une saison 2011-12 de 35 buts et 75 points avec les champions de la Coupe Calder, les Admirals de Norfolk. Il a pris le deuxième rang du circuit avec 14 buts en supériorité numérique, il a représenté sa formation au match des étoiles 2012 de la Ligue américaine et il a été nommé sur l’équipe des recrues du circuit.

Conacher est devenu le quatrième joueur recrue à gagner ce trophée depuis son introduction en 1947-48, rejoignant ainsi Bill Hicke (1958-59), Pelle Lindbergh (1980-81) et Stéphan Lebeau (1988-89). L’attaquant de 5 pieds 8 pouces et de 180 livres n’a jamais été repêché. Il a évolué pendant quatre saisons avec le collège Canisius avant de signer un contrat de la Ligue américaine avec Norfolk. Il a paraphé une entente de deux ans avec le Lightning en mars.

« C’est un autre joueur du même gabarit que Martin St-Louis. Ce n’est pas le même type de joueur, mais ils sont de la même taille, a admis Murray. C’est un fier compétiteur. Comme J.T. Brown, il luttera pour un poste au sein de notre formation. Il a fait ses preuves à sa première année chez les pros dans la Ligue américaine. Il a été dominant à l’attaque. »

5. Vladislav Namestnikov, C : Il fera le saut chez les professionnels cette saison et il devrait commencer l’année à Syracuse dans la Ligue américaine de hockey. Cependant, il pourrait surprendre et mériter une place avec le grand club au camp d’entraînement. Namestnikov a tout fait ce qu’il avait à faire en deux campagnes avec les Knights de London dans la Ligue de l’Ontario : 52 buts, 140 points, plus-27 en 131 parties. Il a inscrit 22 buts et 71 points malgré une blessure à l’aine la saison dernière.

« Vlady est entièrement dévoué et il joue avec confiance avec ou sans la rondelle, a affirmé Murray. Ses entraîneurs l’utilisent à toutes les sauces. Sur le jeu de puissance, il peut contrôler le jeu le long de la bande ou de la pointe. En infériorité numérique, il bloque des lancers et il utilise sa vitesse.

« Ses accélérations fulgurantes surprennent ses adversaires lorsqu’il se lance à l’attaque et sa hargne en étonne plus d’un étant donné son gabarit encore modeste. Reste à voir s’il pourra se renforcer physiquement et hausser son niveau de jeu d’un cran. Nous croyons qu’il est très près de la LNH en ce moment. »

6. Alex Killorn, C : Killorn a beaucoup grandi, et ce, dans tous les sens depuis le jour où il a été repêché au troisième tour (77e rang) en 2007. Il mesurait alors 5 pieds 8 pouces et pesait 170 livres. Lorsqu’il a fait ses débuts chez les professionnels avec les Admirals en avril dernier, il mesurait 6 pieds 1 pouce et pesait 197 livres.

« On aurait aimé le voir chez les pros plus tôt, mais il voulait terminer ses études à Harvard et nous n’y voyions aucune objection », a avoué Murray.

Killorn a passé les quatre dernières années avec le Crimson de Harvard dans l’ECAC et il a été en nomination pour le trophée Hobey-Baker en 2011-12 grâce à une récolte de 23 buts et de 46 points en 34 parties. En 17 matchs éliminatoires avec les champions de la Coupe Calder, les Admirals, il a inscrit trois buts et 12 points tout en présentant un différentiel de plus-5. Il devrait éclore avec l’équipe affiliée de Syracuse dans la Ligue américaine cet automne.

« Il progresse chaque année tant à l’attaque qu’en défense, a ajouté Murray. Il peut dégainer rapidement et il a un instinct de marqueur. Sans la rondelle, il utilise bien son gabarit pour gêner l’adversaire. On a été patient avec Alex et on est très heureux des résultats. »

7. Mark Barberio, D : Ce choix de sixième ronde en 2008 a été nommé sur la première équipe d’étoiles dans la Ligue américaine et il a été le récipiendaire du trophée Eddie-Shore remis au meilleur défenseur du circuit l’année dernière avec Norfolk. À sa deuxième campagne dans la Ligue américaine de hockey, Barberio, un arrière pourvu d’excellentes habiletés offensives, a amassé 13 buts (dont 7 en avantage numérique), 61 points et un différentiel de +28 en 74 rencontres.

8. Richard Panik, AD : Le gros Slovaque a disputé sa première saison chez les professionnels à Norfolk en 2011-12, inscrivant 19 buts et 41 points en 64 parties. Son arme principale est son puissant lancer, mais il doit faire preuve de plus de constance. Le choix de deuxième ronde en 2009 (52e au total) a ajouté cinq buts et six points en 18 parties éliminatoires avec les Admirals.

Son but le plus mémorable a été marqué le 11 mai en prolongation contre le Whale du Connecticut dans la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey. Panik avait quitté la rencontre en troisième période après avoir reçu un lancer frappé en plein visage. Il est revenu au jeu en prolongation pour compter le but gagnant à 13:01 de l’engagement pour ainsi propulser Norfolk en finale d’association.

9. Nikita Kucherov, AD : Kucherov a inscrit deux buts et sept points en sept matchs pour la formation russe qui a enlevé la médaille d’argent lors des Mondiaux juniors de 2012. Il pourrait conclure sa carrière junior avec les Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec s’il ne fait pas le saut chez les professionnels dès la saison prochaine. Le Russe de 6 pieds et 165 livres a passé la majeure partie de la saison 2011-12 avec le CSKA Krasnaja Armija Moskva dans la MHL (un circuit junior majeur en Russie), où il a amassé 24 buts et 43 points.

Selon les rapports des dépisteurs, Kucherov, le choix de deuxième ronde (58e rang) du Lightning en 2011, serait un franc-tireur naturel et un joueur capable de sceller l’issue du match à lui seul.

10. Tyler Johnson, C : Ce joueur de centre de 5 pieds 9 pouces et 174 livres, un joueur non repêché embauché à titre d’agent libre, est devenu le meilleur espoir offensif de l’organisation après avoir explosé avec une saison de 31 buts et de 68 points en 75 parties avec les Admirals en 2011-12. Il a aussi ajouté six buts et 14 points en 14 matchs des séries. Avant de passer chez les professionnels, Johnson s’est constamment amélioré avec les Chiefs de Spokane dans la Ligue de hockey de l’Ouest. Après avoir produit 35 points à sa saison recrue en 2007-08, il a enchaîné avec des performances de 61, 71 et 115 points lors des trois campagnes suivantes. Ses 53 buts ont représenté un sommet dans la Ligue de l’Ouest en 2010-11.

Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mike_morreale

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook