Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les attentes sont élevées au Minnesota en raison du succès sur le marché des joueurs autonomes

mardi 2012-08-21 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Schiazza - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les attentes sont élevées au Minnesota en raison du succès sur le marché des joueurs autonomes

L’été du Wild du Minnesota a été marqué par les signatures de Zach Parisé et de Ryan Suter, les deux meilleurs joueurs autonomes sur le marché. La question cet automne et cet hiver est quel sera l’effet des nouveaux-venus sur une équipe qui n’a pu se qualifier pour les séries éliminatoires au cours des quatre dernières saisons.

Bien que le noyau offensif du Wild ait plus de profondeur et qu’il y ait une abondance de jeunes espoirs qui pourraient faire le saut, personne ne sait quel genre d’équipe l’entraîneur en chef Mike Yeo dirigera, une formation travaillante qui dominait la ligue en décembre ou celle qui s’est effondrée en deuxième moitié de saison.

Voici les six questions les plus pressantes pour le Wild:

30 EN 30

Prêt à rebondir

Par Brian Schiazza - Journaliste LNH.com
Le Wild compte sur ces dispendieuses signatures pour rebondir. LISEZ

1. Est-ce que l’arrivée de Parisé et de Suter signifie un retour dans les séries éliminatoires?

Les championnats ne se gagnent jamais pendant l’été, mais il y a déjà une tentation de proclamer que le Wild se qualifiera pour les séries éliminatoires en raison de leurs succès sur le marché des joueurs autonomes.

Le Wild devrait indubitablement être une meilleure équipe offensive que celle qui a maintenu une moyenne de 2,02 buts par match, la plus faible de la ligue, la saison dernière.

Parisé a régulièrement marqué 30 buts et sa présence devrait rendre la vie un peu plus facile à Dany Heatley, qui a inscrit 50 buts à deux reprises, mais qui a connu des difficultés à sa première saison au Minnesota, même s’il a été choisi le joueur par excellence du Wild en 2011-2012, selon Yeo.

Heatley et Parisé devraient être jumelés au capitaine Mikko Koivu, qui a fait partie de la légion de joueurs blessés du Wild la saison dernière.

Le deuxième trio de l’équipe devrait être pivoté par la talentueuse recrue Mikael Granlund, le bon marqueur Devin Setoguchi et Pierre-Marc Bouchard, si jamais ce dernier est en santé, ou l’un des nombreux autres espoirs.

Les deux autres trios auront définitivement plus de profondeur.

Mais le Wild devra faire face à un lourd défi, soit de se classer parmi les huit meilleures équipes de l’Association de l’Ouest.

Dans leur section, la division Nord-Ouest, les Canucks de Vancouver viennent de remporter le trophée des Présidents au cours des deux dernières saisons.

Dans la section Centrale, quatre équipes ont totalisé 100 points, alors que les deux finalistes de l’association (Phoenix et Los Angeles) font partie de la section Pacifique.

Yeo réalise que ses deux nouveaux joueurs étoiles amèneront les projecteurs sur sa formation.

« La raison pour laquelle nous sommes tous assis ici, c’est que nous voulons gagner la Coupe Stanley », a-t-il déclaré lors de la présentation de Parisé et de Suter. « Vous pouvez parler de la pression, et dire que c’est négatif. Mais je considère que c’est une bonne chose car ça va changer le regard que nous avons sur nous-mêmes. Nous allons nous rendre compte de ce que nous sommes capables de faire. Et avec ces deux joueurs, je crois que l’on s’approche de notre objectif. Il y a encore beaucoup de choses à accomplir, mais pour moi, ça apporte beaucoup plus d’enthousiasme que de pression.

2. Quels seront les défenseurs?

Suter a totalisé 46 points la saison dernière avec les Predators de Nashville, mais il jouait avec Shea Weber, membre de la première équipe d’étoiles. Reproduire une telle production avec le Wild ne sera pas chose facile. Le total de points de Suter était deux fois plus élevé que celui de Jared Spurgeon, qui a été le meilleur défenseur du Wild à ce chapitre la saison dernière.

Les coéquipiers de Suter à la ligne bleue devront produire rapidement. Selon Yeo, Suter jouera en compagnie de Spurgeon sur le premier duo, qui tout comme Tom Gilbert est reconnu comme un défenseur qui fait bien bouger la rondelle.

L’inexpérience est le dénominateur commun pour le reste de la brigade défensive. Marco Scandella, Justin Falk, Clayton Stoner, Nate Prosser et Steve Kampfer totalisent ensemble 511 matchs dans la LNH. Suter a disputé 542 rencontres, et il est le seul défenseur à avoir participé aux séries éliminatoires avec 39 matchs.

Les deux derniers choix de première ronde du Wild, Jonas Brodin (2011) et Matt Dumba (2012) seront épiés de près au camp d’entraînement.

3. Est-ce que Mikael Granlund est prêt à être un joueur d’impact dans la LNH?

Pour la première fois depuis le départ de Marian Gaborik, il y a trois ans, le Wild pourra compter sur un pur talent offensif en Granlund.

Granlund est déjà une grande vedette en Finlande en raison de ses prouesses contre la Russie au Championnat mondial de 2011. Son équipe a aussi enlevé les honneurs dans la ligue finlandaise, où il a remporté un titre de marqueur, en plus d’être nommé la meilleure recrue, tout cela avant l’âge de 18 ans. Jusqu’à ce que Parisé et Suter se joignent à l’équipe, il était fort probablement celui qui était le plus attendu au camp d’entraînement.

Les signatures de Parisé et de Suter enlèveront beaucoup de pression sur les épaules de Granlund et cela devrait faciliter son adaptation à la LNH. Sa vitesse, son adaptation et son tir devraient compenser pour sa petite taille (5 pieds 10 pouces). Yeo a déjà fait savoir qu’il aimerait utiliser Granlund au centre au camp d’entraînement.

Si Granlund peut pivoter un bon deuxième trio et améliorer une supériorité numérique qui a terminé en 26e place la saison dernière, le Wild fera un pas de géant vers les séries éliminatoires.

4. Est-ce que Mikko Koivu pourra demeurer en santé?

Le Wild est une équipe différente quand son capitaine joue, l’un des meilleurs fabricants de jeu de la LNH et l’un des meilleurs joueurs de centre dans les deux sens de la patinoire. Mais Koivu a été blessé plus souvent qu’à son tour à ses sept premières saisons dans la LNH. Il n’a connu que trois campagnes de 71 matchs ou plus. C’est la principale raison pour laquelle Koivu n’a jamais inscrit plus de 22 buts et qu’il n’a dépassé seulement trois fois le plateau des 60 points.

Le Wild n’a présenté qu’une fiche de 8-16-3 en l’absence de Koivu en 2011-2012. Il a raté quatre matchs en raison d’une blessure à un genou et 23 autres en raison de malaises à une épaule. Il a totalisé 44 points en 55 rencontres.

S’il demeure en santé, Koivu pourrait connaître la meilleure saison de sa carrière au centre d’habiles marqueurs comme Parisé et Heatley.

« Il est un guerrier sur la patinoire, a dit Yeo au quotidien Minneapolis Star-Tribune. Sa volonté de gagner est si grande qu’elle déteint sur tout le groupe. »

5. Lesquels des nombreux talentueux espoirs du Wild décrocheront un poste?

Si le Wild n’avait pas acquis Parisé et Suter, il aurait certainement été l’une des équipes les plus jeunes de la LNH. Granlund est le joyau de la couronne de l’un des groupes qui compte sur le plus de talentueux espoirs de la ligue, et Yeo aura des choix difficiles à faire au camp d’entraînement.

Charlie Coyle et Brett Bullmer sont deux gros attaquants de puissance qui pourraient remplacer Guillaume Latendresse. Coyle a dominé dans les séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeure du Québec avec les Sea Dogs de Saint-John au printemps. Il a terminé au premier rang des pointeurs et a été nommé le joueur par excellence des séries en menant les siens à la conquête de la coupe du Président. Il est presque certain qu’il sera épié attentivement comme l’a été Bullmer l’an dernier.

Le fabricant de jeux Zack Phillips a excellé aux côtés de Coyle durant les séries éliminatoires de la LHJMQ, et comme le Wild a abondance de joueurs talentueux au poste de centre, il devrait poursuivre son développement à Houston dans la LAH. Jason Zucker a amassé deux aides en six matchs avec le Wild la saison dernière après avoir terminé son séjour à l’Université de Denver. La direction de l’équipe a bien apprécié ses habiletés de marqueur.

Certains Européens pourraient venir mêler les cartes au camp d’entraînement soit l’ailier gauche Johan Larsson, la recrue dans la ligue suédoise d’Élite, et le défenseur Brodin, sans oublier Dumba.

Le Wild peut aussi compter sur une foule d’autres jeunes joueurs qui ont eu la chance de disputer quelques matchs la saison dernière en raison des nombreuses blessures qui a affecté l’équipe. La compétition pour les quelques précieux postes disponibles sera féroce.

6. Quelle sera l’identité du Wild?

Le Wild a été reconnu pour son style défensif du temps de Jacques Lemaire et n’a pas marqué plusieurs buts sous les ordres de Todd Richards. Les nombreuses blessures et l’inconstance en deuxième moitié de saison en 2011-2012 ont démontré le besoin d’une meilleure production à l’attaque.

Le Wild a terminé au dernier rang à l’attaque en marquant 22 buts de moins que les Kings de Los Angeles, qui eux ont fini en 29e position à ce chapitre. Ils ont aussi terminé en dernière position pour la moyenne de tirs au but par match (26,5) et ils ont marqué le moins de buts à 5-contre-5 (112). Finalement, ils ont terminé à l’avant-dernier rang en remportant seulement la moitié de leurs matchs quand il marquait le premier but.

Yeo en sera à sa deuxième année derrière le banc de l’équipe, lui qui a savouré une conquête de la Coupe Stanley à titre d’entraîneur-adjoint avec les Penguins de Pittsburgh en 2009. Il tentera de poursuivre le changement de culture et d’attitude de l’équipe.

Le Wild a injecté une immense dose de talent en faisant l’acquisition du héros local qu’est Parisé et en obtenant Suter, natif du Wisconsin. Mais leur arrivée augmentera aussi la pression sur la formation pour qu’elle accède finalement aux séries éliminatoires.

L’équipe qui sautera sur la patinoire du Xcel Energy Center cette saison sera complètement différente de celle qui s’est écrasée en deuxième moitié de saison après avoir connu un bon départ.

La plus grande tâche de Yeo au camp d’entraînement sera de déterminer qui jouera avec qui. Amalgamer tous les nouveaux-venus déterminera si le Wild pourra faire fructifier tout ce talent afin de participer de nouveau aux séries éliminatoires.

Suivez Brian Schiazza sur Twitter - @NHLSkeetz

 

La LNH sur Facebook