Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Wild compte sur ses dispendieuses signatures pour rebondir

mercredi 2013-01-16 / 9:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Brian Schiazza - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Wild compte sur ses dispendieuses signatures pour rebondir

Une semaine avant Noël 2011, le Wild du Minnesota dominait la LNH avec une fiche de 20-8-5. Mais au 4 juillet 2012, la même équipe, qui avait terminé la saison avec un dossier de 35-36-11, occupait encore une fois la place d’honneur de la LNH en faisant l’acquisition des deux joueurs autonomes les plus convoités, l’ailier gauche Zach Parisé et le défenseur Ryan Suter.

Maintenant, il ne leur reste qu’à participer aux séries éliminatoires.

Après leur sensationnel début de saison, le Wild s’est effondré et a raté les séries éliminatoires pour une quatrième année de suite, terminant à 14 points de la huitième place dans l’Association de l’Ouest, ce qui représentait leur pire dossier depuis la saison 2001-2002.

À sa décharge, le Wild a été touché par les blessures puisque leurs joueurs ont raté pas moins de 395 matchs. L’équipe a utilisé un total de 47 joueurs, le plus élevé de la ligue, la saison dernière.

Les blessures ont touché leurs meilleurs éléments comme Mikko Koivu, Pierre-Marc Bouchard, Devin Setoguchi, Guillaume Latendresse et Greg Zanon, les deux derniers ayant quitté pour d’autres équipes.

Les blessures sont la principale raison qui expliquent que le Wild a conservé la pire moyenne de buts marqués par match (2,02), et qu’il a présenté une fiche de 11-28-7 en deuxième moitié de saison pour terminer en 12e position dans l’Ouest.

« Ce fut une saison en deux temps », a déclaré le directeur général de l’équipe, Chuck Fletcher.

Mais la déception du printemps dernier a vite été remplacée par les signatures des deux joueurs autonomes, ce qui a créé un grand espoir dans les villes jumelles alors que l’équipe prétend être dans la course pour la prochaine saison.

« Ils sont deux joueurs extrêmement talentueux », a dit Fletcher sur le site internet de l’équipe en parlant de Parisé et de Suter. « C’est rare qu’on ait une telle opportunité de transformer notre équipe en faisant l’acquisition de deux excellents joueurs au sommet de leur carrière. »

Le retour de Parisé dans sa ville natale devrait permettre au Wild d’aligner l’un des trios les plus explosifs de la ligue – il s’attend à jouer avec Koivu et Dany Heatley.

En sept saisons, Parisé a totalisé 410 points en 502 matchs, incluant cinq campagnes de 30 buts et plus. Il était le capitaine des Devils du New Jersey qui ont atteint la finale de la Coupe Stanley au printemps dernier. Sa présence revigorera l’anémique attaque du Wild.

« Nous croyons que nous nous sommes beaucoup améliorés », a déclaré l’entraîneur en chef Mike Yeo, qui en sera à sa deuxième saison derrière le banc du Wild, lors de la présentation de Parisé et Suter. « Il y a beaucoup d’engouement en sachant ce que ces joueurs sont capables d’accomplir. On voit notre équipe d’un œil différent. »

La présence de Suter donne au Wild le défenseur offensif qu’il avait perdu quand Brent Burns a été échangé aux Sharks de San Jose au repêchage 2011. L’ex-joueur des Predators de Nashville sera utilisé dans toutes les situations et il pourrait aisément dépasser sa moyenne de temps de glace de la saison dernière qui était de 26:30. Il sera le leader d’une brigade à la ligne bleue qui ne comprend que Tom Gilbert et Jared Spurgeon à titre de défenseurs offensifs.

Néanmoins, Suter n’est pas découragé d’avoir opté pour le Minnesota.

« Le fait que le Wild compte plusieurs jeunes joueurs talentueux aidera cette équipe à connaître du succès », a dit Suter sur le site internet de l’équipe.

Au dernier repêchage, le Wild a ajouté un autre jeune talent à son groupe en sélectionnant Mathew Dumba au septième rang. C’était la deuxième année consécutive que le Wild choisissait un défenseur en première ronde. Fletcher en est venu à une entente avec Dumba quelques semaines plus tard.

Parisé et Suter ont certes été les plus grosses acquisitions au cours de l’été, mais elles ne furent pas les seules. Fletcher a ajouté de la robustesse sur les troisième et quatrième trios en faisant signer des contrats à Zenon Konopka et à Torrey Mitchell.

Jake Dowell, qui a également été acquis via le marché des joueurs autonomes des Stars de Dallas, et Matt Kassian, qui a renouvelé son entente avec le Wild, lutteront aussi pour un poste sur les deux derniers trios.

L’ajout des joueurs de caractère permettra à Yeo de composer une deuxième ligne d’attaque en y incorporant certains de leurs jeunes talents.

Le premier nom qui vient à l’idée de Yeo est certainement Mikael Granlund, le choix de première ronde de l’équipe en 2010. Fletcher a réussi à faire signer un contrat au Finlandais, un joueur de centre talentueux, en mai dernier, quelques jours avant que l’équipe ne perde ses droits sur lui et qu’il soit à nouveau admissible au repêchage de la ligue.

Il reste à voir si Granlund jouera sur le même trio que Koivu, son compatriote et coéquipier au Championnat mondial. Granlund est tellement apprécié par l'équipe que, quelques jours avant que l'arrêt de travail n'ait pris fin, lorsque les progrès vers un accord semblait positifs, le Wild l'a sorti de la formation de leur club affilié dans la LAH afin d'éviter tout risque de blessure. Granlund a été un joueur d'un point par match cette saison pour les Aeros de Houston.

Parmi les autres joueurs qui reviendront avec le Wild, on retrouve les défenseurs Clayton Stoner, Justin Falk et Chad Genoway, qui ont tous signé de nouveaux contrats. Nick Palmieri a signé un contrat de la LAH et a bien joué.

WILD DU MINNESOTA

Ajouts: AG Zach Parisé, D Ryan Suter, C Torrey Mitchell, C Jake Dowell, C Zenon Konopka

Départs: AD Nick Johnson, AG Guillaume Latendresse, D Mike Lundin

Agents libres: C Warren Peters, AD Jed Ortmeyer, C Erik Christensen

Principaux espoirs: C Mikael Granlund, D Jonas Brodin, AD Brett Bulmer, AG Johan Larsson, AG Jason Zucker

Stéphane Veilleux et Chad Rau, un joueur local, apportent de la profondeur à l’attaque, alors que Brian Connelly, un vétéran de la LAH, s’est joint à la brigade défensive.

Le Wild a raffermi sa position devant les buts en faisant signer un contrat de trois ans à Josh Harding, le substitut de Niklas Backstrom. Vers la fin de novembre, Harding a révélé qu'il avait été diagnostiqué avec la sclérose en plaques. Il a néanmoins déclaré qu'il a l'intention de continuer à jouer dans la LNH.

Harding est revenu en force la saison dernière après avoir soigné une blessure à un genou qui l’avait gardé à l’écart pendant toute la campagne 2010-2011. Il a conservé une fiche de 13-12-4 avec un taux d’efficacité de ,917 et une moyenne de buts accordés de 2,62, tout en disputant 34 matchs, un sommet personnel.

En tenant compte que les talentueux Matt Hackett et Johan Gustafsson attendent leur tour et que Backstrom deviendra joueur autonome à la fin de la prochaine saison, ça pourrait être au tour de Harding de briller.

Granlund pourrait ne pas être le seul jeune joueur à avoir sa chance au camp d’entraînement.

Les contrats de Suter et de Parisé occuperont une place importante sur la masse salariale. Outre Granlund, il faudra considérer Dumba, Jonas Brodin, le choix de première ronde en 2011, et le centre Charlie Coyle parmi les jeunes qui pourraient dénicher un poste dans la formation régulière.

Une féroce compétition entre plusieurs jeunes espoirs pour quelques postes représente un joyeux problème pour une formation, surtout pour une équipe qui a été lourdement affectée par les blessures.

« Nous allons regarder où nous en serons avec nos blessés, a dit Fletcher au quotidien The Star Tribune. Nous allons regarder qui joue bien et qui ne joue pas bien, et ce sont les joueurs eux-mêmes qui détermineront leur sort. Si chacun joue selon ses capacités et si chacun demeure en santé, eh bien oui, nous allons avoir plusieurs joueurs pour combler les postes. Il y a toujours quelques joueurs qui n’arrivent pas en forme au camp d’entraînement ou qui se blessent dans les premiers jours ou qui ne jouent pas bien. Ça arrive à chaque année. Cette saison, je pense que nous sommes protégés contre cette éventualité en raison de la profondeur que nous avons. Je n’ai jamais vu un camp d’entraînement où tout se déroulait comme on l’avait envisagé. »

Le plan du Wild de faire la cour à Parisé et à Suter pendant l’été a fonctionné à merveille. Voilà une bonne raison d’être optimiste de voir cette équipe s’épanouir.

Maintenant, le Wild n’a qu’à livrer la marchandise.

Suivez Brian Schiazza sur Twitter - @NHLSkeetz

 

La LNH sur Facebook