Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Une bonne collection de jeunes talents à St. Louis

lundi 2012-08-20 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Une bonne collection de jeunes talents à St. Louis

La fenêtre d’opportunité pour les équipes qui ont opté pour une reconstruire via le repêchage s’est ouverte dans plusieurs villes comme Pittsburgh, Chicago et Washington, au cours des dernières années. Accepter plusieurs défaites durant deux ou trois années, récolter des choix au repêchage élevés et assister à la métamorphose d’un club, pour le voir passer d’aspirant à favori du jour au lendemain.

Ce n’est pas ainsi que le scénario s’est écrit à St. Louis. Après quelques saisons médiocres, l’équipe a profité d’une participation surprise aux séries éliminatoires en 2008-09, après l’embauche d’Andy Murray, mais n’a pas pu survivre à la première ronde. Plutôt que de faire un grand pas en avant et de devenir un prétendant à la Coupe Stanley, St. Louis a plutôt emprunté la voie d’évitement pour deux saisons supplémentaires.

Cette collection de jeunes talents, après un autre changement d’entraîneur, a enfin mis l’épaule à la roue en 2011-12. Les Blues ont terminé au deuxième rang de l’Association de l’Ouest et au sommet de ce qui semble être la division la plus forte de la LNH, s’emparant du deuxième rang en vue des séries.

POUR LES POOLERS


MÉSESTIMÉ: Alex Pietrangelo – Sans tambour ni trompette, il a terminé dans le top 10 des défenseurs de la LNH au chapitre des buts, des passes et des points, la saison dernière. Son différentiel de plus-16 et ses 24 points amassés en avantage numérique n’étaient pas à dédaigner. Pourrait s’avérer un des bons défenseurs dans un pool et devrait sortir parmi les six premiers arrières appelés le jour de votre repêchage.

SURÉVALUÉ: Brian Elliott – Sans doute la plus grosse surprise l’an dernier dans la LNH, après avoir affiché un dossier de 23-10-4, une moyenne de 1,56 but alloué par rencontre ainsi qu’un pourcentage d’arrêts de ,940 (des sommets dans le circuit). Ses neuf jeux blancs lui ont valu le deuxième rang dans la LNH. Elliott a toutefois connu des difficultés en séries (.904%) et avant la dernière campagne, il affichait une moyenne de 2,90 buts alloués en 142 rencontres en carrière. De plus, il perdra du temps d’utilisation au profit du gardien numéro un, Jaroslav Halak.

NÉGLIGÉ: Andy McDonald – Ne vous aidera pas dans la catégorie des minutes de pénalité, mais autrement, c’est un vol. Les blessures représentent une préoccupation à chaque saison dans son cas, mais McDonald a amassé une moyenne de 0,81 point par match depuis son arrivée avec les Blues en 2007-08.

Avec Ken Hitchcock en charge, les Blues espèrent poursuivre leur courbe de développement. En bout de ligne, la seule acquisition majeure au sein de l’alignement actuel est l’espoir Vladimir Tarasenko. Considérant le fait que la seule autre équipe de l’Ouest (ayant participé aux séries l’an dernier) qui a ajouté un joueur d’impact sans pour autant soustraire un autre élément est San Jose, l’équipe vaincue par St. Louis en première ronde des séries, les Blues devraient à nouveau être considérés comme des favoris pour remporter le titre de champions d’association, cette année.

Deux des aspirants dans la Division Centrale ont perdu les services de défenseurs de concession (Detroit et Nashville), pendant que le règne de Vancouver, en tête de la Division Nord-Ouest, semble devenir de plus en plus ardu, car chacune des quatre autres équipes ont procédé à des améliorations au cours de l’été. En constatant à quel point la Division Pacifique a été compétitive l’an dernier et qu’il devrait en être de même cette saison, le premier rang dans l’Ouest pourrait être une possibilité pour St. Louis.

Les Blues sont complets et à condition que Ian Cole ou Cade Fairchild soit prêt pour voir de l’action sur une base régulière dans la LNH, l’alignement des Blues semble l’un des meilleurs du circuit.

ATTAQUANTS

David Perron - David Backes - T.J. Oshie

Andy McDonald - Patrik Berglund - Chris Stewart

Alexander Steen - Vladimir Sobotka - Vladimir Tarasenko

Matt D'Agostini - Scott Nichol - Jamie Langenbrunner

Ryan Reeves

DÉFENSEURS

Ian Cole - Alex Pietrangelo

Kevin Shattenkirk - Barrett Jackman

Kris Russell - Roman Polak

Jeff Woywitka

GARDIENS

Jaroslav Halak

Brian Elliott

NOTES: Hitchcock permettra à Tarasenko de mériter des minutes de jeu importantes et si les attaquants parviennent à demeurer en santé (collectivement), les Blues marqueront davantage de buts cette saison. Il y a tant de potentiel d’amélioration, en plus de l’ajout de Tarasenko, si on pouvait compter sur des saisons complètes de la part de Perron, MacDonald et Steen, et si Stewart peut retrouver la forme qu’il affichait avant la saison 2011-12. Le deuxième meilleur espoir de l’organisation, Jaden Schwartz, pourrait aussi forcer les Blues à l’intégrer à leur alignement s’il connaît un bon camp d’entraînement.

Il y a moins de profondeur à la ligne bleue des Blues, mais cette perception pourrait changer si Cole et Fairchild s’avèrent prêts. Pietrangelo est une vedette, mais il a également passé près de 73 pour cent de son temps d’utilisation à forces égales en étant jumelé à Carlo Colaiacovo ou Kent Huskins, deux défenseurs qui ne sont plus avec l’équipe. Si Cole n’est pas prêt à jouer de grosses minutes, Jackman, Shattenkirk ou Russell pourrait devenir le partenaire de jeu régulier de Pietrangelo. Si Cole et Fairchild ne deviennent pas des joueurs réguliers, il faut s’attendre à les voir prendre la direction de la LAH plutôt que le chemin de la galerie de presse.

Halak et Elliott ont formé un tandem du tonnerre la saison dernière, mais Elliott a été ordinaire en séries après la blessure de Jaroslav Halak. Il faut s’attendre à voir Halak obtenir plus de travail cette saison, si les deux joueurs demeurent en santé.

 

La LNH sur Facebook