Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le noyau des Blues de retour après avoir fait un grand pas en avant

mardi 2013-01-15 / 9:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le noyau des Blues de retour après avoir fait un grand pas en avant

Après une saison de 109 points, les Blues de St. Louis ont passé l’été à s’assurer de conserver le talent qui a permis une telle récolte, plutôt que d’effectuer des changements suite à leur élimination au deuxième tour des séries.

Le directeur général des Blues, Doug Armstrong, a signé l’attaquant David Perron au bas d’un contrat de quatre ans, puis il a poursuivi en offrant un nouveau pacte d’une durée de cinq ans à T.J. Oshie. Perron, 24 ans, et Oshie, 25 ans, ont connu la meilleure saison de leurs carrières professionnelles. Oshie a enregistré un sommet personnel de 54 points en 80 rencontres, tandis que Perron a compilé 42 points, neuf de moins que son sommet personnel, mais il l’a fait en seulement 57 parties, lui qui était de retour d’une commotion cérébrale.

« David et T.J. sont des joueurs que nous avons développés et en qui nous avons investi beaucoup de temps. Il était important, pour notre organisation, de conserver ces joueurs à l’apogée de leurs carrières, a révélé Armstrong au St. Louis Post Dispatch. David Perron, qui est entré dans la LNH à un très jeune âge, sera à son sommet lorsque l’entente prendra fin, dans le cas de T.J. Oshie, un peu plus vieux, il a paraphé un contrat de plus longue durée.

« Il est important d’avoir ces joueurs, qui, selon nous, font partie de la solution, sous contrat. »

Et il n’y a pas que Perron et Oshie qui sont de retour, c’est le cas pour pratiquement tout le monde.

Des 18 meilleurs marqueurs des Blues, il n’y a que Jason Arnott (17-17-34) et Carlo Colaiacovo (2-17-19) qui ne sont pas de retour. Colaiacovo a signé un contrat avec les Red Wings de Detroit et Arnott demeure un joueur autonome sans compensation.

La plus grosse addition à l’alignement des Blues est Vladimir Tarasenko (6 pieds, 200 livres), premier choix de l’organisation en 2010, qui a passé les quatre saisons précédentes dans la KHL. L’ailier de 20 ans y a amassé 131 points en 207 rencontres, au cours d’une carrière qui s’est amorcée à l’âge de 16 ans.

« Il est, de toute évidence, un ailier droit qui aime déborder hors l’aile et je pense qu’il a besoin de jouer avec des gars qui ont les habiletés pour pratiquer un style similaire », a dit l’entraîneur des Blues, Ken Hitchcock, au Dispatch, à propos de Tarasenko. « Pour lui, pour être efficace, il doit évoluer parmi les neuf premiers attaquants. Je ne pense pas que nous le voyons comme un joueur de 20 ans, nous le voyons comme un jeune joueur qui a de l’expérience et ça l’aidera beaucoup. Nous savons que ce n’est pas un vétéran, mais c’est un joueur qui a de l’expérience. »

Alors que les Blues n’ont pas jugé bon de procéder à des embauches au cours de l’été, ils peuvent espérer une amélioration si les meilleurs éléments offensifs demeurent en santé au cours de la prochaine saison.

Les Blues n’ont marqué que 2,51 buts par match en 2011-12, au 21e rang dans la LNH. Cette statistique est largement due au fait que des éléments offensifs importants ont raté des matchs. Perron (24 parties à cause d’une commotion), Andy McDonald (57 parties à cause d’une commotion et d’une blessure à l’épaule) et Alexander Steen (39 parties à cause d’une commotion), ont été forcés de s’absenter à différents stades da la saison.

À quel point ces absences ont fait mal ? Perron, McDonald et Steen ont amassé 92 points en 125 rencontres, soit une moyenne de 0.74 par match. En comparaison, Rick Nash a amassé 0.72 point par rencontre avec les Blue Jackets, l’an dernier, ce qui donne une bonne indication du potentiel offensif qui pouvait manquer dans l’alignement des Blues, certains soirs.

Il n’y a aucune garantie à savoir si ces joueurs pourront dépasser ces marques cette saison, mais s’ils y arrivent, les Blues pourraient être l’une des équipes les plus dangereuses du circuit.

BLUES DE ST. LOUIS

Ajouts: D Jeff Woywitka, D Taylor Chorney

Départs: AD B.J. Crombeen, D Carlo Colaiacovo

Agents libres: C Jason Arnott, D Kent Huskins, AG Chris Porter

Principaux espoirs: AD Vladimir Tarasenko, C Jaden Schwartz, D Cade Fairchild

« Je pense que dans la LNH, on marque des buts en comité, a dit Hitchcock au Dispatch. La formule pour gagner est la même. Il faut trois bons centres, de la profondeur en défensive et de bonnes performances de vos gardiens de but. C’est ainsi que vous gagnez dans le LNH. Si vous jetez un coup d’œil sur les équipes qui ont connu du succès l’an dernier, c’est avec ces éléments. Nous y sommes arrivés avec notre groupe de joueurs. Si nous pouvons rester en santé, ce succès viendra de l’intérieur de notre groupe. »

L’attaquant B.J. Crombeen (trois points en 40 parties) a été échangé au Lightning de Tampa Bay en retour d’un choix au repêchage. Le défenseur Kent Huskins, qui a raté 46 rencontres à cause d’une fracture à la cheville gauche, est toujours joueur autonome sans compensation.

Les Blues peuvent compter sur l’un des meilleurs corps défensifs de la ligue, en plus de posséder un duo de gardiens du tonnerre en Jaroslav Halak et Brian Elliott. Si cette équipe peut continuer sa progression, demeure en santé et tire des leçons de ce balayage encaissé aux mains des Kings , elle aura une chance de soulever la Coupe Stanley pour la première fois de son histoire.

« Chaque joueur avec qui j’ai parlé pense que nous avons encore un petit extra à donner et nous pouvons y arriver, maintenant que nous avons cette expérience, de raconter Hitchcock au Dispatch. Je pense que nous avons fait la preuve, lors des séries, que nous n’avions pas suffisamment d’expérience, ni même le niveau d’engagement nécessaire pour vaincre une très bonne équipe. Lorsque la cadence des matchs s’est accélérée, nous n’avions jamais vécu cela auparavant. C’était un peu comme apprendre sur le tas. Dorénavant, nous savons ce que c’est et nos joueurs ne seront pas pris par surprise à nouveau. »

 

La LNH sur Facebook