Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les derniers repêchages ont permis aux Jets de faire le plein

samedi 2012-08-18 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Les derniers repêchages ont permis aux Jets de faire le plein

Pour une franchise qui a repêché souvent dans les premiers rangs au cours de son histoire, les Jets de Winnipeg n’ont pas connu beaucoup de succès avec ces choix. Ils n’ont participé aux séries éliminatoires qu’à une reprise depuis leur arrivée dans la LNH, sous le nom des Thrashers d’Atlanta, en 1999, et aucun de leurs choix de première ronde avant 2006 n’est avec l’équipe aujourd’hui.

Par contre, les deux derniers repêchages ont permis d’acquérir des jeunes joueurs prometteurs qui devraient rapidement jouer un rôle de premier plan à Winnipeg.

Voici les 10 meilleurs espoirs de Winnipeg :

30 EN 30

Prêts pour le décollage

Par John Kreiser - Journaliste LNH.com
Les Jets tentent de bâtir sur des notes positives de leur première saison à Winnipeg. LISEZ

1. Mark Scheifele, C : Le premier choix des Jets (no 7) à l’encan de 2011 de la LNH a suffisamment bien fait l’an passé pour amorcer la saison dans la ligue. Il a même marqué un but durant son séjour de sept matchs avant d’être libéré à son équipe junior, les Colts de Barrie, de la Ligue de l’Ontario, avec qui il a amassé 63 points en 47 affrontements. Il a également fait partie d’Équipe Canada au Championnat mondial junior et joint les rangs du club-école des Jets, à St. John's, dans la Ligue américaine de hockey pour les séries éliminatoires, à l’issue de sa saison junior.

Il devra ajouter du muscle s’il ne veut pas seulement être de passage avec les Jets cette année, mais l’équipe aime ses talents de fabricant de jeu et sa vision. Scheifele pourrait retourner chez les juniors une autre année, mais il a les habiletés pour devenir un centre de premier trio.

2. Jacob Trouba, D : Choix de première ronde (no 9) en juin, Trouba est un gros défenseur mobile qui peut être employé à toutes les sauces. Il est le genre de joueur que les formations recherchent désespérément de plus en plus. Il a la vitesse pour suivre des avants rapides et il est assez physique pour jouer l’homme. Trouba a de bonnes mains et transporte bien la rondelle.

Trouba a connu beaucoup de succès, aidant l’équipe nationale des moins de 18 ans des États-Unis à remporter la médaille d’or et il a joué comme régulier à 17 ans au mondial junior. Trouba a dit qu’il entendait respecter ses engagements auprès de l’Université du Michigan. Les Jets préféreraient sûrement qu’il fasse le saut chez les professionnels bientôt plutôt que de jouer quelques années dans le circuit universitaire.

3. Ivan Telegin, C : Ce Russe de 20 ans, choix de quatrième tour en 2010, alors que la franchise était basée à Atlanta, peut encore grossir (il mesure 6 pieds 4 pouces, mais pèse 185 livres). Il semble être prêt pour les rangs professionnels après avoir récolté 35 buts et 64 points en 46 matchs avec Saginaw dans la Ligue de l’Ontario. Il est un meilleur patineur que la moyenne en plus d’être habile avec la rondelle et d’avoir de bonnes mains et une bonne vision. Il a amélioré sa constance l’an passé et il a la créativité pour jouer sur l’un des deux premiers trios.

4. Paul Postma, D : Sans aucun doute, Postma a la touche offensive pour jouer dans la LNH. Il a récolté 13 buts et 44 points avec St. John’s et a inscrit au moins 12 buts dans chacune de ses trois saisons dans la LAH. C’est son jeu dans sa zone qui lui nuit. Le choix de septième ronde de 2007 a d’excellentes mains et un bon tir. Il a aussi commencé à s’imposer physiquement (6 pieds 3 pouces, 195 livres). Les Jets lui ont fait parapher un contrat d’un an cet été. À 23 ans, il pourrait se retrouver à la croisée des chemins.

5. Patrice Cormier, C : Cormier, choix de deuxième ronde en 2008, acquis des Devils du New Jersey dans l’échange d’Ilya Kovalchuk il y a deux ans, est un gros joueur physique (215 livres) dont le style devrait l’amener au prochain niveau. Il a de bonnes mains et peut créer quelques jeux, même s’il n’est pas vraiment un grand marqueur. Il a la polyvalence pour jouer n’importe où à l’avant mais devra améliorer son coup de patin pour être plus qu’un bon joueur de rôle.

6. Carl Klingberg, AG : À 21 ans, le choix de deuxième tour de 2009 originaire de la Suède, a récolté 15 buts et 37 points avec St. John's après un départ canon, bien qu’une baisse de régime en fin de saison ait prouvé qu’il avait besoin de temps pour s’adapter au style de jeu nord-américain. Il a la vitesse pour appliquer de l’échec avant, mais doit ajouter de la force. Il a participé à 12 rencontres en séries éliminatoires avec les IceCaps et a démontré une bonne chimie avec Scheifele, même s’il n’a marqué qu’un seul but.

7. Zach Redmond, D : La première saison de Redmond chez les professionnels a quand même été bonne. Choix de septième tour en 2008, il a récolté huit buts et 31 points avec St. John's après avoir passé quatre ans à Ferris State. Il est mobile, a tendance à prendre de bonnes décisions avec la rondelle et semble mieux gérer sa zone que Postma, son plus grand rival chez les défenseurs espoirs. Il ne sera pas une vedette, mais pourrait contribuer au succès de son équipe.

8. Spencer Machacek, AD : Machacek revient d’une saison de 18 buts et 50 points avec St. John's. Il aurait pu faire encore mieux s’il n’avait pas été rappelé pour 13 matchs à Winnipeg, avec qui il a amassé deux buts et sept mentions d’aide. La sélection de troisième ronde en 2007 s’est attiré des éloges en raison de sa combativité et de ses qualités défensives. Toutefois, il ne semble pas avoir le potentiel pour jouer sur un troisième trio.

9. Lukas Sutter, C : Chaque formation a besoin d’une petite peste. Ce choix de deuxième ronde en 2012 pourrait faire ce travail. Sutter a été parmi les joueurs les plus améliorés du repêchage, ayant fait le saut sur le trio défensif de Saskatoon dans la Ligue de hockey de l’Ouest, tout en amassant 28 buts et 59 points en 70 rencontres. Il retournera dans le junior cet automne.

10. Julien Melchiori, D : À 6 pieds 4 pouces, 217 livres, ce choix de troisième tour en 2010 a plus à offrir que son gabarit pour jouer dans la LNH. Il est un excellent patineur pour sa grandeur, il bouge bien la rondelle et a pris de la force. Il n’a peut-être pas tant de potentiel en attaque, mais il pourrait devenir un bon défenseur sur la troisième unité. Il devrait entamer sa carrière professionnelle à St. John's cette année.

 

La LNH sur Facebook