Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les jeunes de l’Avalanche visent un retour en séries

mercredi 2013-01-16 / 9:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Davis Harper - Journaliste - LNH.com

Partagez avec vos amis


Les jeunes de l’Avalanche visent un retour en séries

Avec trois semaines à jouer à la saison 2011-12, l’Avalanche du Colorado se battait avec acharnement pour l’obtention de la huitième et dernière place donnant accès aux séries de fin de saison.

Tout à coup, l’équipe s’est retrouvée hors du portrait. Six défaites au cours des sept derniers matchs de la saison ont signifié que l’Avalanche a raté les séries pour une deuxième année de suite et pour une quatrième fois en six saisons.

Toutefois, un été hâtif ne signifie pas une saison perdue.

L’Avalanche a continué à développer un très bon groupe de jeunes joueurs en 2011-12, terminant la saison avec 88 points, un dossier de 41-35-6, amassant 20 points de plus que lors de la saison précédente. La sensationnelle recrue Gabriel Landeskog a remporté le trophée Calder, remis au meilleur joueur de première année du circuit. Son coéquipier Ryan O’Reilly, à seulement 21 ans, a mené les siens au chapitre des passes (37) et des points (55). Le défenseur le plus productif de l’Avalanche, Erik Johnson, ainsi que le gardien Semyon Varlamov n’ont que 24 ans.

L’Avalanche a confirmé sa confiance envers son jeune noyau au cours de l’été en signant les agents libres importants. Avant de consolider la situation des joueurs, le directeur général Greg Sherman a réaffirmé sa confiance en son entraîneur Joe Sacco, lui octroyant une prolongation de contrat de deux ans.

Sacco a connu des saisons en montagnes Russes depuis qu’il est en poste. Après une sortie en première ronde des séries en 2009-10, Sacco et l’Avalanche ont connu une saison atroce en 2010-11, terminant au 14e échelon dans l’Ouest avec seulement 68 points, avant de rater les séries de peu la saison dernière. La question demeurait entière, Sacco pouvait-il faire sortir le meilleur de son jeune alignement ? Une deuxième moitié de saison encourageante en 2011-12 a signifié le retour de l’entraîneur cette année.

« Joe a mérité l’opportunité de diriger cette jeune équipe, a dit Sherman aux journalistes. Notre équipe a fait des progrès cette saison et nous voulons poursuivre sur cette lancée lors de la prochaine campagne. »

Ensuite, c’est le vétéran leader et joueur autonome Milan Hejduk qui a paraphé une entente d’une saison pour 2 millions $. Le joueur de 36 ans a connu sa saison la moins productive en près d’une décennie, avec 14 buts et 23 passes, mais sa valeur en tant que meneur ne doit pas être sous-estimée. Sherman a également prolongé les ententes de David Jones, Shane O’Brien et Cody McLeod.

Sherman s’est assuré de conserver les services de ses joueurs autonomes importants. L’ex premier choix au repêchage et meneur chez les pointeurs parmi les défenseurs de l’équipe, Johnson a signé un pacte de quatre ans, imitant ainsi Matt Duchene et Ryan Wilson chez les joueurs qui ont prolongé leur séjour au Colorado. Même Duchene, un joueur dont l’Avalanche a toujours espoir de voir s’élever au rang de joueur de concession malgré une mauvaise année en 2011-12, a signé un contrat relativement modeste de deux saisons pour 7 millions $.

Colorado a perdu les avants Jay McClement et Peter Mueller sur le marché des agents libres. La perte de McClement pourrait s’avérer critique, lui qui était la pierre d’assise de l’unité d’infériorité numérique, qui est passée du dernier rang dans la LNH en 2010-11, au 12e échelon l’an dernier.

Pour tenter de combler la perte de McClement, Sherman a embauché John Mitchell, mais ce dernier n’a pas beaucoup joué à court d’un homme au cours des deux dernières saisons avec les Maple Leafs de Toronto et les Rangers de New York.

Dès l’ouverture du marché des joueurs autonomes, Colorado n’a pas perdu de temps en embauchant l’ailier Pierre-Alexandre Parenteau, des Islanders de New York. Parenteau, qui, à 29 ans, sera un vétéran au sein de cette équipe, a connu une solide saison en 2011-12, inscrivant 67 points, soit 18 buts et 49 passes, tout en étant un très bon complément à l’ étoile John Tavares.

« PA est un ailier qui possède de bonnes habiletés et qui aidera immédiatement notre attaque, a révélé Sherman. C’est un joueur qui affiche du dynamisme et qui aidera notre jeu de puissance, tout en constituant un bon complément pour nos jeunes centres. »

Le centre visé par cette déclaration est sans aucun doute Duchene, dont la saison frustrante (14 buts et 28 points après une saison de 67 points en 2010-11) a été le reflet d’une guigne offensive qui s’est propagée au sein de toute l’équipe. Colorado a terminé 25e au chapitre des buts marqués (199) et Landeskog a mené les siens avec 22 de ces buts.

AVALANCHE DU COLORADO

Ajouts: AD PA Parenteau, D Greg Zanon, C John Mitchell

Départs: C Peter Mueller, C Jay McClement, C Kevin Porter, C Ryan Stoa, G Cédrick Desjardins

Agents libres: AG David Van Der Gulik, AD Joakim Lindstrom

Principaux espoirs: D Tyson Barrie

Sherman a aussi offert de nouveaux contrats de deux ans à Steve Downie et Jamie McGinn, deux joueurs acquis lors de la date limite des transactions et qui ont insufflé de l’offensive immédiate en deuxième moitié de saison en 2011-12. Downie s’est amené en provenance de Tampa Bay et a été jumelé à O’Reilly et Landeskog pour former un des jeunes trios les plus explosifs du circuit. McGinn a enregistré un sommet en carrière avec 20 buts et 17 passes, évoluant avec San Jose et Colorado. Ses 13 points amassés du premier mars jusqu’à la fin de la saison ont égalé la production de Paul Stastny, un sommet au sein de l’équipe.

« Jamie a fait un impact immédiat dès qu’il s’est joint à notre organisation, a dit Sherman. Nous croyons que Jamie peut construire sur sa performance de la saison dernière et nous sommes heureux d’en être venus à une entente avec lui. »

Si O’Reilly n’a toujours pas signé de nouveau contrat, le reste du groupe est bien en place. Avec l’ajout de Parenteau et une saison de plus derrière la ceinture des jeunes joueurs, l’Avalanche pourrait représenter une équipe améliorée en 2012-13. Cependant, seul le temps pourra dire si l’amélioration est suffisante pour mener l’Avalanche vers un retour en séries éliminatoires.

 

La LNH sur Facebook