Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le 3e choix Galchenyuk voit de l’action au camp

samedi 2012-08-11 / 20:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Le 3e choix Galchenyuk voit de l’action au camp

LAKE PLACID, N.Y. – Sans tenir compte de ses statistiques, le centre américain Alex Galchenyuk a pu obtenir exactement ce dont il avait besoin, cette semaine, à l’occasion du camp d’évaluation de l’équipe de hockey junior américaine, c’est à dire du temps de jeu.

Galchenyuk a été sélectionné par les Canadiens de Montréal avec le troisième choix, lors du repêchage 2012 de la LNH, même s’il n’avait disputé que deux rencontres en saison régulière, tout juste avant le début des séries éliminatoires de la OHL, suite à une blessure majeure à un genou, survenue lors d’une partie pré-saison présentée en septembre. Il a obtenu deux buts et autant de passes en six rencontres lors des séries de fin de saison, donnant ainsi un bref aperçu de ce que les dépisteurs de la LNH avaient vu en lui la saison précédente.

Il y a de cela deux saisons, alors joueur recrue avec le Sting de Sarnia de la OHL, Galchenyuk avait marqué 31 buts et ajouté 52 passes (83 points) en 68 parties. En se basant sur ces résultats, le Bureau central de recrutement de la LNH le voyait tout de même sortir au quatrième rang, sur sa liste des meilleurs joueurs ayant évolué en Amérique du Nord, en vue du repêchage 2012 de la LNH.

Les équipes espéraient évidemment le voir glisser, mais les Canadiens ne l’ont pas laissé dépasser le troisième rang.

« C’est le joueur que nous voulions », a dit le directeur général du Tricolore Marc Bergevin, après avoir procédé à sa sélection. « J’aime son physique (6’1’’ et 195 livres), j’aime son caractère, son sens du hockey, sa vision et son désir de devenir un joueur de hockey. »

« C’est un gros joueur de centre de talent, avec une bonne vision et beaucoup de caractère. Je l’ai vu dans ses yeux. Le hockey est la chose la plus importante dans sa vie et rien ne l’empêchera de devenir le meilleur joueur qu’il puisse être. »

La seule chose qui a stoppé Galchenyuk, la saison dernière, est une blessure à un genou et du temps. Il n’a joué sa première partie de saison régulière 2011-12 que le 14 mars et, peu après, le Sting de Sarnia était éliminé dès la première ronde des séries.

« Avec Sarnia, j’ai retrouvé mon jeu lors des parties 5 et 6 des séries, mais c’était trop tard, l’été s’amorçait », a raconté Galchenyuk à NHL.com. « Présentement, je recommence tout à zéro. »

Il a bien fait cette semaine, lors du camp, inscrivant une paire de buts en plus d’ajouter une passe en cinq rencontres. Il a paru à son mieux au centre d’un trio flanqué de Reid Boucher, également son compagnon de trio à Sarnia, ainsi que J.T. Miller, qui a joué avec les Whalers de Plymouth dans la OHL.

« Je pense qu’il a amélioré son jeu à chaque jour », a dit Phil Housley, l’entraîneur des Américains, à propos de Galchenyuk. « Ce qui est bien avec le jeu d’Alex, c’est qu’il l’a amélioré à tous les jours et j’ai beaucoup aimé son niveau de compétition. Il va dans les endroits difficiles et il trouve une façon de se frayer un chemin; pour un jeune joueur qui n’a pas vu beaucoup d’action l’an dernier, il a été récompensé avec un but contre la Suède. »

Galchenyuk a regardé le dernier match du camp des estrades, samedi, alors que les Etats-Unis ont baissé pavillon par la marque de 3-2 en prolongation, face à la Finlande. L’espoir Tyler Biggs, des Maple Leafs de Toronto, a marqué à deux reprises pour l’équipe USA, mais Miro Aaltonen a été laissé fin seul lors d’une échappée et a profité de son propre retour lancer pour donner la victoire aux siens, à 2 :11 de la période de prolongation.

Un but en avantage numérique de Markus Hannikainen (Finlande), marqué tard en deuxième période, avait ouvert le pointage, mais Biggs a créé l’égalité à 10 :17 du troisième engagement, lorsqu’il a redirigé un tir de la pointe de Matthew Grzelcyk pour battre le gardien de la Finlande, Janne Juvonen.

Artturi Lehkonen a redonné l’avance à la Finlande à 14 :33 du troisième tiers, en profitant d’une rondelle laissée libre dans le demi-cercle du gardien. Toutefois, Biggs a donné la réplique à nouveau, soulevant son propre retour de tir au-dessus d’un Juvonen étendu sur la glace, avec 2 :44 à faire en temps réglementaire.

Galchenyuk a dit qu’il retournera à Sarnia avec un sentiment de satisfaction à propos de ce qu’il a accompli cette semaine.

« C’était excitant d’être ici et de patiner en compagnie de joueurs d’élite, de porter le chandail des Etats-Unis, de jouer contre des compétiteurs comme la Finlande et la Suède, c’était excitant. »

C’était également ce dont le joueur avait besoin. Ses trop peu nombreuses présences sur la glace, depuis son retour d’une blessure à un genou, n’ont pas été suffisantes pour lui permettre de retrouver son arsenal d’habiletés.

Le défenseur des Etats-Unis Connor Murphy, coéquipier de Galchenyuk avec Sarnia, sait exactement ce dont ce dernier est capable lorsqu’il est en parfaite santé.

« Je pense qu’il est un de ces joueurs capables de changer l’allure d’un match à lui seul », a révélé Murphy à NHL.com. « C’est un joueur capable de contrôler le jeu avec une feinte en zone neutre. Il possède cette vision, ce talent, ce tir vif, qui peuvent vraiment aider l’équipe. »

Mais pour arriver à le faire sur une base régulière, Galchenyuk sait qu’il doit s’impliquer dans des matchs présentement. Il a essayé de le faire lors du camp de développement estival des Canadiens de Montréal, mais il a avoué que ce camp était davantage axé sur les habiletés, plutôt que sur les vraies situations de jeu.

« Vous ne pouvez y retrouver votre forme de match », a dit le principal intéressé. « Vous travaillez votre patin, votre tir, vos habiletés, des trucs hors glace et la nutrition. Vous améliorez ces aspects. Mais ici, vous disputez des rencontres, vous retrouvez votre forme de match. »

Murphy, qui a également eu sa part de blessures lors de la dernière campagne, peut témoigner de l’acharnement de Galchenyuk ; c’est à dire à quel point ce dernier peut travailler fort pour être de retour là où il doit l’être.

« C’est vraiment un travailleur acharné et à Sarnia, c’était le genre de gars que vous pouviez croiser tard dans le gymnase, alors qu’il ne jouait pas », a dit Murphy. « Il était vraiment motivé. Il détestait être relégué au rôle de spectateur et de ne pas pouvoir faire partie de l’équipe sur la patinoire. Je crois qu’avec le physique qu’il a acquis et avec ce que j’ai pu constater sur la glace récemment, il a vraiment travaillé avec acharnement pour être de retour. »

Il poursuivra ce travail pour le reste de l’été. Galchenyuk, qui a paraphé son contrat d’entrée dans la LNH en juillet, doit prendre part au camp d’entraînement des Canadiens, mais avec une année de développement presque complète de perdue, il est probable de le voir retourner à Sarnia en vue de la saison 2012-13. Galchenyuk a dit avoir abordé le camp de cette semaine comme un genre de pré-saison avant le temps.

« C’est une excellente opportunité, pour moi, de me préparer en vue de la saison qui s’en vient », a dit Galchenyuk. « Le simple fait de voir sa forme de match être en partie de retour... C’est bien pour tous les joueurs, même pour ceux qui n’ont pas été blessés. C’est difficile de jouer l’été, mais il me faut retrouver mon synchronisme. »

Ce n’est pas totalement le cas encore, mais Galchenyuk a admis que cela s’en venait.

« Je veux être meilleur. Je tente de travailler et de batailler fort, mais il me faut encore travailler pour arriver au point où il me faut être. »

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook