Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le jeune défenseur Justin Faulk est-il prêt à devenir une super vedette?

dimanche 2012-08-12 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le jeune défenseur Justin Faulk est-il prêt à devenir une super vedette?

Le directeur général des Hurricanes de la Caroline, Jim Rutherford, sait lorsqu’une bonne chose est sur le point de survenir.

Au moment où Rutherford a décidé de ne pas libérer le jeune défenseur Justin Faulk pour l’équipe nationale junior des États-Unis en vue du Championnat mondial junior 2012 en décembre dernier, il a mentionné que Faulk jouait déjà un rôle trop important pour les Hurricanes malgré son âge.

Les circonstances ont fait en sorte que Faulk a été celui qui a dominé tous les joueurs de la Caroline au chapitre de la moyenne de temps de glace (22:50), terminant au premier rang de cette catégorie parmi les défenseurs recrues de la LNH. Il a également surpassé tous les arrières recrues avec cinq buts en supériorité numérique et terminé au deuxième rang des pointeurs avec 22 points. Il a fini la saison avec huit buts et 14 aides en 66 parties, à sa première campagne dans la LNH.

30 EN 30

Les Canes font le plein

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com
L’arrivée de Jordan Staal et d’Alex Semin motive les Hurricanes à retourner en séries éliminatoires. LISEZ

Jouant la majeure partie de l’année avec Jay Harrison ou Tim Gleason, Faulk est devenu le huitième joueur de l’histoire de la franchise à être sélectionné au sein de l’équipe d’étoiles des recrues de la LNH et a été l’une des 12 recrues choisies pour participer au Concours d’habiletés des Étoiles de la LNH 2012, à Ottawa.

Rutherford a-t-il été surpris par le jeu de son défenseur de première année, un choix de deuxième ronde en 2010?

« Oui », a-t-il répondu lors de son message annuel communiqué aux partisans des Hurricanes, le mois dernier. « Il est très difficile de jouer à la défense dans la LNH, surtout à 19 ans. Mais depuis que je suis impliqué dans le hockey, même si je remonte à l’époque où j’étais joueur, je n’ai jamais vu quelqu’un être aussi à l’aise à cette position que l’a été Justin Faulk, en tant qu’adolescent. »

L’organisation espère naturellement que Faulk pourra briller à nouveau en 2012-13 afin d’assurer une continuité à la ligne bleue.

« Il y a eu d’excellents défenseurs offensifs qui ont fait leur entrée dans cette ligue, comme [Bobby] Orr, [Denis] Potvin et [Phil] Housley, mais je n’ai jamais vu un joueur performer aussi bien en défensive qu’en offensive que Faulk à cet âge, admet Rutherford. Je ne peux le décrire assez bien pour les amateurs pour qu’ils sachent à quel point il est bon. »

Avec un an d’expérience, Faulk se prépare pour la saison 2012-13.

« Lorsque vous ne participez pas aux séries éliminatoires, c’est déplaisant, surtout lorsque vous commencez à voir la couverture médiatique des séries à la télévision et sur Internet, raconte Faulk. Vous n’êtes pas content et espérez être en meilleure position la saison suivante. »

Où la direction de la Caroline voyait-elle Faulk lorsqu’elle l’a repêché en deuxième ronde (No 37) en 2010?

Considérez que moins d’une semaine après avoir célébré la conquête du championnat national comme joueur de première année avec Minnesota-Duluth en 2011, Faulk signait déjà un premier contrat avec l’équipe en avril. Il a mené les défenseurs des Bulldogs au chapitre des buts (8), des aides (25) et des points (33) en 39 matchs, pour aider UMD à remporter un premier titre de la NCAA.

« Au camp d’entraînement, il semblait être en avance sur son temps et ça été le cas », a dit le directeur du recrutement amateur, Tony MacDonald, à LNH.com. « On pourrait dire qu’il a fait la transition un peu plus tôt que nous l’avions prévu. Peu de joueurs de 19 ans peuvent faire cela, surtout à la défense, mais il semble qu’il sera l’un des nôtres pour longtemps et c’est super. »

En Caroline, il a été sans aucun doute le meilleur porteur de rondelle en l’absence de Joni Pitkanen, blessé l’an dernier. Son éthique de travail et sa constance devront être encore au rendez-vous cette année pour que la défensive de la Caroline soit stable devant le gardien étoile Cam Ward.

Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mike_morreale

 

La LNH sur Facebook