Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La formation projetée des Predators de Nashville

samedi 2012-08-11 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


La formation projetée des Predators de Nashville

Nashville a passé par toute la gamme des émotions au cours des cinq derniers mois.

Les Predators ont joué comme des aspirants à la Coupe Stanley en éliminant leur bête noire de Detroit en première ronde des séries. Puis ils se sont frottés aux ambitieux Coyotes et un soir à Phoenix les nouveaux venus

Alexander Radulov et Andrei Kostitsyn sont rentrés trop tard…

Les Predators ont été éliminés en deuxième ronde et les deux meilleurs patineurs de l’équipe, les défenseurs Ryan Suter et Shea Weber, ont accepté des contrats de 13 ans au Minnesota et 14 ans à Philadelphie.

Heureusement, le capitaine Weber était joueur autonome avec restrictions et les Predators ont pu égaler l’offre des Flyers pour le garder à Nashville.

POUR LES POOLERS


MÉSESTIMÉ: Martin Erat – Il a été le meilleur compteur de son équipe au cours des deux dernières saisons avec une moyenne de 0,8 point par match. Tout ça sans être entouré de joueurs extrêmement talentueux.

SURÉVALUÉ: David Legwand – Ses 53 points en 2011-12 représentent le deuxième plus fort total de sa carrière (63 en 2006-07) et les 19 points récoltés en avantage numérique sont un sommet personnel. Mais ils ne lancent pas souvent au filet et il ne devrait pas accumuler autant de points au cours de la saison à venir.

NÉGLIGÉ: Ryan Ellis – Suter parti, Ellis devrait faire partie de la première unité en avantage numérique à la pointe au côté de Weber. A 21 ans, il a tous les outils pour faire sa marque dans la LNH.

Les Predators étaient un choix à la mode pour accéder à la finale de la Coupe Stanley en avril, mais ce ne sera plus le cas en septembre en raison de la perte de Suter. Mais peu de leurs principaux adversaires dans l’Ouest ont amélioré leur situation et les jeunes Predators pourraient faire mieux que bien des experts le prévoient. Non seulement ils devraient accéder nouveau aux séries mais ils pourraient bien lutter pour le premier rang de la division Centrale une fois de plus.

ATTAQUANTS

Martin Erat - Mike Fisher - Sergei Kostitsyn

Colin Wilson - David Legwand - Patric Hornqvist

Gabriel Bourque - Paul Gaustad - Matt Halischuk

Nick Spaling - Craig Smith - Brandon Yip

Brian McGrattan

DÉFENSEURS

Roman Josi - Shea Weber

Hal Gill - Kevin Klein

Mattias Ekholm - Ryan Ellis

Jonathan Blum

GARDIENS

Pekka Rinne

Chris Mason

NOTES : Les deux premiers trios semblent déjà établis mais l’entraîneur Barry Trotz ne craint pas de déplacer ses joueurs un peu partout, et il profite de la profondeur et de la flexibilité nécessaires. Les Predators n’ont eu aucun marqueur de 30 buts la saison dernière mais huit attaquants et Weber en ont marqué au moins 14. Il n’y a pas beaucoup d’ouverture au sein de cette formation mais il faudra surveiller Austin Watson au camp d’entraînement car il pourrait faire partie d’un des deux premiers trios dans un proche avenir. Taylor Beck peut aussi rêver à gagner un poste mais il devrait commencer la saison à Milwaukee.

Josi est le candidat prévu pour remplacer Suter au côté de Weber, et la présence de Gill dès le début de la saison de même que la progression attendue dans le jeu d’Ellis devraient aider à combler la perte du défenseur étoile aux deux extrémités de la patinoire. Le dernier poste disponible devrait être décidé entre Ekholm et Blum, et le perdant ne sera pas nécessairement assis sur la galerie de presse, les Predators préférant probablement le faire jouer beaucoup dans la Ligue américaine.

Rinne est maintenant le gardien le mieux payé annuellement et il devra répondre en s’imposant comme un des cinq meilleurs à sa position.

Suivez Corey Masisak sur Twitter: @cmasisak22

 

La LNH sur Facebook