Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Sans Staal, sans Parisé et sans Suter, les Penguins demeurent confiants

lundi 2013-01-14 / 10:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Sans Staal, sans Parisé et sans Suter, les Penguins demeurent confiants

L’histoire des séries 2012 de la Coupe Stanley pour les Penguins de Pittsburgh s’est jouée en 156 minutes.

Après pour ainsi dire deux saisons complètes disputées sans au moins un de leurs joueurs vedettes, aux prises avec des blessures, les Penguins avaient enfin un alignement complet et étaient considérés comme les favoris pour atteindre la finale de la Coupe Stanley. Dans ce qui allait s’avérer une thématique tout au long de la première ronde des séries face aux rivaux de toujours, les Flyers de Philadelphie, les Penguins ont sonné la charge pour prendre les devants dans le premier match, avec une avance de 3-0 après une période de jeu.

C’est là que tout s’est écroulé. Le jeu défensif des Penguins avait été mis en doute lors des dernières semaines du calendrier régulier, mais la débâcle de l’équipe a été plus qu’invraisemblable. Les Flyers sont revenus de l’arrière pour l’emporter en prolongation par la marque de 4-3 et ainsi mettre la main sur le premier match. Philadelphie a poursuivi en écrasant Pittsburgh 8-5, puis 8-4 lors des deux rencontres suivantes pour éventuellement remporter en six matchs une série où la défensive était absente.

Une sortie expéditive choc pour les Penguins, une deuxième défaite en première ronde en autant d’années qui a soulevé des questions à tous les niveaux au sein d’une équipe qui devait s’élever au rang de dynastie. Le directeur général Ray Shero a préparé des changements au cours de l’été – il a positionné l’organisation dans le but d’embaucher les deux meilleurs joueurs disponibles sur le marché des joueurs autonomes.

Il a essayé d’attirer à la fois Zach Parisé et Ryan Suter mais a échoué, toutefois, les Penguins disposent de près de 10 millions $ en espace sur la masse salariale, selon Capgeek.com. Pittsburgh est l’une des formations qui tente d’embaucher Shane Doan et Shero a déjà un historique comme directeur général qui ose faire des transactions d’envergure.

« Nous aimons notre équipe. Ajouter un joueur comme Parisé et/ou Suter aurait été fantastique », a révélé Shero aux médias pendant l'été. « Mais nous aurons deux membres de la première équipe d’étoiles de la LNH qui seront de retour en Malkin et Neal, en plus de Sidney Crosby, c’est déjà un très bon alignement. »

Shero a déjà effectué une transaction qui a changé la face de son équipe au cours de l’été. Il a échangé Jordan Staal – une des raisons qui ont permis aux Penguins de redevenir une équipe de pointe – aux Hurricanes de la Caroline, en retour du centre Brandon Sutter et de deux espoirs en défensive, Derrick Pouliot (huitième choix du repêchage 2012) et Brian Dumoulin.

Il a également cédé le défenseur Zbynek Michalek aux Coyotes de Phoenix le jour suivant. Si les Penguins n’effectuent pas d’autres mouvements avant le début de la saison, Sutter remplacera Staal et un des jeunes espoirs de l’équipe en défensive prendra la place de Michalek dans l’alignement.

« Nous aimons notre défensive comme elle est, a expliqué Shero. Si nous avons l’occasion d’améliorer cet aspect, nous le ferons certainement. Beaucoup d’équipes recherchent des défenseurs présentement et ils sont difficiles à dénicher. Nous irons de l’avant avec les éléments en place. C’est la même chose en attaque, nous allons évaluer les joueurs qui pourraient être disponibles, que ce soit via transactions ou via le marché des joueurs autonomes. Nous verrons où nous en sommes à mesure que l’été avance. »

Les autres changements au niveau du personnel des joueurs sont mineurs. Shero a transigé pour obtenir les droits de négociations du gardien et joueur autonome Tomas Vokoun avant de le mettre sous contrat pour deux saisons.

Vokoun a bien joué lorsqu’il était en santé pour les Capitals de Washington la saison dernière. Brent Johnson a été solide il y a deux ans comme second de Fleury, mais il en a arraché la saison dernière.

PENGUINS DE PITTSBURGH

Ajouts: C Brandon Sutter, G Tomas Vokoun, D Brian Dumoulin, AG Tanner Glass, AD Benn Ferriero

Départs: C Jordan Staal, D Zbynek Michalek, AG Steve Sullivan, AD Arron Asham

Agents libres: AD Richard Park, G Brent Johnson, AD Jason Williams, C Cal O'Reilly

Principaux espoirs: D Simon Desprès, D Brian Strait, D Brian Dumoulin, D Joseph Morrow, AG Eric Tangradi

Arron Asham a signé comme joueur autonome avec les Rangers de New York et Richard Park a paraphé un contrat pour évoluer en Suisse. Les Penguins ont ajouté Tanner Glass pour deux saisons. Glass a enregistré 246 mises en échec avec Winnipeg et on compte sur sa présence physique au sein de la quatrième ligne d’attaque. Dustin Jeffrey et Eric Tangradi sont sur le point de sécuriser un poste permanent avec les Penguins et les deux pourraient y arriver dès cette année.

« Il faut envisager la possibilité de voir deux jeunes joueurs de l’organisation se mériter une chance de jouer ici, que ce soit Eric Tangradi dans un rôle au sein du groupe des six premiers avants, Beau Bennett, qui aura l’opportunité de démontrer ce qu’il peut faire lors du camp d’entraînement ou Tyler Kennedy, a dit le pilote Dan Bylsma au site internet de l’équipe. Nous sommes confortables avec ces possibilités de voir des joueurs comme Kennedy se mériter un poste dans notre top-6. »

Il y a encore beaucoup de talent à Pittsburgh. Sidney Crosby et Evgeni Malkin demeurent le meilleur duo de centres 1 et 2, si seulement les deux demeurent en santé pour la première fois en trois ans. James Neal a connu une saison du tonnerre l’an dernier et Kristopher Letang s’est élevé au rang des meilleurs arrières du circuit.

Les attentes de voir l’équipe batailler pour la Coupe Stanley demeurent les mêmes. Comment les Penguins vont répondre, suite à l’humiliante expérience des séries 2012, déterminera si Shero doit apporter des changements majeurs.

« Une chose dont nous disposons présentement et que nous n’avions pas par le passé est de l’espace sur la masse salariale, a révélé Shero. C’est une chose sur laquelle nous pouvons compter pour aller de l’avant et voir où ça nous mènera. »

 

La LNH sur Facebook