Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Sabres ont ajouté de la robustesse à leur talentueuse formation

vendredi 2012-08-03 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sabres ont ajouté de la robustesse à leur talentueuse formation

Toutes les équipes de la LNH veulent donner du fil à retordre à leurs adversaires. Avec l’acquisition de Steve Ott des Stars de Dallas pendant l’été, les pacifiques Sabres de Buffalo espèrent avoir atteint cet objectif.

Depuis plusieurs années, les Sabres étaient reconnus comme étant une équipe bourrée de talent qui manquait un peu de caractère. De son côté, Ott est aussi doux qu’un porc-épic et il est fier d’être l’un des joueurs les plus détestés du circuit. Il est prêt à tout pour gagner et il n’hésite pas à s’interposer lorsqu’il croit que les adversaires en mènent un peu trop large. Si Ott avait été à Buffalo l’an dernier, l’incident entre Milan Lucic et Ryan Miller aurait probablement connu un dénouement différent.

30 EN 30

Peu de changements chez les Sabres

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com
Après les débuts décevants de l’ère Terry Pegula, les Sabres espèrent rebondir. LISEZ:

La combativité d’Ott en a fait l’un des favoris de la foule à Dallas… et l’un des joueurs les moins populaires dans le reste de la LNH. Ott, qui a été acquis en compagnie du défenseur Adam Pardy en retour de Derek Roy, n’a aucunement l’intention de changer son style de jeu avec sa nouvelle équipe.

« Je crois que je peux transmettre cette attitude », a déclaré Ott après la transaction du 2 juillet dernier. « Je veux continuer à être un joueur qui donne du fil à retordre à ses adversaires soir après soir. C’est ce que je fais depuis le début de ma carrière et j’ai encore plusieurs belles années devant moi. Je ne suis même pas encore au sommet de mon art. »

Le joueur de 29 ans a pris le quatrième rang de la LNH la saison dernière avec 278 mises en échec en 74 parties. Il affirme que les partisans des Sabres verront la même chose cette année.

« C’est quelque chose dont je suis fier. Je veux être parmi les meneurs au chapitre des mises en échec chaque année en préconisant un style physique, robuste et acharné, a-t-il expliqué. C’est ce que je vais continuer de faire. Je ne changerai pas mon style. Je veux rester constant et jouer du hockey robuste tout en étant capable de contribuer à l’attaque. »

Et Ott n’est pas qu’un simple agitateur. La saison dernière, il a inscrit 11 buts et 28 assistances (un sommet personnel) pour un total de 39 points et au cours des cinq dernières campagnes, il a marqué en moyenne 15 buts et presque 35 points par année. Il a aussi amassé 155 minutes de punitions par année au cours de cette même période, dont 156 en 2011-12. Enfin, il a remporté plus de 52 pour cent de ses mises en jeu. Il possède donc assez de talent pour dépanner sur les deux premiers trios.

Regier a indiqué que cette transaction marquait un changement dans la philosophie d’une concession qui a raté les séries éliminatoires trois fois au cours des cinq dernières saisons (dont en 2011-12) et qui n’a pas franchi le premier tour lors des deux années où elle y a participé.

« À mon avis, ce qui est le plus important dans le hockey d’aujourd’hui, c’est de trouver l’équilibre entre la finesse et la robustesse. Il faut rendre la tâche plus difficile à nos opposants, a-t-il dit. Il faut un mélange de talent et de caractère et on avait beaucoup de talent. On voulait donc ajouter du caractère à notre formation. »

Et si l’on se fie au premier message d’Ott sur Twitter après la transaction, Regier aura exactement ce qu’il voulait.

« Avec ma nouvelle équipe à Buffalo, j’ai hâte de brasser l’Est », a écrit Ott.

 

La LNH sur Facebook