Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Devils sont confrontés à plusieurs questions à la veille de la prochaine saison

mercredi 2012-08-01 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Devils sont confrontés à plusieurs questions à la veille de la prochaine saison

Les Devils du New Jersey n'étaient qu'à deux victoires la saison dernière de la quatrième conquête de la Coupe Stanley dans l'histoire de leur concession mais un élément important dans leurs succès lors des séries éliminatoires ne fait plus partie de leur organisation.

La façon dont l'équipe surmontera la perte de Zach Parisé sur le marché des joueurs autonomes sera certainement un facteur important pour prédire s'ils auront du succès en éliminatoires. Bien que ce soit la question à un million de dollars, l'entraîneur-chef Peter DeBoer ne semble pas trop préoccupé. À sa deuxième année, il est confiant que son équipe surmontera le départ de son capitaine la saison dernière et ce faisant, bâtira sur ses succès de la dernière saison.

« Parisé était de toute évidence une partie importante de notre équipe, mais la ligue ne permet de s'apitoyer sur son sort que deux minutes seulement. Il faut se prendre en mains et préparer un plan pour aller de l'avant, a expliqué DeBoer. C'est là où nous en sommes. Nous allons de l'avant. »

Voici six questions auxquelles les Devils sont confrontés à la veille de la saison 2012-13:

30 EN 30

Une nouvelle ère au New Jersey

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com
Les Devils du New Jersey devront composer sans Parisé après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley. LISEZ:

1. Comment les Devils surmonteront-ils la perte de Parisé ?

DeBoer et le directeur général Lou Lamoriello ont insisté sur le fait qu'aucun joueur peut remplacer ce que Parisé a fait pour l'organisation. Néanmoins, les Devils n'ont jamais été considérés comme l'équipe d'un seul joueur et ils ne le seront jamais.

Parisé a réussi 31 buts et 69 points en 82 matchs lors de la saison régulière l'an passé, sa première en tant que capitaine. Il a terminé au sixième rang des pointeurs lors des éliminatoires en totalisant 15 points, incluant huit buts, en 24 points. Même s'il est vrai que Parisé ne peut être remplacé, il ne faut pas oublier que les Devils ont évolué longtemps sans leur joueur de centre au sein du premier trio, Travis Zajac. Il a raté la majeure partie de la saison, à l'exception de 15 matchs, après avoir subi une blessure au tendon d'Achille gauche en août.

« Zajac a raté toute la saison, (Ilya) Kovalchuk a été blessé lors du deuxième match dans la série contre Philadelphie quand on tirait de l'arrière 1-0, mais on a joué un de nos meilleurs matchs de l'année. C'est dire qu'il y a une bonne mentalité, a affirmé DeBoer. Il faudra continuer de la même façon la saison prochaine sans Zach. »

Parisé, le 17e joueur choisi lors du repêchage de 2003, a totalisé 194 buts et 216 passes en sept saisons avec l'équipe.

2. Qui sera le prochain capitaine ?

Il y a plusieurs bons candidats, incluant Patrik Elias, qui portait d'ailleurs le « C » en 2006-07, et Zajac, mais on croit ici que l'équipe nommera un défenseur pour agir comme capitaine pour la première fois depuis Scott Niedermayer en 2004.

Bryce Salvador, qui a raté toute la saison 2010-11 en raison d'une commotion cérébrale, a signé un contrat de trois ans évalué à 9,5 millions $ durant la saison morte et il ne pourrait être plus heureux. Il a passé les quatre dernières saisons avec les Devils et il a été un des deux défenseurs seulement à prendre part aux 82 matchs de la saison régulière en 2011-12. C'est un leader sur la patinoire et dans le vestiaire. Et ça ne fait pas de mal qu'il soit aussi très cordial avec les représentants des médias.

« Ma décision a été plus facile quand j'ai vu que les Devils estimaient que j'avais autant de valeur pour eux que pour les autres équipes sur le marché des joueurs autonomes », a révélé Salvador après avoir accepté l'offre. « Ce n'est pas l'argent qui compte le plus à ce stade-ci de ma carrière. Les Devils me vont très bien. Il aurait fallu beaucoup pour m'empêcher d'être un Devil. »

3. L'attaquant David Clarkson pourra-t-il réussir 30 buts comme la saison dernière ?

Clarkson a connu l'année de sa carrière en retrouvant DeBoer, qui l'avait dirigé au hockey junior avec les Rangers de Kitchener dans la Ligue de l'Ontario. Il a été le troisième meilleur compteur de l'équipe en inscrivant 30 buts et il a fini cinquième avec 46 points. Il a été le meneur chez les Devils avec sept buts décisifs, un sommet en carrière, et il a terminé deuxième, à égalité avec Elias au chapitre des buts en avantage numérique, huit, ce qui constitue un autre sommet en carrière. De plus, il a été le meneur de l'équipe avec 138 minutes de pénalités, démontrant qu'il n'avait pas perdu de sa détermination.

Lors des éliminatoires, Clarkson a été un des cinq joueurs à réussir trois buts décisifs, un sommet dans la ligue. Il n'y a aucune raison de penser que l'ailier droit de 28 ans ne pourra égaler ou surpasser sa production en saison régulière en 2012-13. Il est certainement un des joueurs sur lequel les Devils compteront le plus cette saison.

4. Est-ce l'année où Mattias Tedenby aura un impact ?

Le 24e joueur choisi au repêchage de 2008 a partagé la saison 2011-12 entre la LNH et la Ligue américaine de hockey, étant envoyé dans la mêlée lors de 43 de ses 46 premiers matchs dans la LNH. Le Suédois de cinq pieds 10 pouces, 175 livres, a réussi un but et six points dans la LNH, et quatre buts et 18 points en 32 matchs dans la LAH. S'il se démarque à l'entraînement, il sera dans la course pour évoluer à l'aile gauche aux-côtés de Zajac et Ilya Kovalchuk.

Quand il a été questionné sur les joueurs qui pourraient avoir un impact, Lamoriello a parlé de Tedenby, disant qu'il était un joueur qu'il fallait surveiller en 2012-13.

« On espère toujours voir un diamant brut, mais on ne pourra combler le poste de Zach Parisé compte tenu de tout ce qu'il apportait, a expliqué Lamoriello. Tedenby a une excellente chance d'avancer. Il possède tous les outils et il travaille fort cet été chez lui avec Adam Larsson et Johan Hedberg. »

5. Le défenseur Adam Larsson est-il prêt à franchir la prochaine étape ?

Le défenseur de six pieds trois pouces, 200 livres, a été solide à sa première saison, terminant deuxième à la ligne bleue parmi les recrues avec 16 passes, et cinquième avec 18 points en 65 matchs lors de la saison régulière. Il y a eu des spéculations à l'effet que le quatrième choix au repêchage de 2011 aurait perdu un pas après avoir été frappé par le défenseur du Canadien P.K. Subban, le 2 février, au Prudential Center. Il a raté les 10 matchs suivants en raison d'une contusion au bas du dos. À son retour au jeu, il n'a réussi que deux passes et présenté un différentiel de moins-1 en 16 matchs.

Larsson a été retiré de la formation à cinq reprises lors des six derniers matchs de la saison régulière et lors des huit premiers matchs des séries éliminatoires. Son manque de constance serait la raison pour laquelle DeBoer a choisi d'autres options dans le dernier droit et en séries, bien que Larsson ait réussi un but et présenté un différentiel de plus-3 en cinq matchs éliminatoires. On s'attend à ce que Larsson ait plus d'impact à la ligne bleue cette saison.

6. Les Devils peuvent-ils revenir à la finale de la Coupe Stanley ?

DeBoer a certainement soutiré le meilleur de son équipe quand ça comptait le plus. Il a été capable d'apporter des ajustements d'un match à l'autre. Il a insisté sur l'importance de remporter les batailles pour la possession de la rondelle et les unités de cinq joueurs ont fait du travail d'équipe au cours des trois premières rondes pour éliminer les Panthers de la Floride, les Flyers de Philadelphie et les Rangers de New York.

Les Devils n'ont jamais cessé de causer de la frustration avec de l'échec-avant constant et ils étaient toujours plus nombreux que leurs rivaux pour s'emparer des rondelles libres. Ils ont créé beaucoup d'occasions de marquer avec des revirements en zone neutre. Les joueurs ont endossé le système de jeu de DeBoer et on pouvait le voir. De plus, Martin Brodeur, leur merveille sans âge qui protège le filet, a remporté 14 victoires lors des séries tout en conservant une moyenne de buts alloués de 2,12 et un taux d'efficacité de ,917.

Le nouvel entraîneur-adjoint Matt Shaw, qui a passé les trois dernières saisons à San Jose, a mis en perspective les succès des Devils lors des éliminatoires.

« Ce qui m'a frappé le plus, ce fut leur grande résilience, a expliqué Shaw. On les a vu tirer de l'arrière par un ou deux buts tôt dans le match à plusieurs reprises. On se tournait la tête, puis la première chose qu'on voyait, c'était qu'ils avaient égalé le match ou pris l'avance. »

Shaw a admis qu'il avait été capable de regarder plusieurs des matchs des Devils en éliminatoires parce que les rencontres débutaient plus tôt sur la Côte Ouest .

« Leur résilience tôt dans la saison a mis la table pour qu'ils aient confiance lors des séries éliminatoires, a-t-il dit. Ce n'était pas une équipe avec un ou deux trios. Ils avaient de la profondeur à la défense, et devant le filet. En séries, on a toujours besoin de joueurs qu'on n'attend pas et ce fut certainement le cas alors que plusieurs joueurs différents ont été de gros catalyseurs. C'est ce qu'il faut pour se rendre loin en séries.»

Suivez Mike Morreale sur Twitter: @mike_morreale

 

La LNH sur Facebook