Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

LNH.com vous présente 10 joueurs susceptibles de rebondir en 2012-13

dimanche 2012-07-22 / 12:45 / LNH.com - Nouvelles

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


LNH.com vous présente 10 joueurs susceptibles de rebondir en 2012-13

Presque tous les joueurs connaissent un jour ou l’autre une saison décevante. C’est parfois en raison d’une blessure, de la malchance ou d’une combinaison de circonstances inhabituelles.

Voici 10 joueurs qui, pour diverses raisons, n’ont pas connu une saison à la hauteur des attentes en 2011-12, mais qui pourraient retrouver la forme la saison prochaine.

Ryan Getzlaf, Anaheim -- Getzlaf a récolté en moyenne plus d’un point par partie de 2007-08 à 2010-11, mais sa production offensive a mystérieusement chuté la saison dernière. Il n’a inscrit que 11 buts et 57 points en 82 parties avec un temps de glace de 21:35 par rencontre. Il ne faut donc pas s’étonner que les Ducks aient raté les séries éliminatoires. Il a connu sa pire saison offensive en carrière. Si les Ducks veulent espérer participer aux séries, Getzlaf doit redevenir l’un des meilleurs joueurs de centre de la LNH, comme c’était le cas lors des quatre saisons précédentes.

James Reimer, Toronto – Après avoir paraphé une entente de trois ans avec les Leafs l’été dernier à la suite d’une performance remarquable à sa première saison dans le circuit, Reimer a connu un excellent départ jusqu’à ce qu’il subisse une blessure à la suite d’une collision à l’embouchure de son filet. Il présentait une fiche de 4-0-1 avant de devoir s’absenter six semaines et il n’a jamais été le même par la suite. Le cerbère de 24 ans a conclu la dernière campagne avec un dossier de 14-14-4, une moyenne de buts alloués de 3,10 et un pourcentage d’arrêts de ,900 (comparativement à une moyenne de 2,60 et à un pourcentage d’arrêts de ,921 la saison précédente). Reimer est de nouveau en santé et les Leafs ont besoin qu’il retrouve sa forme de 2010-11 pour espérer participer aux séries d’après-saison pour la première fois depuis 2004.

Brad Richards, Rangers de New York – L’agent libre le plus convoité de l’été passé a certes été un élément positif dans le vestiaire des siens, mais il n’a pas produit autant que les Rangers l’espéraient à l’attaque, surtout après lui avoir consenti un lucratif contrat de neuf ans. Richards a vu son total de points passer de 77 à 66 et il a présenté un différentiel négatif au sein d’une formation qui a marqué 38 buts de plus que l’adversaire. Avec l’absence prolongée de Marian Gaborik en début de saison, causée par une chirurgie à l’épaule, les Rangers devront pouvoir compter sur un Richards au sommet de sa forme.

Mike Richards, Los Angeles -- Richards a remporté la Coupe Stanley à sa première saison à Los Angeles, mais pour que les Kings répètent cet exploit l’an prochain, il devra connaître une meilleure saison. Richards n’a compté que 18 buts et n’a amassé que 44 points en 74 parties avec les Kings. C’est sa pire saison offensive depuis 2006-07 et cela représente une diminution de 22 points comparativement à sa dernière campagne avec les Flyers de Philadelphie. Les Kings, qui ont eu toutes les misères du monde à se qualifier pour les séries avant de renverser tous leurs adversaires par la suite, auront besoin d’une meilleure performance de Richards au centre de leur deuxième trio.

Jeff Carter, Los Angeles – Le vieil ami de Richards et son ancien coéquipier chez les Flyers l’a rejoint à Los Angeles à la suite d’une transaction tard dans la saison. Il a été un élément clé dans la conquête de la Coupe Stanley des Kings, mais il a tout de même connu sa pire saison régulière en carrière. Carter, qui avait compté 36 buts avec les Flyers en 2010-11, n’en a inscrit que 21 la saison dernière, soit 15 en 39 matchs avec Columbus et 6 en 16 parties dans l’uniforme des Kings. Toutefois, il a terminé ex aequo au premier rang des francs-tireurs en séries avec huit buts. Il est donc permis de croire qu’il pourra retrouver sa touche autour du filet à sa première saison complète avec les Kings.

Christian Ehrhoff, Buffalo – Après avoir connu la meilleure campagne de sa carrière en 2010-11, Ehrhoff a signé un contrat de 10 ans avec les Sabres de Buffalo. Les Sabres espèrent sûrement qu’il leur en donnera plus à la deuxième année de son contrat. Ehrhoff a vu sa production offensive passer de 14 buts et 50 points à 5 buts et 32 points. Il a également raté 16 parties à cause des blessures. Son différentiel a chuté de plus-19 avec les Canucks en 2010-11 à moins-2 l’an dernier. Les Sabres espèrent que le défenseur de 30 ans retrouvera l’aplomb qui lui a permis d’amasser en moyenne 12 buts et 45 points par saison au cours des trois campagnes qui ont précédé son arrivée à Buffalo.

Nicklas Backstrom, Washington – Il y a deux ans, Backstrom avait compté 101 points et était un rouage important de la meilleure attaque de la LNH. Il a inscrit au moins un point par partie l’année dernière, mais il a été limité à 44 points en 42 matchs. Il a raté près de trois mois d’activité en raison d’une commotion cérébrale subie en janvier. L’arrivée d’Adam Oates derrière le banc des Capitals, l’un des plus grands passeurs dans toute l’histoire de la LNH, pourrait permettre à Backstrom de redevenir l’un des attaquants les plus prolifiques de la ligue, s’il reste en santé.

James Wisniewski, Columbus – L’arrière de 28 ans a connu sa meilleure saison en carrière en 2010-11 pour ensuite vivre un véritable cauchemar en 2011-12 après s’être joint aux Blue Jackets de Columbus l’été dernier. Dès le calendrier préparatoire, il a écopé d’une suspension de huit matchs, puis il a été ralenti par les blessures pendant toute la campagne. Sa fiche est ainsi passée de 10 buts et 51 points à 6 buts et 27 points, alors que les Blue Jackets ont croupi au fond du classement pendant toute l’année. S’il peut demeurer en santé, Wisniewski sera un défenseur redoutable capable de produire à l’attaque tout en jouant près de 25 minutes par rencontre.

Peter Mueller, Floride – Le huitième choix du repêchage de 2006 (alors réclamé par Phoenix) a vu sa carrière ralentie par les blessures, particulièrement les commotions cérébrales qui l’ont forcé à mettre une croix sur la saison 2010-11 et sur une bonne partie de la dernière campagne. Colorado a décidé de le laisser aller et les Panthers ont sauté sur l’occasion pour embaucher le joueur de 24 ans. Il a obtenu 36 points en 48 parties avec l’Avalanche. À ce rythme, il aurait inscrit 61 points au cours d’une saison complète. S’il demeure en santé, l’attaquant de 24 ans devrait évoluer sur l’un des deux premiers trios d’une formation en pleine ascension.

Lubomir Visnovsky, Islanders de New York – Le meneur chez les défenseurs de la LNH avec 68 points en 2010-11 n’a pu faire mieux que 27 points en 68 matchs la saison dernière. Il a raté 14 parties et ses contre-performances sont l’une des raisons qui expliquent l’exclusion des Ducks des séries l’an dernier. Il aura l’occasion de repartir à zéro avec les Islanders, qui vont lui accorder beaucoup de temps de glace, particulièrement sur le jeu de puissance, sans devoir porter toute la production offensive de l’équipe sur ses épaules.

 

La LNH sur Facebook