Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Wild représente l’équipe de l’avenir

mercredi 2012-07-04 / 20:33 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Wild représente l’équipe de l’avenir

Le Wild du Minnesota avait fait des changements majeurs l’été dernier, mais ils n’avaient pas rapporté les dividendes espérés. Le directeur général, Chuck Fletcher, a refait le même coup, mercredi, en faisant signer des contrats aux deux patineurs les plus en demande sur le marché des joueurs autonomes de l’été 2012.

Il faut s’attendre à ce que les additions de Zach Parise et de Ryan Suter aient un grand impact sur l’avenir du Wild. La venue de ces deux joueurs étoiles avec une jeune équipe ayant déjà une bonne fondation pourrait faire du Wild des prétendants sérieux à la coupe Stanley pour les prochaines années.

« Nous tentons de mettre sur pied la meilleure équipe possible, a déclaré Fletcher. Au cours des trois dernières saisons, nous avons essayé de nous donner une bonne fondation avec le repêchage. Nous voulions que les joueurs regardent notre équipe et qu’ils se disent que nous avions un bel avenir. Nous avons travaillé fort dans les repêchages et dans le développement de nos joueurs et nous tentons encore de gagner. Cet été, une opportunité s’est créée au point de vue de la masse salariale et notre propriétaire Craig Leipold a voulu être dynamique sur le marché des joueurs autonomes. C’est ce que nous avons fait. »

Avec l’ajout de Parise et de Suter, le Wild formera une équipe captivante en 2012-2013 et l’organisation peut espérer participer aux séries éliminatoires pour la première fois en quatre ans.

La clé pour que l’équipe devienne un aspirant sérieux à la Coupe Stanley est le groupe de jeunes joueurs qui sont sur le point d’être prêts à avoir un impact sur la formation des villes jumelles. Ils pourraient apporter le talent et la profondeur à une équipe qui passerait d’une possible participation aux séries éliminatoires à un aspirant sérieux à la coupe.

L’été dernier, Fletcher avait acquis Dany Heatley et Devin Setoguchi dans des échanges avec les Sharks de San Jose, mais avait dû céder Martin Havlat et Brent Burns.

En obtenant Parise et Suter, sans perdre de joueurs d’impact, il a considérablement amélioré l’équipe.

Heatley et Setoguchi flanqués du capitaine Mikko Koivu ont formé le premier trio du Wild, la saison dernière.

Il faut s’attendre à ce que Parise joue avec Koivu, et que Heatley ou Setoguchi – ou les deux – évoluent sur le deuxième trio, ce qui balancerait l’attaque de l’équipe.

Heatley pourrait voir sa production augmentée s’il est moins surveillé par l’adversaire.

Minnesota a quelques options pour compléter ses deux premiers trios.

Kyle Broadziak a marqué 22 buts et a joué plus de 19 minutes par match la saison dernière. De plus, Pierre-Marc Bouchard a raté la deuxième moitié de la saison en raison d’une commotion cérébrale, et le Wild espère qu’il sera rétabli à temps pour le début du camp d’entraînement.

Matt Cullen pourrait être le deuxième joueur de centre, mais il serait sans doute plus efficace au sein de la troisième ligne.

Les jeunes, surtout Mikael Granlund, Charlie Coyle, Jason Zucker et Brett Bulmer, sont les cartes cachées. Ils ont tous le potentiel pour gagner un poste dès le début de la saison.

Granlund et Coyle sont en particulier les deux jeunes qui pourraient amener un certain impact offensif.

Suter devient immédiatement la pièce maîtresse du Wild à la ligne bleue et on s’attend à ce qu’il joue autant de minutes qu’il l’a fait à Nashville.

Avant l’arrivée de Suter, le Wild comptait déjà sur une belle jeune brigade défensive.

Cinq de leurs défenseurs, qui sont tous âgé de 26 ans et moins, avaient disputé plus de la moitié des matchs de l’équipe en 2011-2012.

Jared Spurgeon, Marco Scandella et Justin Falk auront tous 24 ans et moins au début de la saison et ils pourront tous compter sur la présence de Suter qui agira à titre de mentor.

De plus, le Wild est privilégié de compter sur la présence de très jeunes défenseurs dans leur organisation. Jonas Brodin a été l’un des meilleurs au dernier championnat mondial junior, tandis que leur choix de première ronde au dernier repêchage, Matt Dumba, est considéré comme un éventuel joueur d’impact.

Niklas Backstrom et Josh Harding seront de retour, ce qui procurera une stabilité devant le filet, en attendant que Matt Hackett, qui représente le gardien d’avenir de l’équipe, soit prêt à jouer dans la LNH.

« Nous croyons fermement que nous avons plusieurs bons joueurs, a admis Fletcher. La dernière saison ne s’est pas terminée comme nous l’espérions, mais à un moment donné, nous étions l’une des meilleures équipes de la ligue. Nous nous sommes dit que si nous ajoutions un bon défenseur ou un bon attaquant, ça nous aiderait considérablement. Je ne pense pas que nous avons pensé un instant que nous pourrions obtenir les deux. Mais nous avons tenté le grand coup, la chance nous a souri et les deux ont choisi de poursuivre leur carrière au Minnesota. »

En décembre, le Wild représentait la meilleure équipe de la ligue avec une fiche de 20-7-3, mais tout s’est écroulé par la suite et la formation a raté les séries éliminatoires pour une troisième campagne de suite.

Parise et Suter aideront le Wild à marquer plus de buts, autant à forces égales qu’en supériorité numérique.

Avec le développement des jeunes défenseurs et des gardiens en meilleure santé, le Wild devrait accorder moins de buts. Ces deux points pourraient permettre au Wild de participer aux séries éliminatoires, et qui sait, être des sérieux aspirants aux Canucks de Vancouver pour le titre de la section Nord-Ouest.

Au-delà de la saison prochaine, avec l’éclosion de l’une des meilleures caches de jeunes joueurs de la ligue, le Wild pourrait enfin se battre pour la première Coupe Stanley de leur histoire.

« J’ai fait partie d’équipes qui étaient supposément puissantes sur papier mais qui n’ont pas participé aux séries éliminatoires. Par contre, avec les Devils nous avons fini en sixième position de notre association et nous avons atteint la finale de la coupe Stanley, a déclaré Parise. C’est si difficile, il y a une si grande parité dans la ligue présentement. Vous pouvez spéculer comme vous le voulez, mais on ne peut rien prédire.

« J’ai parlé à Ryan à ce sujet et nous aimons la direction que prend le Wild. Cela a compté dans notre décision. Nous aimons les jeunes joueurs qu’ils ont repêchés et ceux qui sont dans l’organisation. Nous aimons leurs gardiens. Ils ont de bons éléments et nous espérons que nous pourrons les aider à atteindre l’objectif que tout le monde vise. »

 

La LNH sur Facebook