Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Quelle stratégie vont les équipes de la Division Nord-Est utiliser le 1er juillet?

jeudi 2012-06-28 / 15:13 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Quelle stratégie vont les équipes de la Division Nord-Est utiliser le 1er juillet?

La saison dernière, seulement deux formations de la division Nord-Est ont participé aux séries éliminatoires et aucune n’a franchi le premier tour. Il y aura donc plusieurs équipes qui chercheront à s’améliorer en vue de la campagne 2012-13.

Les Bruins ont remporté le titre de la division pour une deuxième année consécutive, mais ils se sont inclinés en sept matchs devant les Capitals, septièmes dans l’Est. Les Sénateurs en ont surpris plus d’un en terminant au huitième rang de l’association, mais ils ont été éliminés en sept parties par les Rangers.

Les Canadiens, les Maple Leafs et les Sabres ont tous été écartés des séries d’après-saison. Les DG de ces formations auront donc du pain sur la planche cet été.

Voici un aperçu des équipes de la division Nord-Est à l’approche du 1er juillet. Les données relatives à la masse salariale proviennent de CapGeek et sont établies en fonction d’un plafond salarial estimé de 70,3 millions de dollars américains.

BRUINS
(102 points, 1er dans la division Nord-Est, 2e dans l’Association de l’Est
)

Besoins : Profondeur

Priorités : Un gardien de but substitut, un attaquant de troisième ou quatrième trio

Masse salariale : Marge de manœuvre de 3 877 857 $ avec 22 joueurs déjà sous contrat

Objectifs : Même s’il reste un an à écouler à son contrat, le gardien de but Tim Thomas a décidé de prendre une année sabbatique la saison prochaine. Le directeur général Peter Chiarelli devra donc trouver quelqu’un pour épauler Tuukka Rask. Anton Khudobin, qui n’a que sept matchs d’expérience dans la LNH, est déjà sous contrat, mais Chiarelli aimerait pouvoir compter sur un gardien d’expérience pour soutenir Rask. Il y a quelques gardiens substituts intéressants sur le marché, tels que Johan Hedberg, Martin Biron et Scott Clemmensen, et si l’un de ces joueurs devait se joindre aux Bruins, il serait assuré de voir plus d’action que l’an dernier.

En ce qui concerne le reste de l’équipe, Chiarelli n’a pas grand-chose à faire. Treize attaquants sont sous contrat, y compris Marc Savard et Nathan Horton. La carrière de Savard est probablement terminée en raison des nombreuses commotions cérébrales qu’il a subies. De son côté, Horton récupère toujours de sa commotion cérébrale et il n’est toujours pas certain d’être remis pour le début de la saison. Chiarelli a déclaré qu’il aimerait pouvoir ajouter un attaquant expérimenté à sa formation.

À la ligne bleue, cinq des six défenseurs réguliers de l’an passé sont sous contrat et l’espoir Dougie Hamilton est prêt à faire le saut de la LNH.

SÉNATEURS
(92 points, 2e dans la division Nord-Est, 8e dans l’Association de l’Est)

Besoins : Défensive améliorée, renforts à l’attaque

Priorités : Défenseurs fiables et expérimentés, attaquant de premier ou deuxième trio

Masse salariale : Marge de manœuvre de 26 514 167 $ avec 16 joueurs déjà sous contrat

Objectifs : La jeune équipe des Sénateurs a dépassé les attentes l’année dernière et plusieurs joueurs devront prendre plus de responsabilités la saison prochaine. Dix attaquants sont déjà sous contrat et le DG Bryan Murray a soumis des offres qualificatives à Nick Foligno, Jim O'Brien et Kaspars Daugavins.

Le dossier chaud est celui du capitaine Daniel Alfredsson. L’ailier droit de 39 ans a inscrit 27 buts et 32 aides l’an passé et il envisage la retraite. S’il décide de disputer une autre saison, le groupe d’attaquants des Sénateurs sera complet. Dans le cas contraire, Murray aura de la difficulté à remplacer Alfredsson, car personne sur le marché ne se compare à lui. L’ailier droit des Coyotes Shane Doan, un agent libre sans compensation, pourrait en partie combler le vide laissé par Alfredsson, s’il devait mettre fin à sa carrière.

Les Sénateurs seraient prêts à transiger pour faire l’acquisition de Rick Nash des Blue Jackets. Nash n’a peut-être pas l’intention de venir à Ottawa, mais sa présence au sein d’une formation en pleine ascension serait un atout, peu importe si Alfredsson dispute ou non une autre saison.

La grande faiblesse des Sens se trouve à la ligne bleue. Seulement quatre joueurs sont sous contrat pour la saison prochaine, soit Erik Karlsson, Chris Phillips, Jared Cowen et Sergei Gonchar. Murray serait prêt à conserver les services du joueur autonome sans compensation Matt Carkner, mais ce dernier pourrait tester le marché le 1er juillet. Les Sénateurs ont les moyens financiers pour embaucher un défenseur vétéran.

SABRES
(89 points, 3e dans la division Nord-Est, 9e dans l’Association de l’Est)

Besoins : Plus de buts

Priorités : Un attaquant prolifique

Masse salariale : Marge de manœuvre de 11 745 477 $ avec 19 joueurs déjà sous contrat

Objectifs : Seulement trois joueurs des Sabres ont atteint le plateau des 20 buts la saison dernière, soit Jason Pominville, Thomas Vanek et Drew Stafford. L’attaquant Ville Leino reçoit un salaire digne d’un joueur étoile, mais il a parfois été relégué au quatrième trio et il n’a compté que 7 buts en 71 parties à sa première campagne à Buffalo.

Les joueurs autonomes avec compensation Tyler Ennis et Patrick Kaleta ont reçu des offres qualificatives, ce qui permet aux Sabres de compter sur 11 attaquants en vue de la prochaine saison. Les Sabres n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre, mais ils pourraient tenter d’attirer Alexander Semin, Olli Jokinen ou P.-A. Parenteau dans le but d’améliorer leur attaque.

Avec huit défenseurs ainsi que les gardiens de but Ryan Miller et Jhonas Enroth sous contrat, les Sabres n’ont pas à se préoccuper de leur brigade défensive et de la situation devant le filet.

MAPLE LEAFS
(80 points, 4e dans la division Nord-Est, 13e dans l’Association de l’Est)

Besoins : Profondeur à l’attaque, s’améliorer devant le filet

Priorités : Attaquant de troisième trio, un gardien de but no 1

Masse salariale : Marge de manœuvre de 12 946 667 $ avec 17 joueurs déjà sous contrat

Objectifs : Le DG Brian Burke a pigé dans sa réserve de défenseurs pour améliorer son offensive en échangeant Luke Schenn aux Flyers en retour de l’attaquant James van Riemsdyk après le repêchage. Le premier trio des Leafs, formé de Tim Connolly au centre flanqué de Phil Kessel et de Joffrey Lupul, a été sensationnel la saison passée et l’arrivée de van Riemsdyk pourrait donner plus de mordant à l’attaque au deuxième trio.

La rumeur veut que le prochain objectif de Burke soit de se dénicher un meilleur gardien de but. Il a cédé les droits de Jonas Gustavsson aux Jets de Winnipeg et James Reimer est sous contrat pour deux autres saisons, mais cela ne l’empêche pas de tâter le terrain auprès de Roberto Luongo des Canucks. Si cette transaction devait se concrétiser avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes, les plans d’embauche de Burke seraient considérablement modifiés.

CANADIENS
(78 points, 5e dans la division Nord-Est, 15e dans l’Association de l’Est)

Besoins : Profondeur à l’attaque, défenseurs en santé

Priorités : Attaquants, défenseurs

Masse salariale : Marge de manœuvre de 24 877 024 $ avec 14 joueurs déjà sous contrat

Objectifs : Cette marge de manœuvre n’est pas aussi élevée qu’elle le semble, puisque le Canadien a soumis des offres qualificatives à 10 joueurs, dont P.K. Subban et Lars Eller. Le gardien de but Carey Price est aussi agent libre avec compensation et il devrait recevoir une augmentation de salaire substantielle. Il pourrait même signer une entente à long terme avec l’organisation.

Ce dont les Canadiens ont surtout besoin, c’est de l’offensive. Michael Cammalleri est passé aux Flames en retour de Rene Bourque pendant la saison, mais Erik Cole (35 buts) et Max Pacioretty (33 buts) seront de retour l’an prochain. Cependant, hormis Cole et Pacioretty, seulement trois autres joueurs ont compté dix buts ou plus.

À l’exception de Zach Parise, la cohorte de joueurs autonomes de cette année comporte peu d’attaquants prolifiques. Les vétérans Ray Whitney et Petr Sykora ainsi que des joueurs plus jeunes comme Jiri Hudler et Alexander Semin sont toutefois disponibles.

Les blessures ont décimé la brigade défensive des Canadiens la saison dernière. Sept défenseurs de la dernière édition du CH devraient être de retour l’an prochain. Andrei Markov a disputé les 13 dernières parties de la saison des siens après avoir raté presque toute l’année en raison d’une blessure à un genou. On s’attend à ce qu’il revienne en force après avoir participé à seulement 20 rencontres au cours des deux dernières campagnes.

Le nouveau DG Marc Bergevin voudra probablement ajouter un arrière expérimenté à sa formation comme police d’assurance.

Suivez Dave Lozo sur Twitter : @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook