Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe

La famille Subban divisée par l’une des plus grandes rivalités du hockey

samedi 2012-06-23 / 1:23 / LNH.com - Repéchage LNH 2012

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


La famille Subban divisée par l’une des plus grandes rivalités du hockey

PITTSBURGH – La rivalité entre les Bruins de Boston et les Canadiens de Montréal a pris une nouvelle tournure vendredi soir avec l’injection d’une bonne dose d’amour fraternel.

Les Bruins ont utilisé leur choix de première ronde lors du repêchage de la LNH pour réclamer le gardien de but des Bulls de Belleville Malcolm Subban au 24e rang. Le jeune cerbère se retrouve ainsi dans le camp adverse de son frère, le défenseur des Canadiens P.K. Subban, qui est toujours copieusement hué lorsqu’il met les pieds à Boston.

Le souper de Noël pourrait être un peu plus bizarre à l’avenir chez les Subban, mais Malcolm ne croit pas que sa relation avec P.K. en souffrira.

« Il ne m’aimera peut-être plus autant, mais honnêtement, je ne l’ai jamais beaucoup aimé non plus », a rigolé Malcolm.

Karl Subban, le père de P.K., de Malcolm et du benjamin Jordan, un défenseur des Bulls de Belleville, est un fier partisan des Canadiens. Il était donc très heureux lorsque son fils aîné a été sélectionné par le CH au deuxième tour du repêchage de 2007.

Donc, Malcolm, quelle sera la réaction de ton père lorsqu’il te verra dans l’uniforme des plus grands rivaux des Canadiens?

« Ses sentiments seront sûrement partagés à partir de maintenant », a-t-il répondu en riant.

Contrairement à son père et à son frère, Malcolm Subban n’était pas un partisan des Canadiens, mais plutôt des Maple Leafs de Toronto, l’équipe locale. Ainsi, il n’aura pas à jeter beaucoup de souvenirs des Canadiens maintenant qu’il se trouve dans le camp ennemi.

Sauf peut-être une chose.

« En fait, je n’ai rien des Canadiens, a admis Malcolm. J’ai un chandail de P.K. dans ma chambre, alors je devrai probablement m’en débarrasser. »

Le directeur général des Bruins Peter Chiarelli était heureux d’avoir mis la main sur un gros gardien de but athlétique comme Subban et il était conscient de l’aspect unique de cette sélection.

Chiarelli a bien rigolé lorsqu’on lui a demandé s’il avait fait ce choix pour ajouter un peu plus de piquant dans la rivalité Canadiens-Bruins.

« Oui, on choisit en fonction du talent, de nos besoins, puis des rivalités », a-t-il répondu.

L’accueil réservé à P.K. au TD Garden à Boston pourrait déranger Malcolm, mais Chiarelli ne croit pas que les partisans lui en tiendront rigueur.

« Je ne le crois pas, a-t-il dit. En fait, j’aime son frère en tant que joueur. Il est très bon. Je sais qu’il énerve les partisans des Bruins, mais tous les enfants de cette famille sont très athlétiques. Évidemment, tout ça fait partie de la rivalité et ce sera une histoire intéressante à suivre. »

« En fin de compte, on est heureux d’obtenir un gros gardien de but talentueux. »