Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe

Le défenseur Mathew Dumba est un choix au repêchage de la LNH qui pourrait rapporter gros

mardi 2012-06-19 / 16:27 / LNH.com - Repéchage LNH 2012

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le défenseur Mathew Dumba est un choix au repêchage de la LNH qui pourrait rapporter gros

L'équipe qui a dans sa ligne de mire le défenseur des Rebels de Red Deer Mathew Dumba au début de la première ronde du repêchage de la LNH a certainement réalisé qu'elle obtiendra un franc-tireur à la ligne bleue.

Quand le Bureau central de dépistage de la LNH a tenu ses dernières réunions en avril pour dresser la liste des 210 meilleurs joueurs d'Amérique du Nord disponibles en vue du repêchage, Dumba a glissé de quatre rangs pour se retrouver en 11e position.

La raison de cette glissade est attribuable au fait que la plupart des dépisteurs considèrent que Dumba, un gars énergique, est le joueur prometteur au repêchage avec le plus haut degré de risque et de bénéfices.

Ce qui ne l'a pas surpris.

« J'imagine qu'il faut contrôler ses émotions, a révélé Dumba à LNH.com. On ne peut pas être trop anxieux ou laisser sa nervosité prendre le dessus, mais en même temps, on veut être gonflé à bloc pour offrir une bonne prestation dans un match. J'apprends à faire les choses simplement, à me limiter à jouer comme je suis capable. Mais c'est difficile quand on essaie d'équilibrer toutes nos émotions. »

Tout compte fait, il serait insensé de comparer Dumba aux autres défenseurs les plus prometteurs admissibles au repêchage qui aura lieu à Pittsburgh les 22 et 23 juin. En effet, le joueur originaire de Calgary a un style unique, du genre à prendre ou à laisser. Ce que l'on sait de Dumba, un athlète de cinq pieds 11 pouces, 173 livres, c'est qu'il a tout ce qu'il faut pour devenir une étoile dans la LNH. Il reste à voir quelle équipe croit suffisamment en lui pour être prête à le réclamer.

« C'est difficile car s'il y a une caractéristique que Dumba possède plus que tout autre, c'est le fait que son niveau de compétitivité est exceptionnel », a dit à LNH.com B.J. MacDonald, du Bureau central de dépistage. « Quand il joue, il veut faire une différence dans un match et parfois, il essaie beaucoup trop et il se retrouve hors position. Parfois, néanmoins, il ne l'est pas, mais même s'il commet une erreur, il semble toujours se reprendre. »

Le Bureau central de dépistage a classé six défenseurs devant Dumba sur sa liste finale des joueurs d'Amérique du Nord: Ryan Murray des Silvertips d'Everett (no 2), Morgan Rielly, des Warriors de Moose Jaw (no 5), Cody Ceci, des 67's d'Ottawa (no 6), Olli Maatta, des Knights de London (no 8), Jacob Trouba, du programme de développement de l'équipe nationale des États-Unis (no 9) et Griffin Reinhart, des Oil Kings d'Edmonton (no 10).

« Au plan de la compétitivité, il faut apprécier comment il se prépare pour chaque match », a noté MacDonald en parlant de Dumba. « Il a peut-être plus de faiblesses que les autres (qui sont classés devant lui), mais sa volonté de faire une différence dans son équipe est d'une grande importance.

« Il apporte une plus grande robustesse que Murray ou Rielly. »

Dumba a été le meilleur marqueur parmi tous les défenseurs de la Ligue junior de l'Ouest en inscrivant 20 buts tout en récoltant 37 passes en 69 matchs avec les Rebels, en 2011-12. Il a été le capitaine de l'équipe canadienne des moins de 18 ans au Tournoi Ivan Hlinka en 2011, remportant une médaille d'or. Il a aussi arboré le « C » sur son chandail de l'équipe canadienne au Championnat mondial des moins de 18 ans en 2012, étant le meilleur pointeur du tournoi en totalisant 12 points en sept matchs alors qu'il a obtenu une médaille de bronze.

« Il possède une tonne de talents et c'est un gars qui travaille fort dans les coins pour vous renverser », a indiqué à LNH.com David Gregory, du Bureau de dépistage. « Je ne pense pas maintenant qu'il est aussi solide défensivement qu'un gars comme Ryan (Murray), mais il ne craint pas d'utiliser son poids et on ne peut faire autrement que le remarquer sur la patinoire.

« Il aura le même impact en zone neutre avec une telle énergie et les gens diront ‘Wow’ en le voyant jouer. »

D'ailleurs, les dépisteurs et les directeurs généraux ne pouvaient faire autrement aussi que le remarquer lors des séances d'entraînements de la LNH en vue du dépistage qui ont eu lieu à Toronto. Dumba a terminé parmi les 10 meilleurs dans trois exercices, finissant notamment sixième au saut en longueur et huitième lors des push-ups.

Dumba était déçu d'avoir été incapable de mériter un poste avec l'équipe canadienne en vue du championnat mondial junior 2012, surtout qu'il s'agit de son année d'admissibilité au repêchage.

Quand il avait été retranché après avoir survécu à la première ronde des coupures, Don Hay, l'entraîneur-chef de l'équipe canadienne, avait alors expliqué pourquoi il ne le retenait pas.

« Matt Dumba est un joueur d'élite. Nous savions qu'il ferait bien ici, mais est-il prêt à ce moment-ci pour prendre part à ce tournoi ? Nous ne le pensons pas. »

« Ce fut difficile pour moi, a admis Dumba. C'était un de mes rêves lors des quatre ou cinq dernières années, depuis le moment où j'ai appris que le tournoi était à Calgary. C'était un de mes buts et j'avais travaillé tellement fort. Je pensais que j'avais très bien fait au camp de développement et que je jouais un peu de mon meilleur hockey. Allant de l'avant et revenant à Red Deer, je voulais me servir de mon expérience pour vraiment aider l'équipe. »

Dumba est un des 28 joueurs qui ont été nommés pour représenter le Canadien au Défi Canada-Russie 2012 au mois d'août. Hockey Canada choisira 22 joueurs pour représenter le pays au Championnat mondial de hockey junior 2013 à Ufa, en Russie.

C'est une chose d'avoir une nouvelle chance de représenter le Canada au Championnat mondial mais actuellement, le repêchage est ce qui accapare Dumba.

« Mon niveau de stress est plutôt bas », a écrit Dumba récemment dans son blogue sur NHL.com en vue du repêchage. « J'en suis au point où je sais que tout est hors de mon contrôle. J'ai fait tout ce que je pouvais. Maintenant, c'est le temps de laisser tomber les cartes, peu importe l'endroit.

« Les gens me demandent si je sais quelles équipes sont intéressées à mes services et pour dire la vérité, non, pas vraiment. En autant que je sache, je n'ai aucune idée. Toutes les équipes dans les environs de mon classement n'ont vraiment pas dit quoi que ce soit. Elles cachent bien leurs cartes. J'ai hâte de voir. »

Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mike_morreale