Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

LNH.com répertorie les équipes qui se sont les plus distinguées lors des 49 premiers repêchages

vendredi 2012-06-15 / 9:00 / LNH.com - Repéchage LNH 2012

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


LNH.com répertorie les équipes qui se sont les plus distinguées lors des 49 premiers repêchages

Les équipes de la LNH seront réunies à Pittsburgh à l’occasion du 50e repêchage afin de sélectionner la prochaine génération de vedettes de la ligue.

Les deux journées de sélection qui auront lieu à Pittsburgh les 22 et 23 juin seront fort différentes de celle qui s’est tenue à Montréal en 1963 alors que six équipes étaient réunies à l’hôtel Reine Elizabeth.

Il y a cependant une chose qui n’a pas changé. Le repêchage est l’aboutissement d’une année de travail ardu pour les recruteurs qui ont voyagé de longues heures à travers deux continents afin de trouver la prochaine grande vedette de la LNH.

C’est un objectif difficile à atteindre et qui devient de plus en plus dur d’année en année car il y a de plus en plus de joueurs talentueux. Mais quand le recruteur déniche la perle rare, ça peut complètement changer l’avenir de l’équipe.

Après 49 repêchages, il nous semble que c’est une bonne occasion de classer les équipes qui ont connu les meilleurs repêchages de l’histoire de la LNH.

10. Bruins de Boston, 2006

Les décisions que les Bruins ont pris au repêchage de 2006 expliquent pourquoi ils ont remporté la coupe Stanley en 2011. En deuxième ronde, ils ont sélectionné l’attaquant de puissance, Milan Lucic, et au tour suivant, ils ont opté pour l’agitateur Brad Marchand. Leur premier choix les a aussi aidés, mais de façon indirecte. Ils avaient alors choisi Phil Kessel au cinquième rang, mais ils l’ont échangé aux Maple Leafs de Toronto en retour de trois choix au repêchage en 2009, et l’un de ces choix a été Tyler Seguin.

Faits saillants : Phil Kessel, 1re ronde (5e); Milan Lucic, 2e ronde (50e); Brad Marchand, 3e ronde (71e).

9. Canadiens de Montréal, 1987

Ce n’est pas exagéré de dire que les Canadiens ont remporté la coupe Stanley en 1993 en raison du repêchage de 1987 – surtout à cause de leurs choix en deuxième ronde. Avec leur deuxième sélection au deuxième tour, ils ont repêché le défenseur Éric Desjardins, qui a marqué le but égalisateur dans les dernières secondes de la troisième période du deuxième match de la finale de la coupe Stanley, avant de compléter son tour du chapeau en inscrivant le but victorieux en prolongation. Leur premier choix de la deuxième ronde avait été John LeClair, qui a marqué les buts victorieux en prolongation dans les troisième et quatrième rencontres.

Faits saillants : Andrew Cassels, 1re ronde (17e); John LeClair, 2e ronde (33e); Éric Desjardins, 2e ronde (38e); Mathieu Schneider, 3e ronde (44e).

8. Nordiques de Québec, 1979/1994

Les Nordiques ont connu des bons repêchages lors de leurs première et dernière années dans la LNH. Ils en ont certainement connu des bons entre les deux, mais leurs meilleurs ont assurément été ceux qu’ils ont connus aux deux extrémités de leur existence dans la ligue. Lors de leur entrée dans la LNH, ils ont repêché Michel Goulet, futur membre du Panthéon de la renommée, en première ronde, avant de sélectionner Anton Stastny, le frère de Peter Stastny, en quatrième ronde. Vingt-cinq ans plus tard, les Nordiques ont utilisé des choix de milieu de repêchage pour choisir Chris Drury et Milan Hejduk qui ont aidé la concession à remporter la coupe Stanley en 2001 quand l’équipe avait déménagé au Colorado. En neuvième ronde, ils ont repêché un petit gardien de l’Université du Vermont qui a acquis une certaine célébrité… Tim Thomas.

Faits saillants : 1979 - Michael Goulet, 1re ronde (20e); Dale Hunter, 2e ronde (41e); Anton Stastny, 4e ronde (83e). 1994 - Wade Belak, 1re ronde (12e); Chris Drury, 3e ronde (72e); Milan Hejduk, 4e ronde (87e); Tim Thomas, 9e ronde (217e).

7. Blackhawks de Chicago 2002-2003

Vous souvenez-vous du premier duo de défenseurs des Blackhawks quand ils ont remporté la coupe Stanley en 2010? Et que dire du meilleur attaquant de puissance des séres éliminatoires cette année-là? Les Blackhawks ont choisi ces trois joueurs lors de deux repêchages consécutifs. En 2002, ils ont choisi Duncan Keith en deuxième ronde et lors de la première ronde du repêchage de 2003, riche en talent, ils ont opté pour Brent Seabrook avec la 13e sélection de la séance, avant de choisir Dustin Byfuglien, en huitième ronde.

Faits saillants : 2002 - Duncan Keith, 2e ronde (54e); James Wisniewski, 5e ronde (156e); Adam Burish, 9e ronde (282e). 2003 - Brent Seabrook, 1re ronde (13e); Corey Crawford, 2e ronde (52e); Lasse Kukkonen, 5e ronde (151e); Dustin Byfuglien, 8e ronde (245e).

6. Canadiens de Montréal, 1971

Il n’était pas si difficile de choisir Guy Lafleur au premier rang en 1971. En le voyant jouer chez les juniors, on voyait déjà en lui qu’il allait devenir une grande vedette. Mais sélectionner Larry Robinson en deuxième ronde a été un coup fumant. Des six choix des Canadiens dans les deux premières rondes du repêchage de 1971, Lafleur et Robinson ont été les seuls à connaître une belle carrière dans la LNH. Mais, quoi d’autre avaient-ils besoin après ces deux choix?

Faits saillants : Guy Lafleur, 1re ronde (1er); Larry Robinson, 2e ronde (20e).

5. Flames de Calgary, 1984

Les partisans des Flames savent que les fondations de l’équipe qui a remporté la coupe Stanley en 1989 ont été construites à partir du repêchage de 1984. Les choix de première ronde, Gary Roberts, et de neuvième ronde, Gary Suter, ont été des joueurs importants dans la conquête du prestigieux trophée. Ils ont aussi sélectionné en sixième ronde, un habile marqueur de la ligue junior de la Colombie-Britannique qui allait devenir célèbre… Brett Hull.

Faits saillants : Gary Roberts, 1re ronde (12e); Paul Ranheim, 2e ronde (17e); Brett Hull, 6e ronde (117e); Gary Suter, 9e ronde (180e).

4. Flyers de Philadelphie, 1969

Après avoir été bousculés par les gros et robustes joueurs des Blues de Saint Louis lors des séries éliminatoires de 1967 et de 1968, le propriétaire des Flyers, Ed Snider, en avait assez vu et il a averti ses recruteurs qu’il voulait une équipe plus grosse et plus robuste. C’est à partir du repêchage de 1969 que les Broad Street Bullies ont vu le jour. Ils ont repêché Bobby Clarke en deuxième ronde, avant de sélectionner en quatrième ronde celui qui allait marquer le mieux cette époque, Dave Schultz.

Faits saillants : Bobby Clarke, 2e ronde (17e); Dave Schultz, 4e ronde (52e); Don Saleski, 6e ronde (64e).

3. Islanders de New York, 1974

Les Islanders ont trouvé le moyen de composer un bon premier trio avec leurs deux premières sélections du repêchage de 1974 en choisissant Clark Gillies en première ronde, et Bryan Trottier au deuxième tour. Cette année-là, les Islanders ont repêché quatre joueurs qui ont fait partie des quatre conquêtes consécutives de la coupe Stanley dans les années 1980.

Faits saillants : Clark Gillies, 1re ronde (4e); Bryan Trottier, 2e ronde (22e); Stefan Persson, 14e ronde (214e)

2. Oilers d’Edmonton, 1979-1980

Il est rare de dénicher deux membres du Panthéon de la renommée dans un repêchage, imaginez le faire dans deux séances consécutives. Il y a plus de chance de se faire frapper deux fois par un éclair en se tenant au même endroit. Mais c’est exactement ce qui est arrivé aux Oilers, qui en deux repêchages ont rassemblé un incroyable groupe de joueurs. En 1979, ils ont choisi Mark Messier en troisième ronde et Glenn Anderson en quatrième. L’année suivante, ils ont sélectionné Paul Coffey au sixième rang de la séance, avant de repêcher Jari Kurri au quatrième tour. Ces quatre joueurs ont totalisé 18 coupes Stanley avec les Oilers.

Faits saillants : 1979 - Kevin Lowe, 1re ronde (21e); Mark Messier, 3e ronde (48e); Glenn Anderson, 4e ronde (69e). 1980 - Paul Coffey, 1re ronde (6e); Jari Kurri, 4e ronde (69e); Walt Poddubny, 5e ronde (90e); Andy Moog, 7e ronde (132e).

1. Red Wings de Detroit, 1989

Le repêchage que tous les dirigeants rêvent. Des 14 choix que les Red Wings ont fait en 1989, huit ont joué dans la LNH, et quatre ont disputé plus de 1000 matchs. Ils ont sélectionné aux troisième et quatrième rondes deux futurs membres de la renommée en Nicklas Lidstrom (53e) et Sergei Fedorov (74e). Trois joueurs sélectionnés dans ce repêchage ont joué un rôle important dans la conquête de la coupe Stanley en 1997.

Faits saillants : Mike Sillinger, 1re ronde (11e); Bob Boughner, 2e ronde (32e); Nicklas Lidstrom, 3e ronde (53e); Sergei Fedorov, 4e ronde (74e); Dallas Drake, 6e ronde (116e); Vladimir Konstantinov, 11e ronde (221e).

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter: @NHLAdamK