Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Gerard Gallant et Clément Jodoin confirmés comme adjoints de Michel Therrien avec le Canadien

vendredi 2012-06-15 / 16:37 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Gerard Gallant et Clément Jodoin confirmés comme adjoints de Michel Therrien avec le Canadien


BROSSARD - Gerard Gallant et Clément Jodoin seront des adjoints de Michel Therrien, le nouvel entraîneur-chef du Canadien.

Les nominations de Gallant et Jodoin ont été confirmées vendredi par le directeur général du CH Marc Bergevin.

Gallant était à la barre des Sea Dogs de St-Jean depuis trois ans tandis que Jodoin était l'entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton la saison dernière.

« Je ne connais pas très bien Gallant mais j'aime sa personnalité », a expliqué Therrien lors d'un point de presse au Complexe sportif de Brossard.

« C'est une personne que je voulais, a-t-il noté. C'est un travaillant et c'est un gars qui a fait un beau cheminement (...) Je n'ai entendu que de bons commentaires (à son sujet). Quand je l'ai rencontré, la chimie était là, tout de suite.

« Il a de l'expérience dans la LNH comme joueur et comme entraîneur, a poursuivi l'entraîneur-chef du Canadien. Il a eu beaucoup de succès avec St-Jean. Il est capable de travailler avec les jeunes et leur enseigner. C'était une priorité pour moi. »

Un autre adjoint

Agé de 48 ans, Gallant travaillera avec Therrien derrière le banc alors que Jodoin sera « l'œil dans le ciel » sur la passerelle pendant les matchs.

Pour compléter son personnel, Therrien a fait savoir qu'il embauchera un autre adjoint qui s'occupera des défenseurs et il a aussi profité de l'occasion pour indiquer que Pierre Groulx demeurera comme entraîneur des gardiens de but.

Therrien a rencontré Groulx en plus de parler à Carey Price, qui aime bien travailler avec lui.

« Je crois en son potentiel, a-t-il révélé. Mais il n'a pas encore atteint son plein potentiel - à 100 pour cent. Il (Price) voulait travailler avec lui. »

Jodoin, 60 ans, accompagnait Therrien au point de presse tandis que Gallant s'est entretenu avec les médias lors d'un appel-conférence en fin d'avant-midi depuis son domicile de Summerside à l'Ile-du-Prince-Edouard.

« Clément (Jodoin) a une passion pour son sport et c'est aussi un enseignant, a souligné Therrien. Il représente tout ce que je recherchais. Il a tellement à offrir. C'est un gars qui cherche toujours du renouveau. Il est impressionnant de voir tout son bagage dans le hockey. »

Pour Jodoin, il s'agit d'un retour au bercail. Il a déjà travaillé avec le Canadien comme entraîneur-adjoint, comme recruteur et directeur du développement des joueurs de 1997 à 2003.

« Je ne m'attendais pas du tout à ça, a confié Jodoin, très heureux de revenir avec le Canadien. Je n'avais jamais pensé à ça. Je sais qu'il y avait de bons candidats mais on me voulait. Quand on est désiré, c'est plus intéressant. Je serai sur la passerelle mais j'aurai aussi beaucoup de choses à faire. »

Gallant surpris

Sous la direction de Gallant, les Sea Dogs ont présenté une fiche de 161-34-9 lors des trois dernières saisons dans la LHJMQ et ils ont remporté la Coupe Memorial en 2011.

Ancien joueur de la LNH, Gallant a été proclamé l'entraîneur par excellence dans la Ligue canadienne de hockey en 2010 et 2011.

« J'ai été surpris, j'en conviens », a-t-il admis en parlant de l'offre du Canadien après avoir lancé « Bonjour tout le monde » en français au début de l'entretien.

« J'étais très excité quand Montréal m'a appelé mardi pour me faire une offre, a-t-il reconnu. J'avais déjà eu des appels de deux autres équipes mais je n'avais aucune offre. J'étais très content d'avoir une offre. J'ai dû appeler les deux autres équipes. »

Gallant a été approché jeudi dernier. Ce qui a été le plus dur pour lui, en fait, ce fut de prendre la décision de quitter les Sea Dogs.

« Ce fut la partie la plus difficile, a-t-il admis. C'était une excellente situation à St-Jean. Nous avons remporté le titre (la Coupe du Président) à deux reprises et la Coupe Memorial, une fois. Il y a des jeunes formidables (...). J'étais à deux heures et demie de mon domicile à l'Ile-du-Prince-Edouard.

« Ce furent trois saisons formidables », a-t-il insisté.

Pourquoi Montréal ?

« Je ne sais pas vraiment, a-t-il avancé. J'aimerais dire que j'ai eu de bons succès, que ma fiche comme entraîneur et comme joueur dans la LNH parle d'elle-même. Je respecte les gens avec qui je travaille. Je suis un gars qui travaille fort.

« De plus, a-t-il signalé, j'ai aussi de l'expérience dans les deux ligues. »

Gallant a affirmé qu'il ne quittait pas les Sea Dogs parce qu'ils devront reconstruire leur équipe.

« A la fin de la saison, j'avais demandé à un agent de s'informer de la possibilité de revenir dans la LNH comme entraîneur-chef, a-t-il expliqué. Quand ça n'a pas fonctionné, j'ai commencé à recevoir des appels pour un poste d'adjoint.

« Si j'ai quitté les Sea Dogs, a-t-il précisé, ce n'est pas parce que l'équipe est en reconstruction. Je serais demeuré si je n'avais pas reçu la bonne offre. On m'avait déjà offert un poste dans la Ligue américaine lors des deux dernières années. »

Avec Bergevin

Gallant a occupé le poste d'entraîneur-chef des Blue Jackets de Columbus de 2004 à 2006 après avoir été un des entraîneurs-adjoints de l'équipe de 2000 à 2003. Il a aussi agi comme adjoint de Ted Nolan et Scott Gordon avec les Islanders de New York de 2007 à 2009.

« C'était important pour moi de revenir dans la LNH. Mon but a toujours été de me retrouver dans la LNH. C'était un grand jour pour moi quand j'avais été réclamé au repêchage. Je veux être là où il se joue le meilleur hockey au monde. Je suis content de revenir dans la LNH avec une concession comme le Canadien. »

Gallant a pris part à 615 matchs en 11 saisons dans la LNH après avoir été réclamé au repêchage (107e au total) par les Red Wings de Detroit en 1981. Il a totalisé 211 buts et 269 passes avec les Red Wings et le Lightning de Tampa Bay, où il a évolué aux côtés de Bergevin en 1993-94.

« J'ai joué avec lui pendant deux saisons à Tampa, a-t-il raconté. Nous habitions près du même parcours de golf et nous voyagions ensemble. Il y avait beaucoup de rires (en cours de route). C'est un très bon gars et il est très compétitif. »

Nommé entraîneur-chef des Sea Dogs en avril 2009, Gallant a établi un record de la concession dès sa première saison à la barre en remportant 53 victoires alors qu'il a décroché le championnat de la saison régulière.

« Il faut laisser jouer les jeunes de nos jours, a-t-il expliqué. Leur laisser le temps d'avoir du plaisir. On ne peut plus leur crier après... »

Invité à parler de son entraîneur-chef avec les Sea Dogs, le jeune défenseur Nathan Beaulieu, qui prend part au camp de perfectionnement du Canadien, a fait l'éloge de Gallant.

« J'ai passé trois saisons avec lui avec les Sea Dogs et nous avons connu beaucoup de succès. On a remporté trois championnats C'est un très bon entraîneur mais c'est aussi un ami quand il a besoin de l'être. Je sais que St-Jean va le manquer. »

 

La LNH sur Facebook