Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Louis Leblanc a l'air d'un jeune vétéran au camp de perfectionnement du Canadien

jeudi 2012-06-14 / 13:39 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Louis Leblanc a l'air d'un jeune vétéran au camp de perfectionnement du Canadien

BROSSARD - L'été dernier, Louis Leblanc ne savait trop ce que lui réservait sa première année dans les rangs professionnels.

Blessé à l'épaule lors des séries de la LHJMQ, il a subi une opération qui l'a forcé à rater le camp d'entraînement du Canadien, ce qui risquait de retarder sa progression.

« Ce n'était pas le fun mais je suis resté positif », a confié Leblanc au camp de perfectionnement du Canadien qui se poursuit présentement au Complexe d'entraînement de Brossard.

« Je me suis entraîné le plus fort que je pouvais, a-t-il rappelé. Faire une carrière dans le hockey, ce n'est jamais facile. Il faut être prêt, peu importe ce qui peut arriver. J'étais bien préparé et j'ai marqué le but gagnant (avec les Bulldogs) dès mon premier match. »

Leblanc, qui n'a que 21 ans, fait partie d'un groupe de 32 joueurs qui prennent part à la première partie du camp de perfectionnement, qui a eu lieu pour la première fois en 2001. Dix-neuf d'entre eux sont des choix au repêchage du Canadien, incluant les premiers choix de l'équipe lors des quatre dernières années: les défenseurs Nathan Beaulieu en 2011 et Jarred Tinordi en 2010, Leblanc en 2009 et l'ailier droit Danny Kristo en 2008.

Malgré l'adversité, Leblanc s'est trempé les pieds dans la LNH dès sa première saison chez les professionnels en prenant part à 42 matchs, récoltant cinq buts et cinq passes. Il a aussi joué 31 matchs avec les Bulldogs, amassant 22 points, 11 buts et 11 passes.

« C'était ma première année chez les professionnels et j'ai joué une trentaine de matchs à Hamilton et 42 à Montréal. Je ne pouvais vraiment pas dire que j'allais jouer dans la LNH à ma première saison. Je n'avais pas d'attente. J'ai commencé à Hamilton et si quelqu'un m'avait dit que j'allais jouer avec le Canadien, je ne l'aurais pas cru. »

Rappelé alors qu'il était le meilleur pointeur des Bulldogs en début de saison, Leblanc a effectué ses débuts avec le Canadien lors d'un match contre les Ducks, à Anaheim, le 30 novembre.

Comme quoi le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, le CH a fait appel à Leblanc en raison de la suspension de trois matchs imposée par la LNH à Max Pacioretty pour avoir frappé à la tête le défenseur Kris Letang des Penguins de Pittsburgh lors d'un match présenté au Centre Bell.

En faisant le saut avec le Canadien, Leblanc est devenu leur premier joueur choisi au repêchage à accéder à la LNH depuis la séance de 2007 alors que Pacioretty, P.K. Subban, Yannick Weber et Ryan McDonagh (maintenant avec les Rangers de NY) avaient été sélectionnés par le CH.

Que veut-il améliorer au camp de perfectionnement ?

« J'essaie d'être plus fort. Gagner les batailles. La vitesse, je l'ai », a précisé Leblanc, qui donne l'impression d'être un jeune vétéran au camp. « Je veux amener mon jeu de la Ligue américaine au niveau de la LNH. Je veux être meilleur, devenir plus complet. »

Le Canadien se préparait à entreprendre à Anaheim un périple en Californie quand il a rappelé Leblanc, qui connaissait un bon départ avec les Bulldogs. En 14 matchs, il avait récolté 10 points, quatre buts et six passes. Il avait récolté trois points le 27 octobre à son premier match, inscrivant le but décisif en prolongation dans une victoire de 3-2 contre les Americans de Rochester.

Leblanc n'a joué que 7:52 à son premier match dans la LNH - une défaite de 4-1 contre les Ducks. Ses parents ont assisté à la rencontre grâce à la générosité du vétéran Erik Cole. L'ailier droit a payé de sa poche pour que les parents de Leblanc fassent le voyage pour assister aux débuts de leur fils dans la LNH en Californie.

A ses deux matchs suivants, Leblanc a presque doublé son temps de glace, étant utilisé pendant 14:25 contre les Sharks de San Jose et 11:11 contre les Kings de Los Angeles lors d'un match où a affiché un différentiel de plus-1, obtenant une passe sur le but inscrit par Andrei Kostitsyn.

Une ovation incroyable

Le 15 décembre, Leblanc a ensuite réussi son premier but dans la LNH, ce qui lui a valu une longue et chaleureuse ovation au Centre Bell.

« J'y pense souvent, a confié Leblanc. Tout ce qui m'est arrivé, c'est incroyable. J'ai été un peu surpris (par cette ovation). On ne s'attend pas à une grosse réaction comme ça. »

Au bon endroit au bon moment, Leblanc s'est emparé d'une rondelle déviée par Michael Blunden à la suite d'un tir de la ligne bleue de P. K. Subban pour avoir raison de Sergei Bobrovsky, à 13:25 de la deuxième période. Il s'était retrouvé seul à une dizaine de pieds du filet à la droite du gardien des Flyers.

« Je savais que le gardien était en difficulté. Je n'ai fait que frapper la rondelle », avait expliqué Leblanc après la rencontre - une défaite de 4-3.

« J'ai dit à Darche (Mathieu) que c'était comme si on m'avait enlevé 10,000 livres sur les épaules. Mon bâton me semble moins lourd maintenant. »

Comme il fallait s'y attendre, le jeune Leblanc s'est réjoui des nominations des anciens joueurs de la LNH Sylvain Lefebvre à titre d'entraîneur-chef des Bulldogs ainsi que Martin Lapointe au poste de directeur du développement et Patrice Brisebois comme entraîneur au développement des joueurs.

« Ce sont des gars qui ont beaucoup d'expérience dans la LNH, a-t-il dit. C'est super important. On n'avait pas des gars comme ça pour nous aider. »

Parmi les 32 joueurs qui prennent part à la première partie du camp de perfectionnement du Canadien, il y a aussi des joueurs des Bulldogs de Hamilton et des joueurs invités. Le groupe comprend 18 attaquants, huit défenseurs et six gardiens.

En plus de Leblanc, un athlète de six pieds, 184 livres, le joueur de centre Gabriel Dumont est le seul à avoir un peu d'expérience dans la LNH, ayant joué trois matchs avec le CH en 2011-12.

« C'est une occasion pour nous de voir où on en est rendu et pour s'améliorer, a-t-il fait valoir. Il n'y a pas de pression ici. On est ici pour s'améliorer. »

Leblanc, qui a été le 18e joueur réclamé au repêchage de 2009, a signé un contrat de trois ans avec le Canadien le 30 juillet 2010.

La deuxième partie du camp de perfectionnement, regroupant des joueurs non réclamés au repêchage de 2012, se déroulera du 28 au 30 juin - quelques jours après la séance annuelle de sélection qui aura lieu à Pittsburgh les 22 et 23 juin.

 

La LNH sur Facebook