Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La défaite lors du match numéro quatre face aux Devils change la donne pour les Kings

jeudi 2012-06-07 / 19:08 / LNH.com - Nouvelles

Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La défaite lors du match numéro quatre face aux Devils change la donne pour les Kings

Personne n’a dit qu’il était facile de remporter la Coupe Stanley. Ce sont plutôt les Kings qui ont fait paraître la chose aisée.

Les Kings ont volé toute forme de suspense dans leur chasse à la Coupe Stanley en s’emparant d’une avance de 3-0 dans chacune des quatre rondes des séries. La défaite face aux Devils, lors du match numéro quatre, en plus d’avoir mis en veille la fête tant attendue, a remis les choses en perspective.

« C’est pourquoi vous disputez une série », a dit l’entraîneur des Kings, Darryl Sutter, jeudi avant le départ de son équipe pour Newark, N.J., afin de disputer le match numéro cinq qui sera présenté samedi.

« Malheureusement, certaines personnes semblent imaginer que tout le monde peut gagner 16 rencontres de suite. C’est un peu confus pour moi. »

À l’exception des trois défaites encaissées, les Kings n’ont jamais tiré de l’arrière par plus d’un but lors des présentes séries. En fait, ils ont tiré de l’arrière durant 143:32 minutes au total durant les séries.

Le match numéro quatre a été beaucoup plus représentatif des Devils, qui ont enfin arraché un gain tout en trouvant une solution à l’énigme du gardien Jonathan Quick, grâce à un autre but gagnant sensationnel d’Adam Henrique. Le moment était crucial. Les Kings ont accordé trois buts lors de la troisième période, dont un dans un filet désert, eux qui en avaient accordé seulement un lors du troisième tiers au cours des neuf parties précédentes.

New Jersey a forcé 17 revirements pour un second match de suite, en plus de voir ses joueurs être plus engagés le long des rampes et pratiquer un jeu défensif plus solide en zone neutre.

Encore plus important, New Jersey n’a jamais permis à Los Angeles de croire au balayage.

Il y a eu de longs moments, au cours des deux premiers tiers, où la foule réunie au Staples Center était étrangement silencieuse. Les Kings ont créé l’égalité 1-1 et se sont emparés du momentum durant quelques présences, avant de sombrer à nouveau. Les Kings ont laissé filer les matchs numéro quatre lors des rondes un et trois, il n’y avait pas de raison de croire que ça ne serait pas plus difficile en finale de la Coupe Stanley.

« Les éliminatoires, je ne sais pas, les équipes contre lesquelles vous jouez sont là pour une raison, a estimé Justin Williams. Ça ne doit pas être des balayages à chaque occasion. Vous n’êtes pas sensé remporter toutes les rencontres. C’est à ce moment qu’on a vu leur force de caractère, lorsqu’ils étaient acculés au pied du mur. Ils ont joué un très bon match, ils se sont battus. Nous n’en avons pas fait suffisamment. »

Habituellement, une avance de 3-1 dans une série est suffisante pour ne pas engendrer de panique, mais les partisans des Kings, effarouchés par 45 ans d’histoire sans triomphe, cachent bien mal leur nervosité.

Martin Brodeur a repoussé 21 lancers dont deux échappées partielles de Simon Gagné et Trevor Lewis.

« Il a fait ce qu’il avait à faire pour son équipe, a dit Jeff Carter. Il a effectué les gros arrêts, il a bien joué. »

Dustin Penner, qui semble devenu un oracle de la vérité au cours des présentes séries, a admis, au terme de la rencontre, que la différence était dans la mentalité.

« Vous pourriez avancer qu’ils étaient plus désespérés, a dit Penner. Ils ne voulaient pas être balayés. Peut-être que nous ne sommes pas parvenus à égaler le niveau de leur sentiment d’urgence. »

Que les Kings aient encore une excellente chance de remporter le match numéro cinq, cela va de soi. Ils ont continué à produire en avantage numérique, affichant un rendement de 3-en-6 au cours des deux derniers matchs, après une performance de 0-en-18 lors des cinq rencontres précédentes. Il y a également le fait que les Kings affichent un dossier de 10-0 sur la route, un nouveau record de la LNH, même si les plus pessimistes des partisans de l’équipe pourraient croire que la séquence doit prendre fin un beau jour.

Les Kings auront deux jours pour se regrouper, mais il n’y a rien de plus à ajouter. S’ils sont toujours à un gain de la Coupe Stanley, la série a tout de même été disputée âprement, avec deux des quatre rencontres ayant nécessité la prolongation et le match numéro quatre qui s’est décidé lors de la dernière demi-minute de jeu.

« Nous connaissons leurs forces et leurs faiblesses, a dit Anze Kopitar. Je suis persuadé que c’est la même chose de leur côté. Ce sera un match intéressant, une guerre de tranchées. »

 

La LNH sur Facebook