Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Dustin Brown et Anze Kopitar sont des produits maison

lundi 2012-06-11 / 23:12 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Dustin Brown et Anze Kopitar sont des produits maison

LOS ANGELES – Plusieurs équipes ayant récemment gagné la Coupe Stanley ont en commun d’avoir misé sur deux attaquants vedettes repêchés et élevés dans l’organisation.

Jonathan Toews et Patrick Kane (Chicago), Sidney Crosby et Evgeni Malkin (Pittsburgh), Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg (Detroit), Ryan Getzlaf et Corey Perry (Anaheim) et, en remontant un peu plus loin, Joe Sakic et Peter Forsberg (Colorado) sont des exemples probants.

Dustin Brown et Anze Kopitar viennent de s’ajouter à ces duos d’élite chez les Kings de Los Angeles.

Ils sont coéquipiers depuis l’arrivée de Kopitar en 2006 et ils ont régulièrement été utilisés dans un même trio. Ils ont accédé au premier trio et sont devenus des joueurs d’impact au sein d’une formation qui a remporté sa première Coupe Stanley en 45 ans d’histoire.

« Je ne sais pas s’il nous est arrivé un jour de penser en être là, mais nous avons toujours su que si on voulait arriver où on est aujourd’hui cela devait venir de l’intérieur de l’organisation », a déclaré Brown, le capitaine des Kings. « Cela n’allait pas fonctionner en effectuant trois ou quatre gros échanges. Il fallait que les joueurs présents progressent étape par étape. Les joueurs ici depuis longtemps se sont améliorés d’année en année. »

Brown a été un choix de première ronde en 2003 et a joué dans la LNH à 19 ans avant de passer la saison 2004-05 dans la Ligue américaine durant l’arrêt de travail. Il a disputé sa première saison complète chez les Kings en 2005-06, qui fut aussi la dernière saison de Kopitar en Suède, après avoir été lui aussi un choix de première ronde l’été précédent.

Les deux joueurs ont éclos en même temps en 2007-08. Kopitar a amassé 32 buts et 77 points à sa deuxième campagne dans la LNH, tandis que Brown a atteint une marque personnelle de 33 buts et récolté 60 points. Kopitar a obtenu 66, 81, 73 et 76 points à ses quatre saisons suivantes tandis que Brown a toujours récolté entre 54 et 57 points.

Si les deux ont un peu déçu en 2011-12 (22 buts pour Brown et 25 pour Kopitar), ce fut une autre histoire en séries et ils ont été les deux meilleurs compteurs des champions de la Coupe Stanley.

Kopitar et Brown ont mené les Kings en séries avec huit buts et 20 points chacun. Brown a donné le ton en marquant quatre buts dans la première série contre les Canucks de Vancouver et en totalisant 11 points à ses 10 premiers matchs, puis Kopitar a pris la relève avant que Brown se réveille pendant le sixième match de la finale avec un but et deux passes.

« C’est beaucoup plus facile de jouer avec un coéquipier avec lequel on est un bon ami dans la vie, a confié Brown. Anze et moi sommes proches depuis presque le premier jour de son arrivée ici. Nous étions deux jeunes à leur début et nous avons toujours joué ensemble. »

D’ajouter Kopitar: « Nous jouons ensemble depuis environ cinq ans (six en fait). J’ai joué avec lui et Ryan (Smyth) un an et depuis que Ryan est parti je pense que nous avons toujours joué avec Justin (Williams). Il ne faut pas l’oublier. Il faut trois joueurs pour se porter à l’attaque. On s’entend très bien actuellement. C’est extrêmement important d’avoir trois joueurs qui se complètent bien et savent où se trouver sur la patinoire. »

Kopitar a été le meilleur joueur sans jambières de gardien dans cette finale et il a marqué des buts importants. Il a toujours été considéré tout près des meilleurs centres dans la LNH mais les dernières séries lui vaudront d’être reconnu parmi les meilleurs avec les Crosby, Malkin, Datsyuk, Toews, Claude Giroux et Steven Stamkos.

Il n’a peut-être pas des statistiques offensives aussi impressionnantes que Crosby, Malkin et Stamkos, mais son talent défensif en fait un joueur dominant au niveau de Datsyuk et Toews.

« Il est un des centres les plus complets de toute la ligue », affirme son coéquipier et défenseur étoile Drew Doughty. « Il n’a pas droit à la même reconnaissance que les meilleurs centres de l’Association de l’Est, en fait il ne passe même pas proche. Mais je pense qu’il est meilleur que plusieurs d’entre eux. Il est incroyable et les gens ne réalisent pas tout ce qu’il représente pour cette équipe. Il peut tout faire. Il bloque des lancers, il se replie en défense et il marque des buts, c’est un joueur absolument incroyable. »

Brown est bien d’accord: « Il a toujours été fort en attaque et il s’améliore encore, mais sa présence physique, son implication dans les coins de patinoire… Je me souviens qu’à mes premières saisons, il se faisait sortir du jeu à l’occasion. Maintenant c’est lui qui sort avec la rondelle chaque fois. C’est la grosse différence. »

Brown est quant à lui devenu un des meilleurs attaquants de puissance dans la ligue. Il marque des buts et distribue beaucoup de mises en échec, la preuve étant qu’il a fini parmi les trois premiers dans la ligue à chacune des six dernières saisons.

Il est aussi devenu en octobre 2008 le plus jeune capitaine de l’histoire de la concession et il est un des trois finalistes pour l’obtention du trophée Mark Messier qui honore le leadership.

Kopitar et lui sont aujourd’hui des leaders importants à Los Angeles, aussi bien sur la patinoire qu’à l’extérieur.

« Au hockey, on apprend à mesure, a fait remarquer Williams. Soit vous devenez un leader, soit vous régresser. Ils ont été capables de livrer la marchandise. Ça vient avec l’expérience et ils ont fait tout un travail. »

Brown a signé une prolongation de contrat de six ans d’une valeur de 19,05 millions $ en octobre 2007 qui s’avère aujourd’hui une bonne affaire pour les Kings, tandis que Kopitar s’est lié à son équipe pour une durée de sept ans jusqu’à la fin de la saison 2015-16.

Soulever la Coupe Stanley n’est pas la conclusion de leur aventure commune mais l’aboutissement d’années de dur labeur, de progression et d’amitié.

« C’a été un long chemin, constate Brown. Nous avons ajouté des pièces en cours de route et je pense que nous avons fini par avoir le noyau qu’il fallait, à partir des échanges pour Matt Greene et Jarret Stoll. Quant à Anze et moi, nous avons toujours été des Kings et c’est un moment spécial. »

« Je me rappelle qu’il ne parlait pas beaucoup quand je l’ai connu, ajoute Kopitar. J’étais gêné à cette époque moi aussi, et effrayé en même temps, parce que c’était une première. Nous avons resserré les liens au fil des ans et quand le programme de reconstruction a commencé, on a compris qu’une lourde tâche nous attendait probablement. On a accepté de relever le défi et le résultat a été excellent. »

 

La LNH sur Facebook