Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Gretzky est enchanté de la performance des Kings dans les séries éliminatoires

mardi 2012-06-05 / 0:52 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Gretzky est enchanté de la performance des Kings dans les séries éliminatoires

Wayne Gretzky, le plus grand hockeyeur de l’histoire, a fait partie de grandes équipes au cours de sa carrière de 20 ans dans la Ligue nationale de hockey.

Mais celui qui a remporté quatre Coupes Stanley avec les Oilers d’Edmonton (1984, 1985, 1987 et 1988) a admis qu’il était surpris par les performances des Kings de Los Angeles depuis le début des séries éliminatoires.

Les Kings présentent une fiche de 15-2 depuis le début des présentes séries et ils mènent 3-0 dans la série finale contre les Devils du New Jersey.

« Je repensais aux Canadiens de Montréal des années 1970 avec Guy Lafleur et Larry Robinson, aux Islanders de New York des années 1980 avec Mike Bossy, Bryan Trottier, Denis Potvin et Billy Smith, ainsi qu’aux Oilers, sans oublier les Penguins de Pittsburgh de Mario Lemieux qui étaient toutes des formations extraordinaires », a déclaré Gretzky à l'émission NHL Live lundi après-midi, avant la victoire de 4-0 des Kings dans le troisième match contre les Devils. « Tu pouvais t’attendre à ce genre de performances de telles équipes.

« Mais je n’ai jamais rien vu de tel. Les Kings ont terminé au huitième rang de l’association et ils sont présentement la meilleure équipe des séries éliminatoires. Ils l’ont prouvé en représentant l’Association de l’Ouest en finale. Ils ont remporté deux matchs en prolongation en finale sur la patinoire adverse. Tout leur sourit présentement. Honnêtement, je n’ai jamais rien vu de tel, mais c’est extraordinaire pour le hockey, pour la Californie et évidemment pour Los Angeles. »

Lundi, les Kings ne disputaient que leur septième match à domicile depuis le début des séries, puisque leurs succès sur les patinoires adverses leur ont permis d’éliminer rapidement les Canucks de Vancouver, les Blues de Saint Louis et les Coyotes de Phoenix – les équipes qui ont terminé aux trois premières places de l’Association de l’Ouest à la fin de la saison régulière.

Une grande partie de leurs succès repose sur les épaules du candidat au trophée Conn Smythe, Jonathan Quick, qui présente une moyenne de buts accordée de 1,36 par match et un taux d’efficacité de ,950 après la troisième rencontre de la finale.

« Il a été tout simplement phénoménal, a dit Gretzky en parlant de Quick. Tu ne peux pas gagner la Coupe Stanley sans un grand gardien de but. Regardez ce qu’ont fait les Martin Brodeur, les Mike Richter, les Grant Fuhr, les Billy Smith, les Ken Dryden et les Patrick Roy; les équipes sont tellement équilibrées, tu dois avoir un bon gardien de but.

« L’une des choses que la LNH a tenté d’apporter après le lock-out a été d’amener la parité et je pense que le bureau du commissaire a accompli un travail exceptionnel pour atteindre cet objectif. Il y a deux ans, les Flyers ont terminé au septième rang de l’Association de l’Est et ils ont atteint la finale de la Coupe Stanley. Cette année, nous avons un affrontement en finale qui oppose les équipes qui ont terminé au sixième (Devils) et huitième (Kings) rang de leur association. Si tu te qualifies pour les séries éliminatoires, tu as une chance de gagner. Mais il n’y a aucun doute que Quick a fait la différence depuis le début. Il est tout simplement extraordinaire. »

Il ne faut pas oublier le brio du défenseur Drew Doughty, qui a élevé son jeu en deuxième moitié de saison et qui a poursuivi son travail dans les séries éliminatoires.

Doughty, qui a marqué un but spectaculaire dans le deuxième match, présente une fiche de plus-13 en 17 matchs éliminatoires et a totalisé cinq points (deux buts, trois aides) à ses quatre derniers matchs.

« Il est tout simplement phénoménal, a louangé Gretzky. Il est un jeune homme très spécial. Il est un joueur complet. Il est un patineur exceptionnel, il est robuste et il est intelligent avec la rondelle. C’est très difficile de dénicher tel genre de joueurs. Drew représente un élément très important des succès des Kings depuis le début des séries éliminatoires. »

Pendant que l’unité en avantage numérique des Kings en arrache depuis le début des séries éliminatoires, leur unité en infériorité numérique est fantastique.

Les Kings présentent un taux d’efficacité de 92,8 pour cent et ils ont marqué cinq buts à court d’un joueur depuis le début des séries.

Gretzky attribue les succès de l’unité en désavantage préconisée par Darryl Sutter au fait que ce dernier a côtoyé Mike Keenan derrière le banc des Blackhawks de Chicago, il y a de cela deux décennies.

« L’une des premières fois que j’ai vu un tel système en avantage numérique remonte à l’époque de Mike Keenan à la fin des années 1980 et au début des années 1990, a révélé Gretzky. La stratégie de Mike Keenan était de forcer les bons joueurs à faire de bons jeux. Si tu donnes le temps aux joueurs talentueux de faire les bons jeux, ils repèreront le joueur qui est libre. Darryl a travaillé avec Mike et il est évident qu’il a été imprégné par son système. Il veut que ses joueurs soient toujours combatifs partout sur la glace. Il veut que ses joueurs coupent les lignes de passe et qu’ils pressent les joueurs des Devils quand ils entrent en zone offensive. »

Gretzky a popularisé le hockey dans le sud de la Californie quand il a été échangé par les Oilers à l’été 1988.

En 1993, le Great Western Forum était le domicile des Kings quand ils ont atteint la finale de la Coupe Stanley contre les Canadiens de Montréal.

Dix-neuf ans plus tard, les Kings sont de retour en finale dans un amphithéâtre rénové.

« J’aimais le vieux Forum car les spectateurs étaient très près de la glace, c’était comme au vieil Auditorium de Buffalo ou au vieux Stadium de Chicago, a raconté Gretzky. C’était vraiment spécial d’y jouer, mais il devait y avoir des modifications. Le Staples Center est un bel aréna depuis qu’ils ont fait des rénovations. C’était un bel aréna, j’ai adoré chaque minute que j’y ai passé. »

Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL

 

La LNH sur Facebook