Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Kings ne veulent pas voir trop loin

dimanche 2012-06-03 / 12:34 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les Kings ne veulent pas voir trop loin

NEWARK, N.J. – Les Kings de Los Angeles n’ont pas à remonter très loin pour réaliser qu’ils n’ont encore rien gagné.

Il y a à peine un an les Canucks de Vancouver ont eux aussi remporté les deux premiers matchs de la finale de la Coupe Stanley contre les Bruins de Boston mais perdu la série en sept. Il y a une différence importante cependant: les Canucks quittaient Vancouver avec cette avance, les Kings, eux, rentrent à la maison.

Les Kings ont gagné deux fois en prolongation. Samedi soir, c’est un but de Jeff Carter, à 13:42, qui leur a procuré un gain de 2-1 qui les a menés à mi-chemin de leur objectif ultime.

Les Kings ont une fiche exceptionnelle de 10-0 à l’étranger depuis le début des séries. Les deux prochains matchs à domicile, où ils ont subi leurs deux seules défaites des séries, seront disputés lundi et mercredi, chaque fois à 20h, heure de l’Est, et les Kings auront donc la possibilité de remporter la coupe devant leurs partisans sans avoir à refaire un long voyage au bout du continent. Mais ils refusent de voir aussi loin.

« Nous n’avons encore rien accompli, a tenu à rappeler Justin Williams. Regardez ce qui s’est passé l’an dernier. Qui a gagné les deux premiers matchs et qui a gagné la coupe? Oui nous retournons à la maison devant nos partisans et c’est quelque chose d’excitant pour nous et, je suis certain, pour eux aussi. Mais les choses peuvent changer rapidement. »

La fatigue pourrait s’avérer un facteur lors du troisième match. Non seulement à cause du long voyage qui l’aura précédé mais parce qu’il suivra deux rencontres qui ont nécessité une période supplémentaire. C’est d’ailleurs la première fois depuis 1951 que les deux premiers matchs de la finale se rendent jusqu’en prolongation.

Les Kings ont par ailleurs une fiche parfaite de 4-0 en de telles circonstances depuis le début des séries.

Les réjouissances après leur dernier succès auront été de courte durée.

« Nous devons faire comme si on repartait à zéro », a estimé Drew Doughty, qui a marqué le premier but du deuxième match, un des plus beaux depuis le début des séries. « Nous devons retourner à L.A. comme si on entreprenait une nouvelle série avec l’avantage de la glace et qu’on doit remporter les deux premiers matchs à domicile.

« Nous sommes bien contents d’avoir gagné les deux premiers matchs. Mais dans l’avion qui nous ramènera à la maison cette nuit (de samedi à dimanche), nous allons essayer d’oublier tout ça. Il faudra réaliser ce que nous avons fait de bien et de mal, mais de retour chez-nous, ce sera une toute nouvelle série. »

Ce sera assurément le cas si la chance finit par tourner du côté des Devils. Conscients de tout le travail qu’ils ont dû abattre pour survivre lors des deux matchs au New Jersey, les Kings savent bien qu’ils vont affronter un adversaire qui va lutter avec l’énergie du désespoir.

« Je m’attends à ce qu’ils sortent forts, a prévenu Doughty. Ils vont être désespérés. Ils savent qu’ils doivent maintenant gagner quatre matchs sur cinq et ils vont jouer leur meilleur hockey. Je crois que nous n’avons pas été à notre mieux lors des deux premiers matchs et il est temps qu’on joue aussi notre meilleur hockey. »

La foule sera assurément bruyante au Staples Center, où les Kings n’ont disputé que six de leurs 16 matchs depuis le début des séries. C’est grâce à leurs exploits sur la route qu’ils sont aujourd’hui en mesure de gagner la coupe Stanley devant leurs partisans.

Mais les Kings réalisent que ce ne sera pas facile.

« Nous sommes évidemment très heureux de nous retrouver où nous sommes actuellement, a convenu Williams. Nous ne sommes pas encore comblés mais nous avons fait ce qu’il fallait, nous avons remporté deux victoires et nous allons maintenant jouer devant nos partisans. »

« Deux grosses victoires, mais nous ne sommes qu’à mi-chemin et une dure bataille nous attend », a résumé Jarrett Stoll.

Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL

 

La LNH sur Facebook