Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette: Les Kings et les Devils…avant et après

mercredi 2012-05-30 / 15:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette: Les Kings et les Devils…avant et après

Si quelqu'un, il y a trois ou quatre mois, m'avait dit que les Kings de Los Angeles et les Devils du New Jersey s'affronteraient en finale de la Coupe Stanley, je l'aurais probablement traité d'illuminé. Et peut-être même de zouf.

On a beau dire, cette finale sort directement d'une boite à surprises.

Voyons donc ! Les Devils contre les Kings. Pincez-moi quelqu'un.

Il n'y pas si longtemps, souvenez-vous, très peu de prophètes, même les plus avertis, voyaient les Kings parmi les équipes les plus susceptibles d'enlever la Coupe.

À vrai dire, un peu tout le monde se foutait carrément des Kings, une équipe qui s'acheminait vers une autre saison sans histoire.

Deux semaines avant la fin du calendrier régulier, ils n'avaient toujours pas sécurisé leur place dans les séries d'après-saison. Et plusieurs de leurs joueurs-vedettes produisaient bien peu ou pas du tout.

Considérés comme deux fauteurs de troubles chez les Flyers, Jeff Carter et Mike Richards, deux acquisitions significatives, s'inscrivaient dans la catégorie des « flop » tandis que Dustin Penner ne faisait pas trop de vagues.

Le retour en force de Kovalchuk

Les Devils ? Leur situation n'était pas tellement plus rose que celle qui prévalait chez les Kings.

Il y a quelques mois, Martin Brodeur, à l'approche de la quarantaine et appuyé par une défense anonyme, connaissait une bonne saison, sans plus, et, surtout, Ilya Kolvachuk se pognait le beigne.

Et pas à peu près.

En première moitié de saison, ils ont été nombreux à ridiculiser l'investissement des Devils dans un joueur combien talentueux, mais combien paresseux.

« Un joueur individualiste, une honte », clamaient les experts et bien des fans.

Avec raison, d'ailleurs.

Aujourd'hui, tout ce beau monde tant chez les Kings que les Devils donne l'impression d'avoir grandi d'un pied.

Penner, Richards et Carter sont parmi les meilleurs joueurs des Kings depuis le début des séries alors que Kovalchuk accumule les points à un rythme effréné. Il est désormais au nombre des candidats les plus sérieux au trophée Conn Smythe.

Une série éliminatoire, dit-on, se joue souvent entre les meilleurs joueurs des deux équipes.

Or dans la série contre les Rangers, Kovalchuk, même s'il a constamment été harcelé par ses rivaux, aura mis Marian Gaborik dans sa petite poche d'en arrière, rien de moins.

On savait tous que Kovalchuk était un joueur de haut niveau; on sait maintenant qu'il peut également être un guerrier.

Mon choix: les Kings

Qui donc gagnera la finale ? Si je m'en fous un peu, j'ai un penchant pour les Kings. À cause de Jonathan Quick et de l'excellent défenseur Drew Doughty.

La Coupe Stanley a bien mérité une petite vacance en Californie, non ?

« Les Kings, a imagé l'entraineur des Devils, Peter DeBoer, sont un monstre à trois ou quatre têtes ».

Ce que DeBoer ne dit pas, c'est que les Devils sont capables de se transformer en Hulk certains soirs.

Parlez-en aux Flyers et Rangers pour voir.

Mon choix ? Le monstre à trois têtes battra Hulk. En six.

 

La LNH sur Facebook