Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Adam Henrique a continué de briller en séries

samedi 2012-05-26 / 12:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hunter - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Adam Henrique a continué de briller en séries

NEWARK, N.J. -- Adam Henrique ne gagnera peut-être pas le trophée Calder remis à la meilleure recrue dans la LNH.

Mais le joueur de centre des Devils du New Jersey n’est plus qu’à quatre victoires de remporter la Coupe Stanley, une réalisation encore plus exceptionnelle. Et si ce devait être le cas, il aura eu son gros mot à dire.

Henrique s’est trouvé au bon endroit au bon moment durant une mêlée devant le filet d’Henrik Lundqvist au début de la période de prolongation vendredi soir pour assurer un gain de 3-2 aux Devils qui entraînait l’élimination des Rangers de New York à l’issue du sixième match de la finale de l’Association de l’Est. Les Devils accédaient ainsi à la finale de la Coupe Stanley pour la première fois en neuf ans.

« ‘Johnny-on-the-spot’ en cette occasion », a imagé Henrique, qui a fini par mettre sa palette sur une rondelle échappée par plusieurs.

« Kovalchuk et Ponikarovsky ont fait du bon travail devant le filet; je n’ai fait qu’attendre, a expliqué Henrique. Je ne pouvais pas voir la rondelle et je craignais que Lundqvist l’immobilise sous ses jambières. C’est un gros but, celui dont on rêve. »

Ce but était son premier en 11 matchs mais il va s’en rappeler toute sa vie, tout comme son précédent marqué aux dépens de José Théodore en deuxième période supplémentaire du septième match de la série initiale contre les Panthers de la Floride. C’était son deuxième but de la rencontre, c’est dire que sans lui les Devils seraient peut-être en vacances depuis longtemps plutôt que de disputer la Coupe Stanley aux Kings de Los Angeles à partir de mercredi au New Jersey.

« Il y a une raison pour laquelle il est finaliste pour le titre de recrue de l’année, a déclaré David Clarkson. C’est un bon jeune, il travaille fort. »

Son entraîneur Peter DeBoer décrit la recrue de 22 ans comme « imperturbable ».

« Ce jeune est tout le temps au bon endroit au bon moment, a-t-il dit. C’est lui qui a marqué les deux plus gros buts des séries et ce n’est pas un hasard. »

Henrique a passé sa première saison professionnelle à Albany, dans la Ligue américaine, où il a marqué 25 buts et récolté 50 points avant d’être rappelé pour disputer un premier match dans la LNH en fin de calendrier.

Il a gagné un poste chez les Devils à l’issue du dernier camp d’entraînement mais est retourné à Albany après avoir disputé seulement deux rencontres. Une fracture à la clavicule subie par Jacob Josefson le 21 octobre a précipité son retour et il n’a pas tardé à se faire une niche dans le premier trio entre Ilya Kovalchuk et Zach Parise.

« Je pense qu’avoir joué à Albany l’an dernier a été bon pour mon développement, a déclaré Henrique. Je crois que c’est ce dont j’avais besoin. C’est sûr que j’aurais voulu être ici et j’ai l’impression d’avoir connu une très bonne saison à Albany. Cette saison, j’ai eu ma chance en raison de différentes blessures et j’ai simplement tenté d’en profiter le plus possible. »

Henrique a dominé toutes les recrues avec 35 mentions d’aide et il a complété la saison avec 51 points, un de moins que les deux autres finalistes au trophée Calder, Gabriel Landeskog de l’Avalanche du Colorado et Ryan Nugent-Hopkins des Oilers d’Edmonton (en seulement 62 matchs). Même si sa production a diminué en fin de campagne (il n’a marqué qu’un but à ses 25 derniers matchs), il a continué d’apporter sa contribution, notamment en désavantage numérique où il a aidé son équipe à établir un record d’efficacité. Il a d’ailleurs terminé à égalité en tête dans la LNH avec quatre buts réussis en infériorité numérique.

Martin Brodeur apprécie tout ce que le jeune homme a apporté aux Devils.

« Rendu où j’en suis, la beauté de toujours jouer au hockey est de voir ces jeunes se développer en superstar », a commenté le gardien de 40 ans après le dernier match. « Et nous en avons un assis juste à côté de moi qui a marqué de gros buts pour nous et encore un ce soir. »

S’il va repenser souvent pendant toute sa vie à ces buts en prolongation, Henrique veut les laisser derrière lui pour le moment.

« Il y a encore beaucoup à accomplir, a-t-il noté. J’ai essayé d’assimiler tout ce que j’ai pu tout au cours de la saison. J’ai évidemment marqué deux gros buts. Mais il y a encore beaucoup à venir, notre travail n’est pas fini. Tous les enfants rêvent de jouer en finale de la Coupe Stanley et nous avons une chance de l’emporter. Je suis excité, et prêt. »

 

La LNH sur Facebook