Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Kings éliminent les Coyotes en prolongation et passent en finale

mercredi 2012-05-23 / 2:08 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Kings éliminent les Coyotes en prolongation et passent en finale


GLENDALE, Arizona – Les Kings de Los Angeles participeront à la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis l’époque de Wayne Gretzky.

Dustin Penner a marqué à 17:42 de la période de prolongation pour procurer à Los Angeles une victoire de 4-3 face aux Coyotes de Phoenix, mardi. Les Kings s’imposent donc en cinq matchs en finale de l’Association de l’Ouest et ils passent en grande finale pour la première fois depuis 1993.

Penner a alimenté Jeff Carter, mais Mike Smith a repoussé le boulet de ce dernier. Penner a récupéré le retour dans l’enclave et il a soulevé la rondelle dans la partie supérieure du filet.

« J'ai profité d'un bond chanceux, a expliqué Penner. J'attendais la rondelle et je n'ai pas manqué ma chance de la mettre au fond du filet. »

Le but de Penner a été inscrit sur le 51e lancer des Kings sur Smith. Jonathan Quick a effectué 38 arrêts pour aider les Kings à remporter un 12e gain en 14 rencontres éliminatoires ce printemps. Ils ont aussi établi un nouveau record des séries avec une 10e victoire de suite sur la route, dont 8 cette année.

« La première période a été difficile. Ils étaient partout sur la patinoire. (Jonathan) Quick a fait plusieurs bons arrêts et c'est ce qui nous a permis de répliquer. Nous n'aurions pu le faire sans lui », a déclaré Penner.

Los Angeles devient ainsi la deuxième formation à éliminer les trois équipes favorites de son association depuis que la LNH a adopté le format actuel des séries éliminatoires. Les Flames de Calgary avaient également réalisé cet exploit en 2004. L’entraîneur des Kings Darryl Sutter était alors derrière le banc des Flames.

Les Kings sont de retour en finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis l’époque où Gretzky était leur capitaine et où Barry Melrose était leur entraîneur. Los Angeles s’était inclinée en cinq parties devant Patrick Roy et les Canadiens de Montréal. Les Kings avaient remporté le premier match, mais ils avaient perdu les trois suivants en prolongation et le Canadien avait mis fin à leurs espoirs lors de la cinquième rencontre.

Les Kings ont donc l’occasion de mettre la main sur la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire. La finale se mettra en branle le 30 mai à New York ou à Newark, au New Jersey. Les Rangers et les Devils s’affronteront dans le match no 5 de la finale de l’Association de l’Est mercredi à New York (20H HE; RDS, CBC).

Après avoir été éliminés en première ronde deux années consécutives et après le départ du gardien de but Ilya Bryzgalov, peu d’experts voyaient les Coyotes en séries cette année. Pourtant, ils ont atteint la finale de leur association pour la première fois dans l’histoire de la franchise. De plus, Phoenix a aussi remporté le premier titre de division de son histoire.

Lors des 13 premières périodes de cette série, nous n’avions jamais vu plus de deux buts en un engagement. Or, mardi soir, nous avons eu droit à un festival offensif au deuxième vingt. Les Kings ont dominé l’ensemble de cette période et ils ont tenté un impressionnant total de 36 lancers vers la cage adverse, dont 20 cadrés. Cependant, les Coyotes ont su être opportunistes et les deux équipes ont compté deux buts chacune.

Marc-Antoine Pouliot a marqué son premier but en carrière en séries éliminatoires à 6:23 du deuxième tiers pour donner les devants 2-1 aux Coyotes. Kyle Chipchura a saisi le retour du lancer de David Schlemko, puis il a remis le disque au défenseur Rostislav Klesla, qui coupait dans l’enclave. Le lancer du revers de Klesla a été ralenti dans sa course et Pouliot est intervenu pour pousser la rondelle dans le fond de la cage.

Pouliot avait été blanchi en 13 parties en saison régulière cette année avec les Coyotes et son dernier but remontait au 2 avril 2010, alors qu’il portait l’uniforme des Oilers d’Edmonton.

Drew Doughty a égalé la marque à 11:06 de la période. Il a reçu la passe de Colin Fraser à la pointe droite, puis il s’est dirigé vers le centre de la patinoire avant de décocher un tir des poignets. La rondelle s’est faufilée dans la circulation lourde avant d’atteindre le fond du filet. Il s’agissait de son deuxième but des présentes séries et de son 10e point. Il occupe maintenant le deuxième rang des marqueurs chez les défenseurs en séries, seulement un point derrière le meneur, Dan Girardi des Rangers de New York.

Mike Richards a donné l’avance à Los Angeles pour la première fois de la rencontre à peine deux minutes plus tard. Richards a inscrit son quatrième filet des séries en poussant le retour du lancer du revers de Penner derrière le gardien adverse à 13:43.

Alors que les Kings semblaient en plein contrôle de la situation, les Coyotes ont répliqué et ils ont créé l’impasse à 3-3. Le défenseur Keith Yandle a compté son premier but des séries éliminatoires à 16:23. À la suite d’une descente de Taylor Pyatt sur l’aile gauche, Yandle a redirigé la passe transversale de Pyatt dans le fond du filet avec sa jambière.

Les Coyotes ont dominé les dix premières minutes de la partie et ils auraient très bien pu se forger une avance plus confortable que celle de 1-0 dont ils disposaient à mi-chemin du premier vingt.

Radim Vrbata, qui a marqué 35 buts en saison régulière, mais seulement deux en séries cette année, a eu deux belles occasions de compter en début de rencontre. Après cette deuxième opportunité manquée, Martin Hanzal a saisi son retour et il a poussé la rondelle à Yandle, à la pointe gauche, qui lui l’a refilée à Vrbata le long de la bande gauche. Vrbata a ensuite remis le disque à Hanzal et celui-ci a décoché un tir sur réception de l’enclave alors que Pyatt gênait la vue de Quick. La rondelle a heurté Pyatt avant de déjouer Quick. C’était le quatrième but des séries de Pyatt.

Les Coyotes ont obtenu sept des huit premiers lancers du match et ils ont profité d’un autre avantage numérique lorsque les Kings ont été punis pour avoir eu trop de joueurs sur la glace à 10:28 du premier tiers. Toutefois, au lieu d’en profiter pour maintenir la pression, Phoenix a concédé un but en infériorité numérique à l’opposant.

Tout au long de la saison, les Coyotes ont bénéficié de l’agilité de Smith avec son bâton. Par contre, cette fois-ci, son dégagement a été refusé en supériorité numérique et les Coyotes en ont payé le prix. Après qu’Anze Kopitar eut remporté la mise en jeu en territoire offensif, Smith a repoussé le tir de Dustin Brown. La rondelle est retournée au point d’appui, où Doughty l’a récupérée avant de lancer au filet. Kopitar a redirigé la rondelle derrière Smith à 11:13.

Kopitar compte maintenant six buts en séries d’après-saison et Brown a porté son total de points à 16, un sommet chez les Kings. Il n’est plus qu’à un point du meilleur marqueur des séries, Claude Giroux des Flyers de Philadelphie. Le but en désavantage numérique inscrit par les Kings était leur cinquième des séries. Les 15 autres formations qui ont participé au grand bal printanier n’en ont compté que six au total.

Les Coyotes ont eu une chance inespérée de prendre les devants tôt en troisième période. Jarrett Stoll et Matt Greene ont été puni à 19 secondes d’intervalle, procurant ainsi une longue double supériorité numérique à Phoenix. Quick a réalisé quatre arrêts alors que les siens se défendaient à court de deux joueurs, puis Hanzal s’est vu décerner une pénalité pour obstruction aux dépens de Kopitar à la pointe gauche. Les Kings ont ensuite survécu à la supériorité numérique à quatre contre trois qui a suivi, les Coyotes étant incapables de briser l’égalité.

La Presse Canadienne a contribué à cet article

 

La LNH sur Facebook