Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Coyotes sont confiants de rebondir dans le deuxième match

mardi 2012-05-15 / 11:53 / LNH.com - Nouvelles

Par Jerry Brown - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Coyotes sont confiants de rebondir dans le deuxième match

GLENDALE, Arizona – Les Coyotes de Phoenix ont eu de la difficulté à trouver leur rythme dans le premier mach de la série contre les Kings de Los Angeles, ce qui n’est rien de nouveau pour eux.

Mais subir la défaite dans le match inaugural, ça c’est nouveau.

Les Blackhawks de Chicago ont eu le dessus contre les Coyotes au début du premier match de leur série et les Coyotes ont été dominés par les Predators de Nashville en fin de rencontre du match initial de leur affrontement, mais dans les deux cas les Coyotes l’ont emporté en prolongation grâce à des buts de Martin Hanzal et de Ray Whitney.

Les Coyotes avaient donc appris une leçon sans subir la défaite, mais contre les Kings qui sont tout feu tout flamme, ils ont payé pour leur manque d’effort dans la défaite de 4-2 lors du match d’ouverture de la finale de l’Association de l’Ouest. Les Coyotes tirent de l’arrière dans une série pour la première fois ce printemps.

Le gardien Mike Smith a fait sa part avec 44 arrêts, mais il est difficile de trouver un autre joueur qui aurait pu mériter la note de passage, dimanche.

Pour une équipe qui a besoin que tous ses joueurs tirent dans la même direction pour espérer gagner, les Coyotes ont été amorphes dans le premier match et les Kings ont porté leur fiche à 9-1 dans les présentes séries éliminatoires.

« Nous savons que nous n’avons pas une super vedette, mais si nous tirons tous dans la même direction, nous formons une bonne équipe », a expliqué le capitaine des Coyotes, Shane Doan. « Notre force est de jouer en équipe et quand nous ne le faisons pas, nous ne formons pas une bonne équipe. J’aime faire partie de cette formation, j’aime notre groupe de joueurs. Je suis certain que nous rebondirons. »

Avant le début de la série, les Kings ont laissé entendre qu’ils utiliseraient leur physique et leur échec-avant pour mettre de la pression sur certains jeunes défenseurs des Coyotes afin de leur faire commettre des erreurs. C’est ce qu’ils ont justement fait.

Le meilleur défenseur, Oliver Ekman-Larsson, a présenté une fiche de moins-3 dans une rencontre, une première depuis le match disputé le 14 décembre à Anaheim. Son partenaire Rostislav Klesla a connu son pire match depuis le début des séries éliminatoires. Pour ce qui est de David Schlemko, il a connu toutes sortes de difficultés même s’il n’a joué que 11 minutes et il pourrait être retiré de la formation si le vétéran Adrian Aucoin est en mesure de reprendre sa place, mardi soir, dans le deuxième match.

À part le but de Derek Morris marqué d’un tir frappé du centre de la patinoire en première période, les défenseurs des Coyotes, qui avaient totalisé 23 points et présenté une fiche combinée de plus-15 dans les deux premières rondes, n’ont pas été d’une grande efficacité dans le match inaugural.

Aucoin, âgé de 38 ans, a participé à tout l’entraînement lundi, une semaine après avoir quitté lors du dernier match contre les Predators de Nashville en raison d’une blessure dont on n’a pas divulguée la teneur.

« C’est bon signe qu’il ait pu prendre part à tout l’entraînement de l’équipe. Est-ce qu’il disputera le deuxième match, nous prendrons notre décision mardi matin », a dit l’entraîneur des Coyotes, Dave Tippett.

Les Coyotes ont eu toutes les difficultés du monde à contenir le premier trio des Kings composé de Dustin Brown, d’Anze Kopitar et de Justin Williams.

Kopitar a marqué le premier but du match à la première période, tandis que Brown a inscrit l’éventuel but victorieux au début de la troisième.

« Les Kings sont une très bonne équipe. Ils travaillent fort et ils ne lâchent pas », a déclaré le centre des Coyotes, Boyd Gordon. « Si nous disputons le deuxième match comme nous l’avons fait dans le premier, nous serons dans le gros pétrin. Nous devons redresser notre jeu. »

Tippett a contesté le nombre de tirs (48) et les 90 tirs tentés par les Kings, mais il a reconnu que son équipe avait accordé trop de chances de marquer à leurs adversaires.

Il a aussi souligné le bon échec-avant d’Antoine Vermette qui a conduit au but de Mikkel Boedker en fin de deuxième période, le genre de jeu qu’il aimerait que les siens accomplissent plus souvent.

« Nous avons besoin que tout le monde travaille plus fort, a indiqué Tippett. Nous avons été impliqués dans quelques bagarres, mais tu dois gagner ces batailles. Boedker a marqué après que l’on ait gagné une de nos rares batailles. Ce fut l’une des rares fois qu’un de nos joueurs gagnaient une bataille et qu’il y en avait un autre pour prendre possession de la rondelle. Nous devons terminer notre travail. »

Avant le match contre les Kings, les Coyotes avaient subi trois défaites dans les présentes séries et après chacune d’elles, ils ont remporté le match suivant, dont deux fois avec un jeu blanc.

L’ailier Lauri Korpikoski a affirmé que les Coyotes étaient bien meilleurs qu’ils l’avaient démontré dans la première rencontre et que cela commençait avec des efforts constants à chacune des présences des joueurs sur la glace.

« Les Kings nous ont pressés pendant tout le match, ils ont bien joué. a admis Korpikoski. La bonne chose, c’est que nous pouvons être bien meilleurs, alors qu’ils étaient très près de ce qu’ils peuvent offrir de mieux. »

 

La LNH sur Facebook