Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Kings appliquent une pression constante, font douter les Coyotes

lundi 2012-05-14 / 16:36 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Les Kings appliquent une pression constante, font douter les Coyotes

GLENDALE, États-Unis - Les Coyotes de Phoenix ont évité le pire en dépit du fait qu'ils jouaient sur les talons au cours des deux premières rondes éliminatoires dans l'Association Ouest, encaissant chacune des charges de leurs adversaires avant de clouer leur cercueil avec un but victorieux.

S'ils optent pour la même approche contre les Kings de Los Angeles, ils pourraient bien être éliminés rapidement.

Plus habiles et aussi tenaces que les Coyotes, les Kings ont finalement vaincu leurs adversaires 4-2 dans le premier match de la finale de l'Ouest, dimanche soir.

Le premier trio des Kings formé de Dustin Brown, Anze Kopitar et Justin Williams a donné du fil à retordre aux Coyotes toute la soirée, inscrivant deux buts, récoltant deux aides et appliquant une pression constante.

Les troupiers de Dave Tippett ont désormais 24 heures pour trouver une façon de stopper les Kings dans le match no 2 de cette série, qui sera présenté mardi soir dans le désert de l'Arizona.

«Nous sommes conscients que nous devons être meilleurs», a commenté l'attaquant des Coyotes Boyd Gordon lundi après la séance d'entraînement. «Ils sont très bons, ils travaillent fort, ils se présentent au match et livrent bataille. Si nous offrons le même type de performance que lors du premier match de cette série, nous serons dans l'eau chaude.»

Les Kings ont appliqué la même formule depuis le début des présentes séries éliminatoires.

Les Kings, derniers à se qualifier dans l'Ouest, représentent sans aucun doute la meilleure formation de la LNH depuis le début de la classique printanière. Leur ténacité, leurs habiletés et l'efficacité remarquable de leur gardien ont prévalu contre tous leurs adversaires jusqu'ici.

Les Kings ont éliminé les favoris dans l'Ouest, les Canucks de Vancouver, en cinq matchs, ont balayé les Blues de St. Louis au deuxième tour, et dominé les Coyotes lors du premier match de la finale d'association.

Disposant d'une semaine de congé depuis l'élimination des Blues, les Kings ont repris là où ils avaient laissé plutôt que de démontrer des signes de relâchement, attaquant les Coyotes sans arrêt dès la mise en jeu initiale. Les Kings ont dominé les Coyotes 17-4 au chapitre des tirs au but au premier vingt et n'ont jamais levé le pied, surmontant notamment deux rares bourdes du gardien Jonathan Quick. Ils n'ont pas laissé la moindre chance aux Coyotes de revenir dans le match, surtout après que le capitaine Dustin Brown eut touché la cible en troisième période.

Dwight King a scellé l'issue de la rencontre avec son deuxième but de la soirée, dans un filet désert, offrant ainsi aux Kings leur sixième victoire de suite à l'extérieur du Staples Center — à une seule du record de la LNH pour un seul parcours éliminatoire — et une autre remontée irrésistible générée par leur rythme effréné.

Les Kings sont sur une si belle lancée qu'ils ne portent même pas attention à leurs adversaires sur la patinoire; embarque sur la patinoire et pourchasse les joueurs devant toi, peu importe qui ils sont.

«Nous savons comment nous jouons et nous ne nous préoccupons pas des duels, a commenté le joueur de centre des Kings Jarret Stoll. Nous savons que nos quatre trios peuvent rivaliser, que nos quatre joueurs de centre sont dominants dans toutes les facettes du jeu. Quand tu peux compter là-dessus, ça devient très important pour l'équipe.»

À l'aube de la rencontre de dimanche soir, les Coyotes avaient été en mesure de se sauver avec la victoire en séries éliminatoires, en dépit du fait qu'ils aient été dominés par leurs adversaires.

Ils l'ont fait contre les Blachawks de Chicago au premier tour en parant les nombreuses attaques de leurs rivaux, avant de prévaloir dans une série très serrée dont cinq des six matchs se sont terminés en prolongation. Ils ont ensuite offert une performance semblable contre les Predators de Nashville, qu'ils ont éliminés en cinq matchs.

Les Coyotes ne sont toutefois pas étrangers au fait de rebondir après avoir connu un premier match épouvantable.

Contre les Predators, ils ont alloué 42 tirs et ont été dominés pendant la majeure partie de la troisième période — et par moments en prolongation — avant que Ray Whitney ne marque un but improbable pour la victoire.

La grande différence cette fois-ci est l'issue. Les Coyotes n'ont pu soutirer la victoire aux Kings, confiants, et ils tirent de l'arrière dans une série pour la première fois de la saison.

«Nous sommes aussi déçus que dans certains matchs précédents, a déclaré Tippett. Mais, comme je l'ai dit auparavant, nous avons toujours été en mesure de nous sortir du pétrin. Hier soir (dimanche), nous n'avons simplement pas obtenu le résultat escompté.»

 

La LNH sur Facebook