Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Henrik Lundqvist prêt pour un autre match sans lendemain

vendredi 2012-05-11 / 16:17 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Henrik Lundqvist prêt pour un autre match sans lendemain

GREENBURGH, New York – À ce moment-ci de la saison, en plein cœur des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les principaux bénéfices d’une journée de congé ne sont pas toujours physiques.

Pour Henrik Lundqvist, il s’agit plutôt de se reposer mentalement.

« J’essaie de ne pas penser à la partie et de m’occuper à autre chose », a révélé Lundqvist vendredi après que lui et ses coéquipiers ont profité d’une journée de congé jeudi pour récupérer suite à la défaite de 2-1 devant les Capitals mercredi lors du sixième match de leur série. « J’ai recommencé à penser à demain aujourd’hui. On a eu une séance d’entraînement pour peaufiner notre jeu, puis je vais tenter de relaxer cet après-midi et ce soir. Demain, je serai de retour sur la glace pour terminer le travail. »

Cette année, Lundqvist a connu sa saison la moins occupée depuis qu’il a assumé le rôle de gardien de but partant en 2006-07. Le cerbère de 30 ans n’a effectué que 62 départs, mais il en a tiré le maximum en établissant des marques personnelles au chapitre des victoires (39), de la moyenne de buts accordés (1,97) et du pourcentage d’arrêts (,930). Et il a encore mieux fait en séries avec une incroyable moyenne de 1,73 et un pourcentage d’arrêts de ,936 en 13 rencontres.

Au sommet de sa forme physique, il est convaincu que le repos mental est plus important que le repos physique à l’aube du match ultime de la série contre les Caps. Cette rencontre sera disputée samedi soir au Madison Square Garden (19h30 HE; RDS, CBC).

« On a l’intention de se rendre loin, alors il faut récupérer dès qu’on en a l’occasion, a affirmé Lundqvist. J’ai déjà l’impression que les séries sont commencées depuis longtemps, alors je dois bien gérer ma concentration. On ne peut pas penser constamment au hockey. »

Les Rangers, qui ont terminé au premier rang dans l’Association de l’Est, ont été tenus occupés depuis le début des séries. Ils ont eu besoin de sept parties pour disposer des Sénateurs d’Ottawa en première ronde et ils ont amorcé la deuxième ronde contre les Capitals seulement deux jours plus tard. Ce fut une expérience enrichissante pour plusieurs joueurs des Rangers, dont Lundqvist, qui n’avaient jamais remporté un septième match des séries éliminatoires dans la LNH auparavant.

Lundqvist n’a peut-être pas beaucoup d’expérience dans les septièmes matchs, mais il a tout de même remporté la médaille d’or pour la Suède lors d’une partie sans lendemain pendant les Jeux olympiques de Turin en 2006.

« L’approche est similaire dans les tournois olympiques ou lors des championnats mondiaux où tout se joue en une seule partie, a ajouté Lundqvist. C’est tout ou rien, c’est plutôt amusant. C’est comme les montagnes russes. Mais peu importe ce qui arrive pendant une partie, il faut garder son calme. »

Ce qualificatif, calme, a été utilisé pour décrire le jeune gardien de but de 22 ans des Caps Braden Holtby. Sa confiance inspire ses coéquipiers. Or, il n’y a pas de gardiens plus calmes que Lundqvist, qui est le grand favori pour mettre la main sur le trophée Vézina cette année après avoir été finaliste à trois reprises.

Cette année, Lundqvist n’a jamais été chassé d’un match en saison régulière en raison de ses mauvaises performances (il a quitté une rencontre à Edmonton en octobre à cause de crampes) et ses coéquipiers savent qu’ils peuvent compter sur lui pour réaliser le gros arrêt, particulièrement dans un septième match.

« Il y a tant de choses à dire sur Henrik, mais à mon avis, c’est le meilleur gardien de but de la ligue », a déclaré l’attaquant des Rangers Derek Stepan. « Bien entendu, je ne suis pas objectif, mais il fait tellement de gros arrêts et il travaille si fort. C’est difficile de le déjouer même quand la voie est libre. Si on commet une bévue devant lui, il se surpasse pour réaliser l’arrêt. Ça nous facilite la tâche lorsqu’il est devant le filet. »

Lundqvist était devant la cage des siens lors du septième match contre les Sénateurs. Il a effectué 26 arrêts dans un gain de 2-1. Il a bloqué 9 lancers dans les 20 dernières minutes de jeu et il a frustré Milan Michalek à deux reprises pour préserver l’avance des siens et pour confirmer la victoire des Rangers.

Samedi contre les Capitals, il s’attend à revivre la même chose que lors de l’ultime rencontre face aux Sénateurs.

« Je vivrai des émotions semblables demain, a admis Lundqvist. On oublie complètement les six premiers matchs. C’était une autre histoire hier, car j’étais encore déçu du résultat du sixième match. Aujourd’hui, je pense de plus en plus à demain. Donc, tout ce qui s’est passé avant ne signifie plus rien.

« C’est primordial de bien gérer ses émotions. C’est une partie importante pour tout le monde, alors nous sommes fébriles. Il faut garder notre calme et prendre les bonnes décisions aux moments critiques. Il faut éviter d’en faire trop quand on joue sous pression, surtout lorsqu’on est gonflé à bloc comme on l’est. »

Suivez Dave Lozo sur Twitter : @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook