Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Le nouveau style des Capitals apporte plus de profondeur derrière Backstrom

jeudi 2012-05-10 / 17:27 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le nouveau style des Capitals apporte plus de profondeur derrière Backstrom

ARLINGTON, Virginie – Au cours des dernières années, les Capitals de Washington ont été considérés comme de sérieux prétendants à la Coupe Stanley. S’ils avaient une faiblesse récurrente, c’était le manque de profondeur au poste de centre derrière Nicklas Backstrom.

Les Capitals ont donné en vain des essais à plusieurs joueurs pour combler cette faiblesse. Au début des présentes séries éliminatoires, les Capitals n’étaient pas considérés comme de sérieux aspirants à la Coupe Stanley, mais ils se retrouvent à une seule victoire de la finale de l’Association de l’Est.

Même si le directeur général, George McPhee, n’a pas déniché le joueur de centre no 2 qui pourrait apporter une certaine production offensive derrière Backstrom, un nouvel entraîneur en chef et un nouveau style de jeu ont comblé jusqu’à un certain point ce besoin.

Les joueurs utilisés au poste de centre depuis le début des séries éliminatoires s’adaptent parfaitement à l’idéologie de Dale Hunter, et cette position qui était l’une des faiblesses de l’équipe est devenue l’une de leurs forces.

« Pour connaître du succès, tu dois avoir une ligne de centre très forte et avoir des joueurs d’un certain gabarit à cette position, a dit Brooks Laich. À titre de joueur de centre tu as de grandes responsabilités. Tu dois être responsable de ta défense, tout en étant efficace en échec-avant. De plus, tu dois supporter tes coéquipiers. »

Quand les Capitals étaient à leur apogée, Laich jouait à l’aile gauche au sein du deuxième trio, mais celui qui évoluait entre lui et l’ailier droit Alexander Semin changeait au gré des circonstances.

Afin de remplir ce rôle, McPhee a effectué des échanges pour obtenir Sergei Fedorov, Brendan Morrison, Éric Bélanger et Jason Arnott. Seul Fedorov a connu un certain succès.

Après tous ces échecs, les Capitals ont regardé à l’interne pour trouver la solution. Tomas Fleischmann, Marcus Johansson, Mathieu Perreault et Laich ont tous passé des auditions pour le poste.

Finalement, Laich s’est imposé et il occupe le poste de centre au sein du premier trio aux côtés d’Alex Ovechkin, alors que Backstrom joue en compagnie de Semin sur la deuxième ligne.

Le remplacement de Bruce Boudreau par Dale Hunter a amené une nouvelle philosophie. Les Capitals ne recherchent plus le joueur de centre qui pourrait former un duo explosif avec Semin.

Laich apporte une bonne combinaison de robustesse avec une certaine production offensive tout en étant conscient de sa défense. Son gros physique est aussi un atout, ce que ne pouvaient apporter les Fleischmann, Johansson et Perreault.

Les joueurs de soutien derrière Backstrom et Laich ont aussi trouvé leur rôle.

Au cours des dernières années, les Capitals se fiaient sur David Steckel et Boyd Gordon pour remporter les mises en jeu importantes et écouler le temps pendant les désavantages numériques.

Steckel a été échangé à la date limite l’année dernière, alors que Gordon a quitté en profitant de son autonomie l’été passé.

Jay Beagle et Matt Hendricks les ont remplacés. Ils jouent au sein du même trio, comme Steckel et Gordon le faisaient souvent, mais Hunter a plus souvent recours à leurs services que le faisait Boudreau avec Steckel et Gordon.

Beagle et Hendricks affrontent le meilleur trio adverse et leur brio a coïncidé avec les succès de l’équipe en fin de saison et en séries éliminatoires.

« Hendricks est un de ces joueurs que tu peux placer à n’importe quelle position et qui va connaître du succès, a dit Hunter. Il travaille tellement fort qu’il est difficile de l’affronter. Personne ne veut jouer contre lui, car il ne laisse pas beaucoup d’espace à ses adversaires. Il est robuste sans occuper de pénalités. »

Les Capitals ne semblent pas avoir seulement réglé leur problème au centre, ils jouissent maintenant d’une profondeur pour faire face à l’adversité quand les besoins se font sentir.

Backstrom a été suspendu pour un match dans la première ronde contre les Bruins de Boston, mais Perreault l’a remplacé sur le deuxième trio et les Capitals l’ont emporté.

Beagle a raté le sixième match contre les Rangers de New York, mercredi, mais Hendricks a assumé le poids de ses responsabilités avec Jeff Halpern, qui en était à son premier match éliminatoire, et les Capitals ont une fois de plus gagné sans l’un de leurs trois premiers joueurs de centre.

Les Bruins avaient beaucoup de profondeur au centre avec Patrice Bergeron, David Krejci, Chris Kelly et Gregory Campbell. Pour ce qui est des Rangers, ils peuvent compter sur Brad Richards, Derek Stepan et Brian Boyle, mais ils sont privés des services de Brandon Dubinsky qui est blessé.

Et dans aucune des deux premières séries, les Capitals ont été dominés sur la ligne du centre. Et c’est l’une des principales raisons pour laquelle ils pourraient accéder à la finale d’association pour la première fois depuis 1998.

« Nicky joue très bien, il contrôle bien la rondelle et il est un élément important dans un match, a vanté Laich. Beagle a aussi démontré qu’il était un joueur de la LNH et un joueur de qualité de la LNH. Jeff Halpern a déjà été capitaine ici. Nous avons des joueurs de centre qui jouent présentement à l’aile. Matt Hendricks était un joueur de centre avant d’arriver ici, tout comme Marcus Johansson.

« Quand tu as tant de joueurs comme eux au sein de ta formation, tu as une meilleure équipe car ils peuvent s’adapter facilement à une autre position. Ça ajoute une responsabilité défensive que le poste de centre apporte. »

 

La LNH sur Facebook