Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Des mauvaises pénalités prises dans des moments importants ont coulé les Blues

dimanche 2012-05-06 / 21:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Des mauvaises pénalités prises dans des moments importants ont coulé les Blues

LOS ANGELES – Alors que la poursuite de la saison était à l’enjeu, le capitaine des Blues de St. Louis, David Backes, a estimé que l’équipe avait disputé son meilleur match de la série, dimanche après-midi.

Malgré tout, cela n’a pas suffi pour éviter l’élimination des Blues face aux Kings de Los Angeles, qui ont complété le balayage en l’emportant par le compte de 3-1 et ainsi passer en finale d’Association de l’Ouest.

Tout au long de la série, les Blues ont été aux prises avec divers problèmes : les blessures, un jeu de puissance inefficace en plus de jouer du hockey de rattrapage constamment. Leur plus gros problème, lors du quatrième affrontement, est le même qui a miné l’équipe plus tôt dans la série : les mauvaises pénalités prises dans des moments importants et à des endroits précis sur la patinoire.

« Lorsque les émotions atteignaient leur sommet, à mesure que les matchs avançaient – nous sommes encore en processus d’apprentissage – je crois qu’on a manqué de discipline individuellement », a expliqué Ken Hitchcock, pilote des Blues. « L’intensité était beaucoup plus élevée que lors de la première ronde. Ce petit avantage intangible est une aptitude qu’il faut apprendre à développer, nous ne l’avions pas. Nous avons écopé de pénalités à de mauvais moments. Nous nous sommes laissés dominer émotionnellement et nous ne sommes pas parvenus à les arrêter lorsqu’il fallait le faire. C’est ce qu’arrivent à accomplir les équipes expérimentées.

« Il faut croire qu’on doit absolument passer à travers ce genre de choses pour comprendre. On peut en parler, on peut mettre en garde tant qu’on veut, mais c’est tout de même ce qui est arrivé. »

Chris Stewart a écopé d’une pénalité pour avoir fait trébucher à 2:06 du début de la rencontre, derrière le but des Kings. Los Angeles n’a pas marqué lors de l’avantage numérique, mais l’équipe a inscrit un but 30 secondes après la sortie du cachot de Stewart. Les Kings ont profité du momentum créé par ce jeu durant la majorité du premier engagement.

Menés 2-1, les Blues ont obtenu une opportunité en avantage numérique lors de la deuxième période, mais Backes a annulé ce jeu de puissance en étant chassé à peine 10 secondes plus tard pour un coup de coude alors qu’il se trouvait en zone offensive. Alors que les Kings écopaient d’une pénalité à retardement, Matt D’Agostini a donné de la bande au défenseur Alec Martinez, au moment où ce dernier allait toucher au disque pour l’arrêt du jeu, annulant encore une fois un avantage numérique aux siens.

La dernière pénalité décernée aux Blues est survenue à huit minutes du troisième tiers, alors que St. Louis cherchait désespérément à marquer le but égalisateur. Scott Nichol a été chassé une deuxième fois dans la match, pour un bâton porté trop élevé. Non seulement ce dernier a été puni pour quatre minutes, mais la pénalité a été appelée dans le fond du territoire des Kings, très loin du filet des Blues.

« Je crois que… je ne sais pas, c’est difficile à prendre en ce moment », a lancé l’attaquant des Blues, Alex Steen. « Pour être honnête, je n’en sais rien. Je crois que certains jeux auraient pu être appelés d’un côté ou de l’autre. De toute évidence, nous avons tué notre momentum. Pour tout dire, ce n’est pas uniquement à cause des pénalités, nous n’avons pas joué selon nos standards. »

Hitchcock ajoute : « L’histoire de cette série est la discipline individuelle des joueurs, au moment où l’émotion était à son comble. Je suis là depuis un bon moment, il vous faut apprendre de ces choses pour pouvoir aller de l’avant. Il faut le vivre, connaître ce que l’on ressent après coup, pour que ces choses n’arrivent plus. Si vous regardez les matchs numéro 1, 2 et 4, nous avons écopé de plusieurs pénalités qui ont annulé des jeux de puissance en notre faveur ou qui ont donné le momentum à l’adversaire. »

 

La LNH sur Facebook