Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Devils ne peuvent se permettre d'être trop confiants à l'aube du match no 3

mercredi 2012-05-02 / 19:06 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

NEWARK, New Jersey - Après que Philadelphie eut sorti Pittsburgh de la première ronde des séries élimnatoires, on a eu l'impression que les Flyers allaient être l'équipe à battre dans l'Est.

De la profondeur. Du coeur. De la détermination. Nommez-les.

Éliminer le New Jersey au deuxième tour semblait donc être un acquis, d'autant plus que les Devils ont eu besoin de sept matchs — dont deux prolongations lors du tout dernier — pour envoyer les Panthers de la Floride en vacances.

Eh bien il est peut-être temps de reconsidérer cette impression, puisqu'à l'aube de la troisième rencontre de jeudi au Prudential Center, la série est égale 1-1.

Les Devils n'ont pas seulement démontré qu'ils pouvaient tenir tête aux Flyers en leur soutirant une victoire à Philadelphie; ils pourraient facilement mener la série 2-0. Ils ont perdu le match no 1 4-3 en prolongation, et ont dominé le suivant 4-1, mardi, même sans les services de leur meilleur pointeur en saison régulière, Ilya Kovalchuk.

«Je crois qu'il y a une pression qui vient avec le fait d'être les favoris dans une série, a mentionné l'entraîneur des Devils, Peter DeBoer. On l'a senti dans notre série face aux Panthers, et il n'y a aucun doute qu'en ce moment elle est sur les épaules des Flyers. Ce n'est pas évident de jouer avec cette pression, quand on s'attend à ce que non seulement tu gagnes, mais que tu gagnes de façon convaincante.»

Les Devils ont clairement malmené les Flyers dans leur gain de 4-1 lors du match no 2. Ils ont dominé Philadelphie 35-20 au chapitre des lancers, et seule l'excellente performance du gardien Ilya Bryzgalov a permis à l'équipe locale de s'accrocher à une avance de 1-0 après deux périodes.

Mais les Devils ont ouvert la machine avec quatre buts consécutifs au troisième tiers, et seront de retour au New Jersey avec une confiance à son paroxysme.

Vainqueur de trois coupes Stanley avec les Devils, le gardien Martin Brodeur croit cependant qu'il n'y a pas lieu de s'énerver. Après tout, c'est ça le hockey des séries.

«On ne peut pas être trop contents après une victoire, a déclaré le Québécois. Tout le monde a toujours tendance à s'énerver pour rien, mais il faut faire attention. Quand on est trop confiants, on est porté à se relâcher un peu. On ne peut pas se permettre de tomber dans le piège. On a bien joué [mardi], mais on s'attend à ce que les Flyers connaissent une bien meilleure performance demain (jeudi).»

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook