Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette: Le DG du Canadien de retour dans le vrai monde

mercredi 2012-05-02 / 17:51 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette: Le DG du Canadien de retour dans le vrai monde

Est-ce vraiment la fin du régime des faces de carême au Centre Bell ?

Telle a été ma première réflexion lorsque j'ai appris que Marc Bergevin avait été déclaré grand vainqueur de la version Star Académie du Canadien.

Le suspense est donc terminé. Bergevin, un Montréalais, a obtenu la bénédiction de Serge Savard et de Geoff Molson et il devient le nouveau DG du Canadien.

Bergevin, au premier coup d'oeil, réunit tous les critères requis; il est parfaitement bilingue et il a fait ses classes comme recruteur, directeur du personnel, adjoint à l'entraineur et aussi comme adjoint au DG des Blackhawks de Chicago, gagnants de la Coupe Stanley il n'y a pas si longtemps.

Et autre atout important aux yeux de Savard: il a joué dans la Ligue nationale pendant 20 ans. Et, parole de Savard, il n'y a rien comme un ancien joueur pour en comprendre un autre, encore actif ou non.

« Nous étions à la recherche d'un homme qui possède des qualités de leader et de communicateur, a souligné Geoff Molson. Cette personne, nous l'avons trouvée en Marc Bergevin. Nous avons eu plusieurs entrevues en profondeur avec lui. Et d'une fois à l'autre, nous étions de plus en plus convaincus que c'était la bonne personne. Sa nomination se veut la première étape visant à créer une culture gagnante à Montréal. »

Cela dit, Bergevin, préféré à près d'une vingtaine de candidats, n'est ni le sauveur, ni la réincarnation de Sam Pollock.

Il est simplement un homme qualifié pour relever le défi le plus exaltant de la LNH, défi qui consiste à ranimer l'une des concessions sportives les plus prestigieuses de la planète.

Il est, notamment, considéré comme un bon évaluateur de talent. Ça tombe pile car le Canadien, surtout au cours des dernières années, a souvent surévalué ses effectifs.

Mais attendons un peu avant de sonner les trompettes. Quand Bob Gainey a débarqué à Montréal, il y a quelques années, ils ont été plusieurs à voir en lui le sauveur tant attendu. Le sauveur n'a pas marché sur les eaux. Il a plutôt coulé comme une roche.

Bergevin, même s'il affirme que l'équipe repose déjà sur une solide fondation, aura besoin de temps.

D'un peu de chance aussi.

Ça va faire du bien 

On le dit futé, allumé, bien informé et doté d'un bon sens de l'humour. Un gars capable d'être drôle chez le Canadien? Ça va faire du bien.

En conférence de presse, mercredi, Bergevin, visiblement nerveux, lui qui affronté plus de journalistes en une journée que durant toute sa carrière comme joueur, a parlé avec son cœur. Tantôt ému, tantôt amusant, il n'a pas essayé de masquer les sentiments, qui l'habitaient. Il avait l'air d'un gars du peuple.

Au cours des dernières années, Gainey et ensuite Pierre Gauthier nous ont habitués à des faces de carême dans la victoire comme dans la misère. Comme si le poste de dg à Montréal était comparable au supplice de la goutte d'eau.

Ce n'est peut-être pas le poste le plus rigolo en ville certains jours, mais ce n'est pas non plus une condamnation aux travaux forcés.

L'arrivée de Bergevin, souhaitons-le, aura l'effet d'un vent de fraîcheur sur l’organisation.

Un plus grand nombre de dépisteurs au Québec (st)

Entre autres choses, Bergevin a fait allusion à l'importance de ne pas échapper les meilleurs espoirs québécois comme ce fut souvent le cas dans le passé.

« J'ai constaté que nous avions un seul dépisteur au Québec, a noté le nouveau patron du tricolore. Nous en aurons plus qu'un, l'an prochain ... »

Une bien bonne nouvelle s'il en est une!

En attendant, Bergevin, même s'il a encore tout à prouver, a déjà fait la preuve qu'il sera un meilleur communicateur que ses prédécesseurs, Bob Gainey et Pierre Gauthier, qui s'étaient ni plus ni moins retranchés du reste du monde.

Gainey et Gauthier habitaient Mars. Or, le temps d'une conférence de presse, mercredi, le DG du Canadien est revenu parmi le vrai monde.

 

La LNH sur Facebook