Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Cinq défis pour le nouveau DG du Canadien, Marc Bergevin

mercredi 2012-05-02 / 13:32 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

MONTRÉAL – Marc Bergevin hérite d’une équipe qui a terminé au 28e rang du classement général. C’est dire que beaucoup d’ouvrage l’attend.

Il y en aura d’autres, mais voici cinq des principaux défis qu’aura à relever le 17e directeur général de l’histoire du Canadien.

 

1. Choisir un entraîneur

Randy Cunneyworth a été déjà remercié par Bergevin. Idéalement le nouveau directeur général voudra trouver un entraîneur bilingue avec de l’expérience de la LNH et une tradition victorieuse, quelqu’un comme Marc Crawford, actuellement analyste à TSN, ou Bob Hartley, qui vient de mener les Lions de Zurich au championnat de la première ligue suisse. Les partisans mettront beaucoup de pression pour faire engager Patrick Roy, entraîneur, directeur général et propriétaire des Remparts de Québec dans la LHJMQ, mais sa seule expérience dans la LNH est celle de gardien de but.

 

2. Assurer ses fondations

Le gardien Carey Price et le défenseur P.K. Subban sont deux jeunes piliers à la recherche de nouveaux contrats. Price a droit à l’arbitrage salarial et pourra devenir complètement autonome dans deux ans selon les règlements actuels du contrat collectif de travail. Il a clairement fait savoir qu’il souhaite rester à Montréal, mais s’assurer ses services pour plusieurs années coûtera beaucoup d’argent et Bergevin devra établir sa juste valeur. Subban n’est pas admissible à l’arbitrage et devra attendre plus longtemps avant d’obtenir le statut de joueur autonome, mais son prochain contrat pourrait néanmoins coûter cher. Bergevin pourrait cependant lui offrir un contrat d’un ou deux ans en attendant de voir ce qui va se passer.

 

3. Gérer le plafond salarial

Les performances du joueur le mieux payé ont pour le moins laissé à désirer ces dernières années. Scott Gomez, qui comptera encore pour 7,36 millions $ de la masse salariale au cours des deux prochaines saisons, totalise neuf buts et 49 points en 118 matchs en deux ans. Bergevin devra décider s’il vaut mieux racheter son contrat, ou encore tenter de l’échanger ou l’envoyer dans la Ligue américaine. Dans le premier cas, son contrat compterait tout de même pour 3,5 millions $ de la masse salariale en 2012-13, 4,5 millions $ en 2013-14 et 1,67 million $ à chacune des deux années suivantes. Comptant Gomez, le Canadien est déjà engagé pour 45,8 millions $ à l’endroit de 15 joueurs pour la saison prochaine et c’est sans compter les nouveaux contrats de Price, Subban, Lars Eller et Alexei Emelin qui vont s’ajouter. Ca laisse très peu d’argent pour le marché des joueurs autonomes.

  

4. Préparer le repêchage

Le Canadien aura le troisième choix au repêchage de juin, le plus élevé depuis la sélection de Doug Wickenheiser au premier rang en 1980 et seulement sa troisième sélection parmi les cinq premiers depuis. Le directeur du recrutement Trevor Timmins a généralement eu toute la latitude voulue, mais le riche passé de Bergevin comme dépisteur, même si ce fut beaucoup au niveau professionnel, pourrait l’amener à s’impliquer davantage, surtout que son premier repêchage sera spécialement important pour l’avenir de la concession.

 

5. Convaincre les partisans

Bergevin a beau avoir largement fait ses preuves, il demeure relativement inconnu pour une bonne partie des partisans du Canadien. En Pierre Gauthier, il remplace un directeur général qui n’aimait pas parler aux médias et rejoignait donc très peu ces partisans. Le propriétaire Geoff Molson a d’ailleurs déclaré publiquement que le successeur de Gauthier devrait être un bon communicateur. Bergevin aura donc aussi du travail à faire au niveau des relations publiques.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
Montréal mène la série 3-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 2-0
 

La LNH sur Facebook