Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Ovechkin pas heureux de son temps d'utilisation, mais l'accepte pour l'équipe

mardi 2012-04-24 / 16:56 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Ovechkin pas heureux de son temps d'utilisation, mais l'accepte pour l'équipe

ARLINGTON, États-Unis - Finalement, Alexander Ovechkin n'est pas très heureux de son utilisation au cours des présentes séries.

Moins d'une semaine après avoir déclaré que ça ne le dérangeait pas de se retrouver au banc pour de longues séquences pendant la série que les Capitals de Washington disputent aux Bruins de Boston, Ovechkin a quelque peu changé d'avis, admettant qu'il est fâché quand il n'est pas sur la patinoire.

Mais Ovehckin, qui touche près de 10 millions $ US pour être le capitaine des Caps et leur meilleur marqueur, a ajouté qu'il n'a pas vraiment son mot à dire.

«Bien sûr, parfois c'est fâchant de ne pas jouer beaucoup, a dit Ovechkin après l'entraînement de mardi. Mais si c'est bon pour l'équipe, vous devez avaler la pilule.»

Les 15 minutes et 34 secondes qu'a jouées Ovechkin lors du cinquième match constituent son plus bas total en séries. Tout ça après que l'entraîneur-chef des Capitals, Dale Hunter, l'ait cloué au banc pour 13:45 des 14 dernières minutes du quatrième match.

Vingt-quatre heures après le match no 4, Ovechkin a déclaré: «ça n'a pas d'importance le nombre de minutes que je joue. Bien sûr que je veux être sur la glace, mais c'est sa décision», en référence à Hunter.

Quand on lui a demandé si son rôle a changé sous Hunter, Ovechkin a ri et a répondu: «mon rôle est toujours de marquer des buts. Mais parfois, dans certaines situations, il met des gars différents sur la glace. Si on gagne, on gagne. Si on doit perdre, on perdra».

Hunter a quant à lui indiqué que les circonstances de la rencontre — dont le pointage et les joueurs utilisés par les Bruins — dictent son utilisation d'Ovechkin.

«Il est une part importante de cette équipe. (...) Mais vous avez besoin de toute l'équipe. Dans un match comme celui de mercredi, vous avez besoin de vos quatre trios, des six défenseurs et de votre gardien. En séries, c'est toujours des gars qu'on n'attend pas qui marquent les gros buts.»

Ovechkin n'est pas nécessairement reconnu pour aider son équipe à protéger une avance, comme l'exige le type de hockey défensif que prônent maintenant les Capitals après plusieurs années de va-tout offensif... et d'exclusions rapides en séries.

Les Caps veulent Ovechkin sur la glace quand ils tirent de l'arrière, espérant qu'il produise de la façon dont il l'a fait lors du sixième match, quand son but a permis aux siens de faire 3-3, avant que Boston ne gagne finalement en prolongation.

Mais quand ils mènent? Hunter préfère y aller avec des joueurs plus enclins à bloquer des lancers ou causer des revirements.

«Il a toujours été un joueur d'équipe. Il comprend que, même s'il est notre meilleur joueur, celui vers qui on se tourne quand on a besoin d'un but, il y a des moments où ce sont d'autres joueurs qui doivent être utilisés afin de faire le travail qui doit être fait pour qu'il vienne fermer les livres ensuite, a expliqué le défenseur Karl Alzner. Il comprend maintenant exactement pourquoi il se trouve sur la glace en des moments bien précis. Ce n'est pas une surprise pour moi ou les autres joueurs.»

Les deux équipes disputeront le septième et ultime match mercredi, à Boston. Ovechkin mène les Caps avec deux buts et trois aides jusqu'ici.

 

La LNH sur Facebook