SHARE
Partagez avec vos amis


Brian Campbell, Jordan Eberle et Matt Moulson sont les finalistes pour le Lady Byng

lundi 2012-04-23 / 11:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Brian Campbell, Jordan Eberle et Matt Moulson sont les finalistes pour le Lady Byng

Un des plus vieux dictons au hockey dit qu’on ne peut pas marquer de buts à partir du banc des pénalités.

Au cours de la saison 2011-2012, trois joueurs ont particulièrement suivi les conseils de cet adage. Le défenseur Brian Campbell des Panthers de la Floride, l’ailier droit Jordan Eberle des Oilers d’Edmonton et l’ailier gauche Matt Moulson des Islanders de New York ont connu des saisons du tonnerre en attaque, tout en restant loin du banc des punitions. Pour cette raison, ces trois joueurs ont été nommés finalistes pour l’obtention du trophée Lady Byng.

Chaque année, cet honneur est remis au joueur considéré comme ayant le meilleur esprit sportif tout en conservant des performances remarquables sur la patinoire. Les finalistes ont été sélectionnés selon un scrutin tenu par l'Association des journalistes de hockey professionel et le gagnant sera annoncé le 20 juin, lors de la soirée de remise des trophées de la LNH, qui sera tenue au Encore Theater dans l'hôtel Wynn de Las Vegas.

Campbell a joué les 82 matchs des siens en saison régulière et a terminé au second rang des meilleurs pointeurs chez les défenseurs du circuit, amassant 53 points, dont 49 passes.

Campbell ne s’est retrouvé au banc des pénalités qu’à trois reprises. Il n’a pas visité le cachot au cours des 25 derniers matchs des siens. Sa dernière pénalité en saison régulière remonte au 17 février, un coup de bâton, contre les Capitals de Washington.

S’il devait l’emporter, Campbell deviendrait le troisième défenseur à mettre la main sur le trophée dans l’histoire, le premier depuis Red Kelly, lors de la saison 1953-54.

À sa deuxième campagne dans la LNH, Eberle a amassé seulement 10 minutes de pénalités, contrairement à 22 lors de la saison précédente. Ce temps supplémentaire passé sur la patinoire plutôt qu’au cachot lui a permis de récolter des sommets offensifs en termes de buts (34), de passes (42) et de points (76); il a également marqué 10 buts en avantage numérique.

Il a espacé 31 rencontres sans visiter le banc des pénalités en fin de saison, étant puni pour coup de bâton le 31 janvier dernier et pour obstruction le 7 avril, lors du tout dernier match de la saison.

Sur les 30 joueurs qui ont marqué au moins 30 buts, Eberle est l’un des deux seuls à avoir amassé 10 minutes de pénalité ou moins. L’autre joueur est Moulson, qui n’a écopé que de trois pénalités mineures.

Moulson a écopé d’une double mineure pour un coup de bâton contre les Flames de Calgary, le 29 décembre, et a terminé la saison (47 rencontres) sans être pénalisé une seule fois. Il a enregistré des sommets en carrière avec 36 buts (10e dans la LNH), 33 passes et 69 points.

Avec six minutes de pénalité au total, il devient le premier joueur depuis Paul Kariya en 1996-97 à inscrire au moins 30 buts et à récolter moins de 10 minutes de pénalité.

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook