Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Jarret Stoll joue les héros pour les Kings, qui envoient les Canucks en vacances

dimanche 2012-04-22 / 23:54 / LNH.com - Nouvelles

Par Kevin Woodley - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Jarret Stoll joue les héros pour les Kings, qui envoient les Canucks en vacances


VANCOUVER - Jonathan Quick a pu garder les Kings de Los Angeles en vie et Jarret Stoll a mis fin à la saison des Canucks de Vancouver en prolongation.

Stoll a marqué à 4:27 à la suite d’un revirement causé par le défenseur Dam Hamhuis en tentant de sortir de son territoire. Stoll s’est avancé à deux contre un et a déjoué Cory Schneider d’un lancer du poignet dans la partie supérieure du filet, du côté du bâton du gardien. Les Kings l’ont emporté 2-1 et éliminé les finalistes de la dernière Coupe Stanley en cinq matchs.

« C'est spécial, a déclaré Stoll. Nous sommes tous fiers, l'équipe, les joueurs, le personnel d'entraîneurs. Les Canucks sont une bonne équipe, ça n'a pas été facile de les battre. »

Quick s’est surtout surpassé en fin de deuxième période, arrêtant Jannik Hansen à trois contre un puis Daniel Sedin en échappée, et Brad Richardson a marqué le but égalisateur à 3:21 de la troisième. Ce dernier en était à son deuxième match après avoir subi une appendicectomie à la veille du début des séries.

Les Kings ont pu effectuer une remontée aux dépens d’une équipe qui montrait une fiche de 32-1-2 quand elle détenait l’avance après 40 minutes de jeu en saison régulière. Ils ont ainsi remporté une première série éliminatoire depuis 2001 tout en devenant seulement la 10e équipe de huitième position à éliminer les détenteurs du premier rang depuis que la présente formule est en vigueur, soit en 1994, la sixième à sortir les meneurs au classement général de la LNH en première ronde.

Ils ont réussi l’exploit en gagnant les trois matchs à Vancouver et ils se mesureront aux Blues de St. Louis en deuxième ronde.

« Il faut donner crédit aux Kings », a rappelé l'entraîneur-chef des Canucks, Alain Vigneault. « Ils ont joué une superbe série, ils ont été des adversaires de taille, ils ont joué du bon hockey, ont fait des bons jeux sur la glace et en bout de ligne, ils méritaient la victoire. »

Quant aux Canucks, ils étaient éliminés en première ronde pour la première fois depuis 2004, et ce après avoir disputé un septième match de la finale de la Coupe Stanley il y a un an et remporté le trophée du Président en 2011-12.

« Honnêtement, ça ne change rien de perdre lors du septième match de la finale ou en cinq lors du premier tour, dans les deux cas, c'est très décevant, a admis Daniel Sedin. Nous voulons gagner à chaque année. C'est difficile quand tu es éliminé. »

Henrik Sedin a marqué le seul but des siens pendant un avantage numérique avec un peu moins de six minutes à jouer en première période, complétant une passe de son frère Daniel pour loger la rondelle dans un filet désert. Blanchis en 14 avantages numériques pendant que Daniel soignait une commotion cérébrale, les Canucks auront marqué trois buts en sept occasions après son retour au jeu lors de l’affrontement précédent.

Les Kings, eux, ont été blanchis en trois avantages numériques et à leurs 16 derniers. Ils n’ont même dirigé aucun tir au filet la dernière fois qu’ils ont eu l’avantage d’un joueur avant le but égalisateur de Richardson en début de troisième période.

Le match a offert un beau duel de gardiens, Quick repoussant 26 rondelles, contre 35 pour Schneider, qui disputait un troisième match en remplacement de Roberto Luongo. Il a arrêté Anze Kopitar en échappée à la toute fin de la première période et effectué plusieurs autres gros arrêts en deuxième.

Le défenseur Drew Doughty a fait le gros du travail pour le but de Richardson. Il s’est avancé profondément en territoire ennemi avant de faire une feinte qui a forcé Schneider à se compromettre avant de remettre la rondelle devant le filet où Richardson, un joueur de quatrième trio, a eu le meilleur sur trois joueurs des Canucks.

Le même Richardson a plus tard frappé le poteau à la droite de Schneider et les deux gardiens ont eu à faire de gros arrêts en fin de troisième période, Schneider devant Stoll et Trevor Lewis en échappée à deux contre un, Quick en saisissant de sa mitaine un tir de Chris Tanev.

« De mettre fin à la série, pour moi personnellement et quelques-uns d'entre nous qui n'avons jamais fait ça, c'est une sensation extraordinaire », a mentionné Quick.

La Presse Canadienne a contribué à cet article

 

La LNH sur Facebook