Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Capitals sont dans la position familière de devoir remplacer Backstrom

jeudi 2012-04-19 / 11:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Capitals sont dans la position familière de devoir remplacer Backstrom

ARLINGTON, Virginie – Si Alex Ovechkin est le cœur des Capitals de Washington, Nicklas Backstrom en est l’âme.

Le jeu d’Ovechkin est fait de hargne et de collisions à toute vitesse, tandis que celui de Backstrom est plus une affaire de finesse. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas un féroce compétiteur et pour la première fois de sa carrière, il vient de se laisser emporter par ses émotions.

Comme il devra rater le quatrième match de la série contre les Bruins de Boston jeudi (19h30 HE; RDS, CBC) en raison d’une suspension, les Capitals, en déficit 2-1 dans la série, se retrouveront dans la position peu enviable mais devenue familière de devoir remporter un match important sans leur meilleur joueur de centre et fabricant de jeux.

« Il nous faudra évidemment apporter quelques modifications mais il s’agira simplement de garder les choses simples et de jouer de façon intelligente, a déclaré Joel Ward. C’est le joueur auquel on s’en remet, mais ce n’est que pour un match et on a dû se débrouiller sans lui pendant beaucoup plus longtemps. C’est à nous de jouer en équipe et limiter les erreurs. »

De renchérir Ovechkin: « C’est notre leader et un joueur dominant, mais face à cette situation nous devrons nous resserrer et jouer l’un pour l’autre. »

Dans une série où peu de buts ont été marqués, les Capitals devront se tirer d’affaire sans leur attaquant le plus constant. Backstrom a amassé 44 points en 42 matchs de la saison régulière et deux autres (1-1) en trois matchs éliminatoires.

Il a été déplacé dans un deuxième trio face aux Bruins, mais c’est uniquement pour éviter que les deux meilleurs attaquants de Dale Hunter se retrouvent face aux deux meilleurs défenseurs des Bruins en même temps.

« On doit garder les choses simples, a redit Troy Brouwer. Nicky contrôle le jeu quand il a la rondelle. Il voit bien ce qui se passe sur la glace. Sans un joueur comme lui, il faut trouver une autre façon de garder possession de la rondelle. Nous ne devons pas la lancer n’importe où. Il faut compenser son absence. »

Backstrom n’avait raté que cinq matchs à ses quatre premières saisons et il a pris part aux séries de la saison dernière en dépit d’une fracture à un pouce. Il a raté 40 matchs en 2011-12 en raison d’une commotion cérébrale, résultat d’un coup de coude à la tête de Rene Bourque, qui jouait à ce moment à Calgary.

L’attaque des Capitals n’a pas été la même, privée de cet habile passeur, et si Ovechkin est la figure dominante de cette concession, le manque de profondeur au centre a démontré que le Suédois de 24 ans était le joueur le plus indispensable.

Brooks Laich devrait de nouveau être le joueur de centre d’Ovechkin jeudi et c’est Marcus Johansson qui était à leur droite à l’entraînement mercredi. On compte sur Johansson et Mathieu Perreault pour remplir le mieux possible le rôle de Backstrom.

Perreault jouera à la place de ce dernier au centre d’Alexander Semin et Jason Chimera, un trio qui devra contribuer si Zdeno Chara, Dennis Seidenberg et Patrice Bergeron parviennent à contrôler Ovechkin.

« Nous ne pouvons pas remplacer Nicky mais des joueurs doivent hausser leur niveau de jeu et je suis un de ceux qui auront cette chance, a dit Perreault. Je vais probablement jouer avec Chimera et Semin, comme je l’ai fait pendant la plus grande partie de la deuxième moitié de saison, alors ce ne sera rien de nouveau pour moi.

« Chimera et moi avons beaucoup de vitesse et nous sommes bons pour transporter la rondelle profondément en territoire adverse et y travailler fort, tandis que Semin a le don de se libérer et il a tout un lancer. Il s’agira donc de lui remettre la rondelle. »

Backstrom est le joueur créatif en avantage numérique et en son absence, les Capitals ont apporté des modifications à l’entraînement après avoir eu recours à Ovechkin, Backstrom, Semin, Laich et Mike Green lors des trois premiers matchs de la série. C’est d’ailleurs le quintet le plus souvent utilisé depuis que les Capitals sont devenus une équipe de pointe en 2007-08.

Ovechkin et Green étaient toujours à la pointe mercredi, mais à l’avant on retrouvait Johansson, Perreault et Brouwer. Une deuxième unité était formée de John Carlson et Dennis Wideman à la pointe, avec Semin, Laich et Keith Aucoin, sans doute pour équilibrer les deux quintets.

« Ce ne sont pas de gros changements, je ne jouais pas avec Nikcy en avantage numérique depuis quelques matchs, a constaté Johansson. Je vais tenter de continuer de faire ce que j’ai toujours fait. Il va falloir trouver une façon de mettre la rondelle dans le filet en supériorité numérique. »

On compte beaucoup sur Perreault et Johansson, mais le temps serait bien choisi pour d’autres joueurs de créer un impact. Mike Knuble, pour un, devrait revenir dans la formation au sein d’un quatrième trio en compagnie de Ward et Aucoin. Le trio de Matt Hendricks, Jay Beagle et Brouwer devrait demeurer intact.

Jusqu’ici les troisième et quatrième trios des Bruins ont eu l’avantage, mais Knuble et Ward ont déjà connu du succès en séries et présentent un style semblable, basé sur le travail acharné.

« C’est une série serrée, a rappelé Ward. Obtenir un but de qui que ce soit est un élément positif. Il faut juste nous assurer de ne pas paniquer ou rien de semblable. »

Les Capitals sont venus à bout des champions de la Coupe Stanley à trois reprises sans les services de Backstrom cette saison et les trois premiers matchs de la série ont été décidés par un but. Dans chaque cas, la marque était égale après 58 minutes de jeu et deux matchs se sont rendus en prolongation.

Les Capitals ont prouvé qu’ils étaient de calibre pour les champions, mais ils devront le démontrer encore sans Backstrom lors du prochain match qui sera spécialement crucial pour eux.

« Je pense que tout le monde va se lever, a dit Johansson. Tout le monde a bien joué depuis le début de la série et tous font de leur mieux. On sait tous ce qui nous attend et je pense qu’on va donner tout ce qu’on a. »

 

La LNH sur Facebook