Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blues tiennent tête aux Sharks et l’emportent 4-3

mardi 2012-04-17 / 1:06 / LNH.com - Nouvelles

Par Eric Gilmore - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blues tiennent tête aux Sharks et l’emportent 4-3


SAN JOSE – Les Blues de Saint-Louis n’avaient accordé que trois buts en remportant les quatre matchs qu’ils ont disputés aux Sharks de San Jose cette saison.

Donc, quand Alexander Steen a porté la marque 4-1 lors d’un avantage numérique à la 59e  seconde de la troisième période, le résultat du troisième match du quart de finale de l’Association de l’Ouest semblait scellé.

Mais les Blues, l’équipe la plus pingre dans la LNH cette saison avec une moyenne de buts accordés de 1,9 but par match, ont eu besoin de tout leur petit change pour l’emporter 4-3 au HP Pavilion, lundi soir.

Les Blues mènent la série 2-1 et le quatrième match sera disputé jeudi soir, toujours au HP Pavilion (22 h 30; RDS, TSN).

Les Sharks ont attaqué en force et ils ont inscrit deux buts en fin de match pour mettre en doute la victoire des Blues.

Patrik Berglund, Andy McDonald et Jason Arnott ont marqué les autres buts des Blues et leur gardien Brian Elliott a effectué 26 arrêts.

Elliot a présenté une fiche de 2-0 avec un jeu blanc contre les Sharks durant la dernière saison. Il a remplacé Jaroslav Halak au début de la deuxième période lors de la deuxième rencontre disputée samedi quand le premier s’est blessé dans la victoire de 3-0.

Halak avait également conservé un dossier de 2-0 avec lui aussi un blanchissage contre les Sharks cette saison.

Le défenseur Brent Burns a marqué le premier but des Sharks lors d’une supériorité numérique à la première période. Un autre défenseur Colin White, qui en était à son premier match dans la série, a réduit l’écart 4-2 avec 3:02 à jouer à la troisième période, avant que Logan Couture ne marque avec 17 secondes à disputer.

Le gardien Antti Niemi, des Sharks, a concédé quatre buts sur 27 tirs.

Les Blues ont marqué trois buts en quatre avantages numériques contre les Sharks qui étaient classés au 29e rang de la ligue à court d’un joueur.

Les Blues ont d’ailleurs marqué au moins un but en supériorité numérique dans les trois premiers matchs et ils présentent une fiche de 5-en-13 depuis le début de la série.

Pour leur part, les Sharks n’ont profité que d’un seul de leurs quatre supériorités numériques et ils sont 2-en-11 depuis le début de la série.

Les deux équipes étaient à égalité 1-1 après s’être échangés des buts avec l’avantage d’un joueur lors de la première période.

Les Blues ont marqué deux buts sans riposte au deuxième engagement pour prendre l’avance 3-1.

McDonald a réussi son deuxième but des séries à 1:01 en poussant la rondelle dans un filet désert.

Le défenseur Carlo Colaiacovo, qui a amassé trois assistances, a tiré de la ligne bleue et la rondelle a dévié sur Berglund avant de tomber sur la palette de McDonald, qui n’a eu qu’à pousser la rondelle derrière Niemi.

Arnott a porté le score 3-1 lors d’un avantage numérique à 10:06. L’attaquant des Blues a saisi une belle passe transversale de McDonald et n’a donné aucune chance à Niemi.

Le gros défenseur des Sharks Douglas Murray était au banc des pénalités pour obstruction après avoir poussé le petit Scott Nichol, un ex-joueur des Sharks, contre le but de Niemi.

Steen a procuré une priorité de trois buts aux visiteurs avec le troisième but en avantage numérique de l’équipe. Il a décoché un puissant tir qui a battu Niemi lors d’une supériorité qui avait commencé à la fin de la deuxième période. L’attaquant Daniel Winnik avait été puni pour avoir donné de la bande contre Colaiacovo.

Les Blues ont présenté une fiche de 34-2-2 durant la saison régulière alors qu’ils menaient après 40 minutes de jeu.

Avec Elliott devant le filet, la victoire semblait dans le sac. Le gardien des Blues a dominé la LNH pour la moyenne de buts accordés (1,56), le pourcentage d’efficacité (94,0 pour cent) et il a terminé à égalité au deuxième rang pour le nombre de jeux blancs avec neuf.

Son pourcentage d’efficacité est le plus haut depuis que cette statistique est en vigueur (1982).

Malgré tout, les Blues ont eu des sueurs froides en fin de match.

Les Blues avaient pris une avance de 1-0 à 14:31 de la première période sur le but de Berglund lors de la pénalité pour bâton élevé à Tommy Wingels.

Le tir de Colaiacovo a touché le poteau droit et la rondelle a rebondi devant le but. Pendant que Niemi était à genoux à la gauche de son demi-cercle, aucun joueur des Sharks ne surveillait Berglund à la droite et ce dernier n’a eu qu’à pousser la rondelle derrière la ligne rouge pour son troisième but des présentes séries.

Les Sharks ont créé l’égalité à 16:45 quand Burns a marqué le premier but de sa carrière dans les séries éliminatoires à son 14e match du tournoi printanier. Burns a disputé ses 11 premiers matchs éliminatoires avec le Wild du Minnesota.

Le défenseur a débordé T.J. Oshie lors d’un avantage numérique et a déjoué Elliott avec un tir du revers.

Joe Thornton a amassé une aide sur le but de Burns, son premier point de la série. C’était d’ailleurs le premier point d’un membre du premier trio des Sharks composé de Thornton, Patrick Marleau et Joe Pavelski en trois matchs.

S’il y avait eu beaucoup de brasse camarade dans la victoire de 3-0 des Blues samedi, avec un total de 132 minutes de pénalités, dont 88 décernées en fin de match quand il y a eu trois bagarres, la troisième rencontre n’a pas donné lieu à des gestes disgracieux.

Les Blues n’avaient pas marqué trois buts en avantages numériques lors d’un même match cette saison.

 

La LNH sur Facebook