Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Alfredsson, Spezza et Michalek pourraient jouer ensemble plus souvent pour les Sénateurs

samedi 2012-04-14 / 11:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Alfredsson, Spezza et Michalek pourraient jouer ensemble plus souvent pour les Sénateurs
NEW YORK - Ne soyez pas surpris de voir le trio de Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Milan Michalek plus souvent sur la glace quand la série quart de finale de l'Association de l'Est entre les Sénateurs d'Ottawa et les Rangers de New York se poursuivra samedi à Madison Square Garden. Quand l'entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean avait besoin d'étincelles à l'offensive cette saison, il faisait appel à ses meilleurs attaquants pour mener la charge.

NEW YORK - Ne soyez pas surpris de voir le trio de Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Milan Michalek plus souvent sur la glace quand la série quart de finale de l'Association de l'Est entre les Sénateurs d'Ottawa et les Rangers de New York se poursuivra samedi à Madison Square Garden.

Quand l'entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean avait besoin d'étincelles à l'offensive cette saison, il faisait appel à ses meilleurs attaquants pour mener la charge.

« Ils apportent beaucoup d'expérience et c'est sans contredit un trio qui peut générer de l'attaque sur une base régulière », a indiqué MacLean après l'exercice de son équipe à Chelsea Piers, vendredi.

« Si on agit ainsi, il faudra modifier un peu les choses; on pourrait le faire pendant le match ou avant. Je n'ai pas encore décidé. »

Le capitaine Alfredsson, l'attaquant Chris Neil et le défenseur Erik Karlsson n'ont pas participé à l'exercice mais MacLean a indiqué que les trois joueurs avaient obtenu congé et qu'ils seront dans la formation samedi.

Lors de la défaite de 4-2 contre les Rangers dans le premier match de la série, Spezza a passé la majeure partie de la rencontre au centre de Colin Greening et Michalek. Alfreddson, lui, jouait avec Kyle Turris et l'ailier gauche Nick Foligno. MacLean a néanmoins regroupé Alfredsson, Spezza et Michalek au sein du même trio à quelques moments au cours du match dans le but de relancer l'attaque.

En plus d'avoir plus de mordant à l'attaque, MacLean s'attend aussi à ce que ses joueurs aient plus de robustesse.

« Je m'attendrais à voir encore plus de robustesse dans le deuxième match. L'aspect physique de notre jeu doit s'améliorer et nous le souhaitons », a dit MacLean.

Spezza a indiqué que les Sénateurs ont gardé la même routine lors d'un jour de congé, visionnant le vidéo et discutant de ce qu'ils pourraient faire pour améliorer leur jeu.

« On a fait du meilleur travail pour occuper le centre de la glace lors de la troisième période, ce qui a permis aux gars de foncer vers leur gardien et a fait en sorte tout simplement que ce soit plus difficile pour eux, a expliqué Spezza. Ils font tellement du bon travail pour bloquer les tirs et se serrer les coudes qu'il faut utiliser nos joueurs à la pointe pour agrandir un peu plus la surface de jeu. On a fait des choses vers la fin du match qui nous ont permis de marquer de deux buts.

« Je pense qu'une autre clé sera de contrôler notre anxiété avec la rondelle, a poursuivi Spezza. C'est facile de dire qu'il ne faut rien précipiter et prendre son temps, mais quand on est sur la glace, c'est excitant et énervant. Le fait d'avoir jouer un premier match est une bonne chose; je pense que nous serons un peu moins anxieux au fur et à mesure que la série se déroulera. »

Les Sénateurs ont signalé qu'ils avaient eu des défaillances à des moments critiques jeudi et c'est la raison pour laquelle ils ont perdu le premier match de la série à Madison Square Garden.

« Nous devons mieux jouer avec la rondelle, a indiqué le gardien Craig Anderson. Nous n'avons pas bien travaillé avec la rondelle et nous n'avons pas effectué de bons jeux. Les revirements coûtent toujours cher. »

Les Sénateurs ont commis huit revirements lors de leur défaite. Dans la deuxième moitié de la deuxième période, les Rangers ont dominé 8-2 au chapitre des tirs au but, et ils ont marqué deux buts contre aucun par les Sénateurs.

« Nous avons le sentiment que nous pouvons jouer avec eux, a souligné Spezza. Je pense que nous avons bien joué par moments mais on s'est éloigné de notre plan de match et ils ont pris le dessus. C'est ce qui fait qu'ils forment la meilleure équipe dans l'Est. ».

Les Rangers ont terminé au premier rang de leur association tandis que les Sénateurs ont pris le huitième rang.

« Ils ont probablement été plus constants mais nous demeurons optimistes, a révélé Spezza. On doit être préparé à perdre des matchs qu'il faut gagner en séries et réaliser qu'on ne gagnera pas tous les matchs. Nous sommes donc optimistes de pouvoir rivaliser avec eux dans la série et les battre. Nous devons seulement jouer un peu mieux. »

Anderson, qui a alloué quatre buts à la suite de 31 tirs, a admis qu'il doit aussi faire mieux.

« Il y a aura des défaillances chaque match. C'est mon travail de m'imposer et de faire les arrêts, a dit Anderson. Moins on fait d'erreurs, moins on leur procure des occasions de marquer. Nous leur avons donné beaucoup d'occasions lors du premier match et ils ont capitalisé. »

Pour que son équipe ait une chance d'accéder à la ronde suivante, MacLean sait qu'elle doit apprendre à travailler sans relâche pendant les 60 minutes d'une rencontre.

« Nous n'avons pas été horribles à plusieurs moments au cours du match mais lors des séries éliminatoires, on a besoin de bien jouer durant toute la rencontre », a conclu MacLean.

Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mike_morreale

 

La LNH sur Facebook