Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Tomas Vokoun et Michal Neuvirth étant tous deux blessés, les Capitals pourraient tourner vers le jeune Braden Holtby

lundi 2012-04-09 / 21:54 / LNH.com - Nouvelles

Par Ben Raby - correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Tomas Vokoun et Michal Neuvirth étant tous deux blessés, les Capitals pourraient tourner vers le jeune Braden Holtby

ARLINGTON (Virginie) – Quand le directeur général des Capitals de Washington George McPhee a embauché le joueur autonome Tomas Vokoun l’été dernier, les Caps croyaient avoir enfin trouvé le gardien de but qui leur permettrait de se rendre loin en séries éliminatoires.

Et si, pour une raison ou une autre, Vokoun n’était pas en mesure d’amorcer les séries de la Coupe Stanley, les Caps pouvaient compter sur un gardien substitut de premier plan en Michal Neuvirth, qui avait disputé leurs neuf parties éliminatoires l’an dernier.

Pourtant, lorsque les Capitals ont sauté sur la glace lundi pour leur première séance d’entraînement en prévision du premier match des quarts de finale de l’Association de l’Est contre les champions en titre de la Coupe Stanley, les Bruins de Boston, les gardiens de but en uniforme étaient Braden Holtby et Dany Sabourin.

Vokoun est toujours sur la touche en raison d’une blessure à l’aine, alors que Neuvirth se remet encore d’une blessure au bas du corps. On ne sait pas quand les deux cerbères pourront réintégrer l’alignement, mais Neuvirth semble plus près d’un retour au jeu.

Ensemble, Holtby et Sabourin totalisent 14 minutes de jeu en séries éliminatoires dans la LNH (Sabourin a disputé toutes ces minutes en relève au gardien de but Roberto Luongo avec les Canucks de Vancouver en 2007). Devant le filet adverse, les Capitals feront face au détenteur des trophées Vézina et Conn-Smythe, Tim Thomas.

« On a eu besoin de trois gardiens de but pour se rendre en séries éliminatoires », a déclaré McPhee lundi. « Alors, ça pourrait nous en prendre autant en séries. »

Ce n’est pas tout à fait ce que les Capitals envisageaient l’été dernier.

« On n’a pas le choix. Si les autres ne sont pas prêts à jouer, Holtby sera devant le filet, a ajouté McPhee. Il est capable. Des gardiens de son âge ou plus jeunes ont déjà bien fait pour nous en pareilles circonstances. »

En 2009, Semyon Varlamov, qui avait alors 20 ans, a entrepris 13 matchs en séries éliminatoires pour les Caps après n’avoir participé qu’à six rencontres en saison régulière. Trois années plus tard, Holtby, 22 ans, sera fort probablement devant la cage de Washington lors du match no 1, lui qui n’a amorcé que six parties pendant la saison régulière (4-2-1, moyenne de buts accordés de 2,50, pourcentage d’arrêts de ,922 en sept matchs joués).

« J’ai confiance en mes moyens et j’essaie de ne pas trop penser aux séries. Je me concentre uniquement sur mon rendement, a affirmé Holtby. Ce n’est pas plus dur d’arrêter des rondelles pendant les séries. Je regarde les séries éliminatoires depuis que je suis tout jeune et c’est toujours les mêmes lancers. Bon, c’est plus intense, mais notre talent reste le même. »

Holtby a bien performé depuis son rappel de Hershey de la Ligue américaine de hockey le 18 mars dernier. Hormis une défaite de 5-1 contre les Sabres de Buffalo, lors de laquelle il avait été retiré du match après avoir alloué trois buts sur 18 lancers, la pression inhérente à la situation dans laquelle il se trouve ne semble pas déstabiliser le choix de quatrième ronde de 2008 des Caps.

Malgré le calme et la confiance qu’il inspire hors de la patinoire, ses coéquipiers ont rapidement découvert que Holtby pouvait devenir très compétitif sur la glace.

« C’est un gardien de but agressif, a révélé Brooks Laich. Il ne fait pas qu’arrêter les lancers. Il préconise un style agressif un peu comme Tim Thomas. Il n’hésite pas à défier les attaquants adverses. »

Les Capitals s’attendent à ce que les robustes Bruins tentent de déranger Holtby autant que possible dans le but de déconcentrer le jeune cerbère. Or, d’après ses coéquipiers, s’il y a un jeune gardien capable de gérer la circulation lourde et de repousser ceux qui foncent au filet, c’est bien Holtby.

« C’est un gardien solide », a admis le défenseur Karl Alzner. « Je ne crois pas que le jeu robuste l’intimide et cela pourrait surprendre les Bruins. Il ne s’en laisse pas imposer. Je pense qu’il s’en sortira très bien. C’est à nous de libérer le devant du filet et de rendre la vie dure à ceux qui oseront se tenir devant lui. Si on leur fait mal chaque fois qu’ils viennent devant notre cage, ce sera un avantage pour nous. »

« C’est la stratégie de toutes les équipes, a conclu Laich. Elles veulent toutes déranger le gardien adverse, gêner son travail et le bousculer un peu. Ce sera le plan de match de chaque équipe en séries. Je crois que Braden est assez costaud pour faire face à la musique. »

Les Capitals n’auront peut-être pas le choix de le découvrir jeudi soir contre Boston.

 

La LNH sur Facebook