Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Teemu Selanne va prendre son temps avant de prendre une décision sur son futur

dimanche 2012-04-08 / 23:04 / LNH.com - Nouvelles

Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

CALGARY – S’il ne revient pas pour une 21e saison dans la LNH, Teemu Selanne n’aura pas trop de regrets.

Mais il n’était toutefois pas question qu’il prenne sa décision quelques minutes après la dernière partie de la saison des Ducks d’Anaheim, une défaite de 5-2 contre les Flames de Calgary samedi dernier au Scotiabank Saddledome.

Et personne n’allait mettre de la pression sur le futur membre du Temple de la renommée pour qu’il se fasse une idée si tôt après la conclusion d’une saison décevante.

« C’était évidemment difficile de terminer la saison sur cette note. Ne pas faire les séries éliminatoires est très décevant », a déclaré Selanne, auteur de 66 points, un sommet chez les Ducks, et de 26 buts, le troisième plus haut total de l’équipe. « Ce n’était pas évident de se préparer aux trois dernières rencontres. Comme rien n’était à l’enjeu, nous étions davantage dans un mode survie, où nous tentions de ne pas nous blesser tout en ayant du plaisir quand même.

« S’il s’agissait de ma dernière partie, ça me va. Je pourrais vivre avec ce fait. Ce qui est le plus frustrant est de ne pas prendre part aux séries éliminatoires, car je crois vraiment que nous avions l’équipe pour le faire. Être exclus des séries est très difficile, mais je peux vivre avec le reste. »

Après une carrière longue de 1 341 parties, ponctuée de 663 buts et de 1 406 points, il serait compréhensible que l’athlète de 41 ans tire sa révérence, lui dont la salle de trophée est déjà pleine, avec un trophée Calder, un trophée Maurice « Rocket » Richard, un trophée Bill Masterton et une Coupe Stanley.

Il ne reste plus grand-chose qui puisse pousser Selanne à continuer, à part l’amour du sport.

« J’ai tout de même eu beaucoup de plaisir cette saison, explique-t-il. Tous les jours, j’ai cet immense sourire sur mon visage quand je me présente à l’aréna. C’est quelque chose qui est très important pour moi. J’adore encore ce sport et je me débrouille encore très bien; c’est ce qui me rend heureux.

« Avoir du plaisir est la chose la plus importante, mais je dois m’assurer que je suis en santé et que je suis prêt à me dépasser encore une fois, particulièrement à mon âge. C’est plus exigeant que lorsque j’étais plus jeune. »

Seul Gordie Howe a connu une meilleure saison que Selanne à 41 ans, alors qu’il a connu une campagne de 31 buts et 71 points en 76 parties avec les Red Wings de Détroit en 1969-70.

« Je vais avoir 42 ans cet été et ça devient de plus en plus difficile, réalise Selanne. Je pense vraiment que je peux encore bien jouer, mais d’un autre côté, je ne sais pas si on devrait continuer tant et aussi longtemps que l’on en est capable. On sait que ça doit s’arrêter un jour. Évidemment, j’ai toujours souhaité pouvoir me retirer à mes propres conditions et en santé, afin de pouvoir apprécier la vie après le hockey. »

Pour Selanne, la vie après le hockey consiste à passer du temps avec sa famille; c’est très compréhensible pour quelqu’un qui a passé les 20 dernières années dans la LNH.

« Les garçons vieillissent, et c’est difficile d’être loin de la maison pour de longues périodes de temps à longueur d’année », révèle Selanne en parlant de ses trois fils. « Ce sont des choses auxquelles je dois réfléchir. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir eu la chance de jouer aussi longtemps. »

C’est ce qui rendra la décision de Selanne si difficile cet été.

« J’analyse ma situation, et je ne connais toujours pas la réponse, plaide-t-il. Je vais prendre un peu de temps pour me reposer et pour penser à toutes les variables, à apprécier certaines choses, et on va voir où cela me mènera.

« Lorsque l’on prend la décision de revenir pour une autre saison, on doit y aller à 100 %. Il n’est pas question d’y aller à 90 ou 95 %. On doit être entièrement dédié au hockey, faire tout ce qu’il faut, et ce n’est pas évident. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook