SHARE
Partagez avec vos amis


Malkin marque son 50e but dans une victoire de 4-2 des Penguins contre les Flyers

samedi 2012-04-07 / 19:16 / LNH.com - Nouvelles

Par Alan Robinson - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Malkin marque son 50e but dans une victoire de 4-2 des Penguins contre les Flyers


PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh ont finalement démontré qu’ils pouvaient battre les Flyers de Philadelphie au Consol Energy Center. Ils espèrent que ce succès se poursuivra la semaine prochaine.

Les Penguins et les Flyers, de féroces rivaux qui s’affronteront lors de la première ronde des séries éliminatoires, ont disputé un match « préparatoire » samedi, une rencontre qui ne fut pas aussi intense et émotive que celle jouée il y a six jours. Ce qui a semblé favoriser les talentueux Penguins.

Evgeni Malkin, le gagnant du trophée Art Ross, a atteint la marque des 50 buts pour la première fois dans la victoire de 4-2 des Penguins devant leurs partisans. Sidney Crosby a marqué un but et récolté une aide, alors que Pascal Dupuis a porté à 17 sa série de matchs avec au moins un point, la plus longue dans la LNH cette saison.

Les Flyers et leur gardien Sergei Bobrovsky présentaient une fiche de 5-0 depuis l’ouverture du Consol Energy Center la saison dernière.

Samedi, les Penguins n’ont jamais tiré de l’arrière et ils ont terminé la saison avec un dossier de 51-25-6, le deuxième plus haut total de victoires de leur histoire. En 1992-1993, les Penguins avaient remporté 56 victoires.

Les Flyers, déjà assurés de terminer au cinquième rang de l’Association de l’Est, ont conclu leur saison avec une fiche de 47-26-9.

Place maintenant aux séries éliminatoires. Les Flyers seront de retour à Pittsburgh dès la semaine prochaine pour le début de la série quart de finale de l’Association de l’Est. Ce sera le troisième affrontement entre les deux équipes de la Pennsylvanie en séries éliminatoires au cours des cinq dernières années : les Penguins l’ont emporté en 2008 et en 2009.

Les Penguins jouaient alors au Mellon Arena et non au Consol, où les Flyers n’avaient jamais perdu avant samedi.

Dimanche dernier, ils avaient vaincu les Penguins 6-4 dans une victoire au cours de laquelle le centre Daniel Brière et le défenseur Nicklas Grossman se sont blessés. Le match s’était d’ailleurs terminé dans la controverse alors que l’entraîneur en chef des Flyers, Peter Laviolette, et l’entraîneur-adjoint des Penguins, Tony Granato, s’étaient engueulés alors qu’ils se tenaient debout sur la bande.

Malgré quelques distractions survenues au cours de la semaine – Laviolette a qualifié l’entraîneur en chef des Penguins Dan Bylsma « de lâche » et l’entraîneur en chef des Rangers, John Tortorella, a fait des déclarations fracassantes contre les joueurs étoiles des Penguins – ces derniers entreprendront les séries éliminatoires après avoir remporté leurs trois derniers matchs.

Pour leur part, les Flyers ont perdu deux de leurs trois dernières rencontres.

Le match n’a pas été aussi intense que celui de dimanche dernier même si Joe Vitale, dont la mise en échec légale a blessé Brière, a échangé des coups avec l’attaquant Harry Zolnierczyk en début de rencontre.

Brière (dos) n’a d’ailleurs pas revêtu l’uniforme, samedi.

Les deux formations ont eu recours à des joueurs robustes, samedi – Jody Shelley, du côté des Flyers, et Steve MacIntyre, du côté des Penguins, afin de diminuer les ardeurs de l’adversaire. Mais il n’y a eu aucune exagération.

Et ne dites pas aux amateurs que le match n’avait aucune signification pour le classement : une foule de 18 616 spectateurs, une nouvelle marque au Consol, a permis aux Penguins de disputer un 251e match consécutif à guichets fermés.

Malkin et Crosby n’ont revêtu l’uniforme des Penguins en même temps que dans 22 des 82 matchs de l’équipe et ils ont eu un impact majeur dans plusieurs d’entre eux. Ils ont tous les deux marqué un but dans neuf des 14 matchs disputés depuis le retour au jeu de Crosby le 15 mars. Crosby n’a joué que dans huit des 68 premiers matchs des Penguins.

Après que Jaromir Jagr eut mis fin à une disette de 15 matchs sans but, la deuxième plus longue de sa carrière, en créant l’égalité 2-2 lors d’un avantage numérique à 12:54 de la deuxième période, Crosby et Malkin  ont pris les choses en main avant la fin de l’engagement.

Crosby a marqué son sixième but en 14 matchs depuis son retour au jeu, son huitième de la saison, lors d’une supériorité numérique à 17:54. Jordan Staal a amassé une aide et il a atteint le plateau des 50 points pour la première fois de sa carrière.

Malkin, qui avait déclaré il y a plusieurs semaines qu’il visait le plateau des 50 buts, a atteint son objectif avec 12 secondes à jouer dans la période à l’aide d’un tir des poignets après avoir saisi une passe de Kristopher Letang. Malkin, qui va remporter son deuxième titre des pointeurs en quatre ans, a démontré plus d’émotions qu’à l’habitude alors qu’il recevait les félicitations de ses coéquipiers. Le talentueux Russe termine la saison avec 109 points.

Dupuis a marqué son 25e but de la saison, un sommet personnel, au début de la première période. Sa séquence de 17 matchs avec au moins un point est la deuxième meilleure depuis les beaux jours de Mario Lemieux. Crosby avait connu une séquence de 25 matchs avec au moins un point la saison dernière.

Chris Kunitz a obtenu son 26e but pour les Penguins, alors que Brayden Schenn a marqué l’autre but des Flyers.

Bylsma a tenu à faire jouer ses deux gardiens et il a retiré Marc-André Fleury au milieu de la deuxième période. Brent Johnson a été crédité de la victoire même s’il a accordé le 19e but de la campagne de Jagr. Johnson n’a d’ailleurs fait face qu’à quatre tirs.

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook