SHARE
Partagez avec vos amis


Jacques Martin n’a aucune rancune envers le Canadien

vendredi 2012-04-06 / 16:50 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Jacques Martin n’a aucune rancune envers le Canadien

Quand le directeur général des Canadiens de Montréal, Pierre Gauthier, a annoncé le congédiement de Jacques Martin le 17 décembre, l’équipe présentait une fiche de 13-12-7 et occupait le 11e rang de l’Association de l’Est.

Presque quatre mois plus tard, Gauthier n’est plus à l’emploi de l’équipe qui terminera en dernière position de l’Association.

Sous les commandes de l’entraîneur en chef par intérim, Randy Cunneyworth, les Canadiens ont conservé un dossier de 17-23-9 et ils sont assurés de finir la saison en 15e place de l’Association de l’Est peu importe le résultat du match contre les Maple Leafs de Toronto, samedi.

Il va sans dire que Martin ne se réjouit pas des insuccès de son ancienne équipe.

« C’est malheureux. Tu ne souhaites jamais voir perdre une équipe avec laquelle tu as été associée, a dit Martin. Nous sommes dans une business dans laquelle la victoire fait foi de tout. J’ai eu l’occasion de bâtir des relations avec certains joueurs au cours de mon séjour de deux ans et demi derrière le banc des Canadiens. J’étais fermement convaincu que nous participerions aux séries éliminatoires, mais je crois que les blessures ont été un facteur déterminant. »

De toutes les relations de Martin avec les membres de l’équipe, aucune n’a été aussi longue et heureuse que celle qu’il a entretenue avec celui qui l’a remplacé derrière le banc des Canadiens.

La situation était loin d’être idéale, mais Martin était content pour Cunneyworth, qui a été son capitaine alors qu’il dirigeait les Sénateurs d’Ottawa. Sans oublier que Cunneyworth était l’entraîneur en chef des Americans de Rochester, qui était à l’époque le club-école des Panthers de la Floride dans la LAH, alors que Martin était l’entraîneur en chef et directeur général de l’équipe de la LNH.

Avec le congédiement de Gauthier et la fiche négative des Canadiens depuis le congédiement de Martin, est-ce que Cunneyworth sera de retour la saison prochaine?

Martin croit que Cunneyworth n’a pas eu assez de temps pour démontrer toute sa valeur à titre d’entraîneur en chef.

« Ce n’est pas juste d’évaluer le travail d’une entraîneur en chef après une demi-saison, a indiqué Martin à LNH.com. Il a dirigé pendant plusieurs saisons dans la LAH et il a travaillé à titre d’adjoint dans la LNH. Une opportunité s’est offerte pour lui. Ce n’était pas la situation idéale pour moi, mais il y a des choses que tu ne peux pas contrôler. »

Selon Martin, peu importe qui sera derrière le banc des Canadiens au début de la prochaine saison, ce sera une sorte de rédemption pour une équipe qui a mené la ligue au chapitre des matchs ratés en raison des blessures.

Sans oublier l’émergence du trio composé de David Desharnais, Max Pacioretty et Erik Cole. Les trois joueurs ont atteint le plateau des 60 points cette saison. C’était seulement la deuxième fois qu’un trio des Canadiens accomplissait pareil exploit depuis la saison 1996-1997.

Comme l’équipe est assurée de choisir parmi les quatre premiers au prochain repêchage, une première depuis la sélection de Carey Price au cinquième rang en 2005, Martin croit que les Canadiens pourraient redevenir compétitifs beaucoup plus rapidement que certains le pensent.

« Nous nous étions améliorés la saison dernière (2010-2011), a rappelé Martin. Nous avons obtenu 96 points, mais nous avons perdu en sept matchs contre les Bruins de Boston, les éventuels gagnants de la coupe Stanley. Nous avons dû composer avec plusieurs blessés, donc nous étions dans la bonne direction. Comme pour toutes les autres équipes, il y a des changements à faire, mais on ne doit pas parler de reconstruction. »

Le processus de replacer cette formation dans le droit chemin, après avoir connu une décevante saison, commencera avec la nomination du successeur de Gauthier qui a été congédié le 29 mars.

À la veille du dernier match des Canadiens contre les Maple Leafs (19h, RDS et CBC), les rumeurs vont bon train à savoir qui remplacera Gauthier.

Toujours à l’emploi des Canadiens à titre de recruteur et de conseiller, Martin ne veut pas commenter publiquement le processus de sélection, mais il ne serait pas gêné de proposer sa candidature.

« Je suis toujours à l’emploi de l’équipe et je suis dans la ligue depuis 26 ans, le temps le dira... »