Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les joueurs du CH apprécient le message livré par Geoff Molson

jeudi 2012-03-29 / 19:37 / LNH.com - Nouvelles

Par Martin Leclerc - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les joueurs du CH apprécient le message livré par Geoff Molson
BROSSARD - « Je pense que c’est fini le niaisage. »

Cette phrase lancée par Mathieu Darche après l’annonce du congédiement du directeur général Pierre Gauthier résume bien l’état d’esprit qui régnait dans le vestiaire du Canadien jeudi après-midi.

Darche ne visait absolument pas la qualité du travail de Gauthier en y allant de cette déclaration. Mais il notait que toutes les excuses qui s’offraient à l’équipe pour expliquer ses déboires étaient maintenant effacées du tableau et qu’il faudra aller de l’avant.

« Nous sommes en train de compléter une saison particulière. Nous avons vu des choses qui ne surviennent pas à tous les ans. Est-ce qu’il y a eu des distractions ? Oui il y en a eu, on ne sera pas hypocrites. Par contre, notre travail consiste à jouer au hockey. Ça ne changeait pas ce que nous devions faire sur la patinoire », a rappelé Darche.

Le vétéran a souligné que le propriétaire semblait « grugé » par les insuccès de l’équipe quand il accompagnait les joueurs à bord de l’avion.

« Ce n’était pas simplement une question de business. On voyait que c’étaient les résultats qui lui faisaient mal et qui l’affectaient, note-il. Maintenant, M. Molson vient de nous démontrer à quel point nos résultats étaient inacceptables et que tout ce qui doit être fait pour redevenir une organisation gagnante sera fait. Peu importe ce qui doit être fait. »

Le capitaine Brian Gionta, pour sa part, a raconté que plusieurs des joueurs autonomes qui se sont joints au Canadien ces dernières années l’avaient fait dans la perspective de faire partie d’une organisation gagnante.

« Et dans ces conditions, si les choses ne fonctionnent pas, on s’attend à ce que quelqu’un prenne des décisions pour faire en sorte que l’équipe soit soumise à des plus hauts standards. Évidemment, les joueurs sont contents de constater que le propriétaire a des standards très relevés», a-t-il commenté.

Pour le défenseur Josh Gorges, le plan dressé par Geoff Molson se veut un message encourageant aux oreilles des joueurs.

« M. Molson a parlé d’établir une grande stabilité et c’est un beau message pour chacun de nous. On a toujours vu qu’il était passionné par son équipe. Il n’est pas ici pour avoir du plaisir. Il veut gagner. Et si c’est possible, il veut gagner encore plus que nous. Je suis certain que la suite des choses sera bien faite », opine-t-il.

Le mot de la fin revient à l’entraîneur Randy Cunneyworth, qui a avoué avoir été pris de court en apprenant la nouvelle, en matinée, en arrivant au complexe de Brossard.

Pierre Gauthier lui avait confié la club-école de Hamilton l’an passé avant de lui donner les guides du grand club, dans la controverse, cette année. Maintenant que son protecteur est parti, s’attend-il à revenir la saison prochaine ? Le job l’intéresse-t-il ?

« J’aimerais vraiment revenir la saison prochaine. Et c’est un euphémisme de dire cela », a confié l’entraîneur du Canadien.

« Mais mon job, pour l’instant, consiste à diriger les cinq prochains matchs et à faire de mon mieux. Le message de M. Molson nous demandait de disputer notre meilleur hockey, pour chacun de nous personnellement et pour l’équipe. Pour le reste, je ne peux pas trop me projeter dans l’avenir. Nous avons un job à finir et nous devons tout mettre en œuvre pour que ça se termine bien. »
 

La LNH sur Facebook