Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Andrei Markov jouera son premier match au Centre Bell depuis sa blessure majeure en novembre 2010

mercredi 2012-03-14 / 13:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Martin Leclerc - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Andrei Markov jouera son premier match au Centre Bell depuis sa blessure majeure en novembre 2010
BROSSARD – Seize mois plus tard, les partisans du Canadien pourront enfin voir Andrei Markov fouler la glace du Centre Bell mercredi soir, face aux Sénateurs d’Ottawa.

Le défenseur étoile du Canadien, qui est revenu au jeu samedi dernier à Vancouver après s’être difficilement remis d’une deuxième greffe de ligament (antérieur croisé) au genou droit, s’est dit excité à l’idée de rejouer devant la foule montréalaise.

« Je me sens bien. Ce sera excitant et j’essaierai d’avoir du plaisir », a laissé entendre le vétéran après l’exercice matinal de son équipe.

Après l’avoir vu disputer deux matchs, il est clair que Markov est toujours en période de rééducation. D’un côté, il tente de se réhabituer à la vitesse du jeu de la LNH. Et de l’autre côté, chaque nouvelle partie lui permet de tester son articulation ou d’en repousser les limites.

« Pour l’instant, j’essaie de faire des choses simples et de jouer mon style. J’y vais un pas à la fois, une partie à la fois, Un pas à la fois, tout en ayant du plaisir à jouer. »

Face aux Sénateurs, Markov sera à nouveau jumelé à son jeune compatriote Alexei Emelin. Selon l’entraîneur Randy Cunneyworth, ce pairage facilite les choses, parce que les deux défenseurs sont de bons amis et la barrière de la langue, encore présente dans le cas de Emelin, n’existe plus lorsque le défenseur recrue évolue avec Markov. 

Selon Cunneyworth, le fait de disputer un match à Montréal rendra les choses encore plus faciles pour Markov.

« Sur la route, Randy Ladouceur a aidé Markov en prenant soin de ses pairages avec les trios adverses. Il a fait du mieux qu’il le pouvait. Mais ce sera plus facile à Montréal parce que nous bénéficierons du dernier changement », a-t-il noté.

L’entraîneur en chef du Canadien a répété qu’il fera preuve de prudence dans sa manière d’utiliser Markov.

« C’est un joueur qui peut normalement offrir 25 ou 30 minutes de jeu par match. Mais à 16 minutes ces temps-ci, c’est respectable. Nous allons y aller lentement, mais sûrement, avec lui. »

Outre la présence de Markov, la brigade défensive du CH subira d’autres changements face aux Sénateurs. Le jeune défenseur Frédéric St-Denis a en effet été rappelé des Bulldogs de Hamilton en raison de l’absence de Tomas Kaberle.

La femme de ce dernier, Julia, doit en effet donner naissance au premier enfant du couple aujourd’hui.

« Nous allons utiliser St-Denis, a confirmé Cunneyworth. Il sait ce que nous attendons de lui et nous le connaissons bien pour l’avoir dirigé à Hamilton la saison dernière. Il n’y a donc aucun problème de ce côté. »

Les Sénateurs d’Ottawa se présentent à Montréal avec 81 points en banque, soit seulement deux de moins que les détenteurs du premier rang dans la division nord-est, les Bruins de Boston.

À leurs cinq derniers matchs, les Sens n’ont toutefois pu faire mieux qu’une fiche de 2-2-1.

Outre Kaberle, Scott Gomez ratera aussi la rencontre de ce soir du côté du Canadien. Gomez souffre vraisemblablement d’une commotion cérébrale, suite à une dure mise en échec que lui a servi Tyler Myers lundi soir.

Myers a été suspendu pour trois rencontres suite à ce geste.   
 

La LNH sur Facebook