Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe

Alex Galchenyuk est prêt à poursuivre son rêve d’atteindre la LNH

mardi 2012-03-13 / 23:44 / LNH.com - Repéchage LNH 2012

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Alex Galchenyuk est prêt à poursuivre son rêve d’atteindre la LNH
Le long chemin de retour qu’a suivi le centre du Sting de Sarnia Alex Galchenyuk, qui a subi une opération au genou en octobre, n’a pas été une partie de plaisir.

Cependant, celui qui est sans doute l’un des meilleurs espoirs nord-américains admissibles au repêchage de la LNH 2012 n’avait pas vraiment le choix.

« Je ne veux pas revenir et n’être qu’un joueur normal, un joueur moyen », a déclaré Galchenyuk au LNH.com. « Mon but est de revenir et d’être meilleur que je ne l’étais avant ma blessure. »

Il saura ce qu’il en est mercredi alors que Galchenyuk amorcera sa saison contre le Spirit de Saginaw au RBC Centre de Sarnia.

Le Sting a annoncé mardi après-midi que Galchenyuk effectuerait un retour dans l’alignement. Sarnia a encore trois rencontres de saison régulière à disputer avant le début des séries éliminatoires de la ligue junior de l’Ontario, qui s’amorceront le 22 mars.

« C’est extraordinaire qu’Alex soit en mesure de participer à quelques parties avant les éliminatoires afin qu’il puisse bénéficier d’un peu de temps pour tenter de retrouver sa forme de match, ce qui prendra du temps », a déclaré l’entraîneur et directeur général du Sting, Jacques Beaulieu dans un communiqué. « Cela étant dit, nous allons surveiller très attentivement le temps qu’il passera sur la glace et contre qui il évoluera. »

Son retour ne pouvait mieux tomber pour Sarnia puisque Nail Yakupov, l’espoir nord-américain le mieux classé par le Bureau central de dépistage de la LNH à l’occasion de son classement de mi saison, manquera à l’appel pour au moins les trois derniers matchs de son équipe en raison d’une blessure au haut du corps qu’il a subie le 10 mars après avoir reçue une mise en échec en plein centre de la glace de la part de l’attaquant de l’Attack d’Owen Sound, Mike Halmo. Yakupov s’attend à être de retour à temps pour les éliminatoires. La ligue junior de l’Ontario a annoncé mardi que Halmo était suspendu indéfiniment.

« Nous devons faire ce qui est le mieux pour Alex, pas seulement pour cette saison, mais pour le reste de sa carrière, a tenu à rappeler Beaulieu. Son avenir s’annonce prometteur et assurer cet avenir est toujours notre priorité lorsque nous prenons des décisions par rapport à nos joueurs. »

Malgré le fait qu’il ait raté les 65 premières rencontres de son équipe, les chances sont excellentes que Galchenyuk soit tout de même sélectionné parmi les dix premiers au prochain repêchage. Il est classé comme un joueur « peu observé » dans le classement de mi-saison du Bureau central de dépistage, mais il figurait au deuxième rang des joueurs provenant de la ligue junior de l’Ontario avant le début de la saison.

En évoluant aux côtés de Yakupov à Sarnia, Galchenyuk a récolté 31 buts et 83 points en 68 parties la saison dernière. Cette production a été suffisante pour convaincre tous les recruteurs qui ont eu la chance de le voir jouer.

« L’un des éléments qui jouent en faveur de Galchenyuk est le fait qu’il a joué l’an dernier, et qu’il était déjà reconnu comme l’un des meilleurs espoirs », a expliqué Dan Marr, directeur du Bureau central de dépistage, au LNH.com. « Je crois que la plupart des équipes sont assez confortables avec leur évaluation du type de joueur qu’elles repêcheraient. Évidemment, elles souhaiteraient l’avoir vu jouer au cours de son année d’admissibilité, mais les recruteurs et les directeurs généraux vont plutôt s’enquérir du type d’opération qu’il a subie, comment cette opération s’est-elle déroulée et comment va son processus de récupération. »

Il ne fait aucun doute que Galchenyuk sera très demandé en mai au « NHL Scouting Combine » – l’évènement où tous les meilleurs espoirs sont évalués par les 30 équipes de la ligue.

« Son rang de sélection au prochain repêchage dépendra beaucoup de la qualité de sa guérison », selon Chris Edwards du Bureau central de dépistage, spécialiste des joueurs de la ligue junior de l’Ontario. « C’est pourquoi le ‘Combine’ sera d’autant plus important, puisque les docteurs pourront l’examiner. Selon moi, il va apporter les résultats de son IRM pour que les docteurs puissent y jeter un œil et s’y fier pour effectuer leur évaluation.

« Pourvu que sa carrière ne soit pas compromise, je ne crois vraiment pas que cela l’affectera beaucoup. C’est un joueur trop talentueux. »

Certains recruteurs ont comparé Galchenyuk, qui fait 6 pieds et un demi-pouce et 198 livres, à l’attaquant des Blackhawks de Chicago Marian Hossa.

Galchenyuk, qui a eu 18 ans le 12 février, s’est déchiré le ligament croisé antérieur du genou gauche le 16 septembre dernier au cours d’une rencontre préparatoire contre les Spitfires de Windsor. Il a reçu le feu vert des médecins pour recommencer à patiner en février.

« Je me rappelle avoir pensé lorsque j’étais étendu sur la glace : ‘J’espère que ce n’est pas sérieux’, a raconté Galchenyuk. Je me suis dirigé vers le vestiaire et je me disais que mon genou semblait correct, car tu veux toujours te convaincre que ce n’est rien de grave. Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai voulu me faire opérer le plus rapidement possible, et mon objectif était de revenir au jeu cette saison. »

Galchenyuk ne s’est jamais découragé ou laissé abattre au cours de son processus de réadaptation.

« Pas une fois (au cours de la réadaptation) je n’ai voulu abandonner, a révélé Galchenyuk. Mon rêve est de jouer dans la LNH, et je veux y évoluer le plus rapidement possible. Il est donc hors de question de s’arrêter et de regarder la télévision.

« Tu dois aller à tes séances de réadaptation. C’était difficile pendant le premier mois. Nous avons voyagé jusqu’à London, en Ontario, chaque jour, ce qui nous prenait environ une heure. Il s’agit d’un long et lent processus. Lorsqu’il te reste encore plusieurs mois avant de recommencer à patiner, et que tu te déplaces en béquilles, tu te dis ‘Oh seigneur’. Mais ma famille, les docteurs et les thérapeutes m’ont beaucoup aidé. »

Né à Milwaukee alors que son père, Alex senior, jouait pour les Admirals de Milwaukee dans la IHL, le jeune Alex a vécu à différents endroits en Europe, car son père a évolué en Russie, en Allemagne, en Italie, en Suisse et au Bélarus. Il a notamment représenté le Bélarus aux Jeux olympiques de 1998. Alex parle l’italien, le russe et l’anglais.

Galchenyuk détient la double citoyenneté russe et américaine, mais il a déclaré vouloir représenter les États-Unis lors de compétitions internationales. Il s’est aligné pour ce pays au tournoi commémoratif Ivan Hlinka en août dernier, au cours duquel il a amassé deux buts et trois points en cinq rencontres.

« J’ai appris une leçon de vie au cours de ma réadaptation, a philosophé Galchenyuk. Il s’agissait davantage d’une leçon mentale, où tu dois penser à ce que tu dois faire à l’extérieur de la patinoire. »

Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mike_morreale