Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Ryan Miller est l’étoile de la semaine, devant Niklas Kronwall et Ray Emery

lundi 2012-03-05 / 11:05 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Ryan Miller est l’étoile de la semaine, devant Niklas Kronwall et Ray Emery
Au début de la semaine dernière, il ne s’en trouvait pas beaucoup pour croire aux chances des Sabres de Buffalo de participer aux séries éliminatoires. Sept jours plus tard, ils se retrouvent dans la lutte à la huitième place dans l’Association Est et ils peuvent remercier leur gardien.

Ryan Miller a gagné ses trois matchs entrepris la semaine dernière, tous sur la route et avec le panache qui lui a valu le trophée Vézina en 2010. Deux de ces victoires ont été remportées par blanchissage et il a hérité de la première étoile de la semaine dans la LNH.

Miller a repoussé les 43 rondelles lancées en sa direction pour mener les Sabres à un gain de 2-0 à Anaheim mercredi. Puis il a remis ça le lendemain en stoppant cette fois 39 rondelles dans un gain de 1-0 à San José.

« C’est incroyable de voir un gardien aussi bon devant son filet », s’est extasié son coéquipier Tyler Ennis après ce dernier match. « On ne s’attend jamais à ce qu’un gars soit aussi bon et puisse faire autant d’arrêts. »

Miller avait blanchi ses adversaires pendant plus de 155 minutes quand il a remporté une dernière victoire de 5-3 samedi à Vancouver, repoussant 33 autres rondelles.

« C’était une victoire importante pour nous, a-t-il dit. Il nous faut continuer de lutter pour avoir une chance de participer aux séries. Nous avions tout un défi à relever face aux Canucks, qui ont été dominants depuis le début de la saison, et je pense que nous avons fait du très bon travail. »

S’ils l’emportent lundi soir à Winnipeg, les Sabres rejoindront les Jets au huitième rang.

Les Red Wings de Detroit n’ont pas à s’inquiéter de leur inscription aux séries et c’est en partie grâce au travail du défenseur Niklas Kronwall, qui a élevé son jeu d’un cran en l’absence de ses compatriotes suédois Nicklas Lidstrom et Jonathan Ericsson. Il a complété la dernière semaine avec deux buts et cinq mentions d’aide en trois rencontres pour mériter la deuxième étoile.

Kronwall a marqué le but égalisateur et préparé celui d’Henrik Zetterberg qui procurait l’avance à son équipe mardi contre les Blue Jackets de Columbus. Il a enchaîné en préparant trois des quatre premiers des Red Wings quand ces derniers ont humilié le Wild du Minnesota 6-0 vendredi, avant de marquer le seul but des siens dans une défaite de 2-1 aux mains des Blackhawks de Chicago dimanche.

Ray Emery était devant le filet des Hawks et il est la troisième étoile de la semaine.

Comme Miller, il a remporté ses trois matchs, limitant ses adversaires à un seul but en chaque occasion.

Venu en relève à Corey Crawford mercredi, il a repoussé 23 des 24 tirs en sa direction pour aider les Hawks à effectuer une remontée et disposer des Maple Leafs de Toronto 5-4. Deux soirs plus tard il a battu les Sénateurs d’Ottawa 2-1 en effectuant 25 arrêts, deux de plus que contre les Red Wings dimanche.

Cette séquence de trois victoires est la plus longue des Hawks depuis leurs quatre consécutives du 16 au 21 février et ils entreprennent la semaine au sixième rang de l’Association de l’Ouest, sept points devant les Kings de Los Angeles au neuvième rang et quatre derrière les Predators de Nashville classés cinquièmes.

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez le sur Twitter: @NHLAdamK
 

La LNH sur Facebook